Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Compta minée

Compta minée

La double peine nucléaire

jeudi 15 novembre 2012, par Roger NYMO

Aline Pauchard et son mari Sylvain sont en grandes difficultés car non solvables.


JPEG - 241 ko
Les conséquences sanitaires et sociales de la radioactivité naturelle ne sont pas comparables à celles des activités nucléaires anthropiques.

Ils ne peuvent pas payer la perte financière sur leur bien immobilier de Bollène qu’ils ont dû quitter à cause des conséquences sanitaires des rejets mortifères du site nucléaire de Tricastin.

En effet contrairement à ce qui a pu être écrit en 2008 sur Internet par le Figaro.fr :

... Areva, pour sa part, rappelle que l’entreprise « mène un dialogue quotidien avec les collectivités locales » et « a lancé une démarche proactive en vue de proposer des compensations » ...

(Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/08/05/01016-20080805ARTFIG00014-tricastin-un-maire-reclame-une-enquete-independante-.php)

Ainsi des représentants du groupe AREVA reconnaissaient en 2008 être disposés à proposer des compensations aux victimes de ses criminelles négligences.

Pourtant, actuellement Aline Pauchard et son mari Sylvain sont contraints de payer les conséquences immobilières des graves dysfonctionnements des installations nucléaires gérées par des filiales du groupe AREVA à Tricastin. [1]

Il s’agit donc d’une double peine nucléaire ou le préjudice sanitaire subi se double d’une amende très salée !

Nous comprenons que les banques complices actives et intéressées des promoteurs des activités nucléaires mortifères rechignent à envisager de payer pour les torts sanitaires et sociaux dont elles sont responsables.

Voilà pourquoi le nucléaire ne sera jamais moribond et pourquoi ceux et celles qui le prétendent nous induisent sciemment ou non en erreur.

Lorsqu’il est « profitable », le nucléaire distribue des dividendes à des actionnaires et lorsqu’il est totalement déficitaire, ce qui est un euphémisme dans le cas de la société TEPCO coresponsable de la catastrophe planétaire nucléaire de Fukushima, il est nationalisé afin que les victimes en situation d’être contribuables paient à la place de leurs bourreaux.

Voilà aussi pourquoi le Réseau Zéro Nucléaire revendique l’abolition de toutes les dettes pour toutes les victimes du nucléaire.

Plus que jamais, Aline et Sylvain Pauchard sont déterminés à ne rien lâcher, ils ont un besoin urgent de notre aide pour pouvoir entamer des poursuites contre le groupe AREVA !

Voici ce que m’écrit Madame Aline Pauchard :

Seul un procès, que je n’ai malheureusement plus les moyens matériels de financer, pourra mettre fin à l’impunité des grosses entreprises mortifères vis-à-vis des crimes qu’elles perpétuent au détriment de nos vies.

Seul un procès pourra lézarder la criminelle omerta médiatique sur la nature mortifère de l’ensemble de la filière nucléaire.

Aujourd’hui ce combat a besoin de vous, au-delà de ma personne, c’est de l’avenir de vos enfants et donc de l’avenir de la France dont il s’agit.

Merci à vous toutes et tous.

Son mari, Monsieur Sylvain Pauchard a décidé de sortir de l’ombre et d’écrire une lettre ouverte à Monsieur François Hollande pour soutenir ouvertement sa compagne.

Aline m’a confié qu’elle mettait beaucoup d’espoir dans sa dernière lettre ouverte à Madame Ségolène Royal, elle espère aussi pouvoir se rendre prochainement avec son mari au Québec pour apporter son témoignage et son soutien direct à toutes celles et ceux qui défendent actuellement notre mère la Terre.

Elle apporte aussi son soutien total, dans le cadre d’actions non violentes, à toutes celles et ceux qui défendent courageusement le territoire de Notre-Dame-des-Landes contre le dangereux et inutile projet d’aéroport.

Avec votre aide nous pouvons mettre un terme à la scandaleuse et apparente impunité de la filière mortifère nucléaire contre des individus isolés, sans rien attendre des promesses gouvernementales d’une éventuelle « class action » à la française.

Il y a urgence pour Aline et Sylvain, et pour rendre espoir à toutes les victimes du nucléaire !



Notes

[1]Article 1382 du code civil français : « Tout fait quelconque de l’homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer. » Article 1383 du code civil français : « Chacun est responsable du dommage qu’il a causé non seulement par son fait, mais encore par sa négligence ou par son imprudence. » Article 1384 du code civil français : « On est responsable, non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on a sous sa garde. »

1 Message

  • Compta minée Le 9 septembre 2014 à 18:11 , par Gayle44

    Ce site a parfaitement sa place dans mes marque-page, surtout que c’est souvent difficile de tomber sur des pages de blog sympathiques.

    assurance santé européenne


    mutuelles opticiens mutuelle bleue recrutement toulouse Si un comparateur mutuelle prime naissance tous complementaire sante bebe vous plongez mutuelle familiale d’ile de france Que mon complementaire sante obligatoire mutuelle familiale argenteuil 95100

    Répondre à ce message

Répondre à cet article