Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > DAVID vs FN

DAVID vs FN

Prescription victorieuse

lundi 8 avril 2013, par Roger NYMO

Le lundi 8 avril 2013 le tribunal de Pontoise rendait son jugement à propos du litige qui opposait le leader du Front National du Val d’Oise, qui poursuivait pour diffamation le militant écologiste Fabrice David, parce qu’il avait, à l’aide d’une caricature de son cru, publiée dans sa « feuille » écologiste locale, rappelé que Monsieur Alexandre Simonnot avait par le passé gazé à la bombe poivre un agent de la SNCF, tout en conservant par la suite son éligibilité.

Lorsque nous nous sommes retrouvés vers 12h20 à Pontoise, mon ami Fabrice David m’a immédiatement demandé des nouvelles d’Aline Pauchard, notre amie commune et actuelle présidente du Réseau Zéro Nucléaire (RZN).

Je lui ai parlé de son traitement médical lourd, de son opération chirurgicale, de tout ce qui l’empêchait de participer aux importants rendez-vous récents, que ce soit l’exposition photographique sur la zone interdite de Fukushima réalisée par Madame Janick Magne, ou le verdict qui allait être rendu dans moins de deux heures.

Fabrice était angoissé à la perspective de devoir débourser l’ensemble des frais de procédure, avec en plus des dommages et intérêts, pour avoir simplement rappelé avec humour dans sa feuille locale, comment Monsieur Alexandre Simonnot, leader du Front National du Val d’Oise, pouvait manquer de courtoisie vis à vis d’un agent de la SNCF au point de l’agresser physiquement avec une bombe de gaz poivre.

Il m’a dit être fatigué d’être médiatiquement dépeint comme un « extrémiste » qui devrait mettre de l’eau dans son vin militant, alors qu’il n’exerce que son droit à exprimer des faits et son opinion sur ces faits.

L’enjeu est donc pour lui sa liberté d’expression, mais malheureusement aussi, comme toutes les personnes disposant de peu de revenus, l’absence de moyen qu’il aurait à l’avenir de peser sur les choix citoyens et écologiques à son niveau local en cas de condamnation.

Il était inquiet, très inquiet ...

Je savais intuitivement que la justice se contente de dire le droit, c’est son rôle, sa vocation !

Si certaines lois sont injustes, cela incombe uniquement aux législateurs, pas aux juges, en vertu de cela j’étais confiant, l’affaire ne serait pas jugée sur le fond, mais une prescription légale, liée à des délais non respectés, lui serait favorable, comme son avocat l’avait si bien plaidé lors de la dernière audience au tribunal de Pontoise.

Bien sûr, je n’étais pas le prévenu, dans ces conditions il m’était difficile de faire partager ma confiance à mon ami, qui a mangé du bout des dents avant que nous nous rendions ensemble au tribunal de Pontoise pour le jugement.

Les portiques de détection à l’entrée du tribunal nous rappellent à quel point nous sommes truffés de métaux !

Salle d’audience numéro 2.

Appel des présents.

Nous passons en premier, Fabrice se tient à la barre, la juge lit le jugement, subjectivement je ressent chez elle comme un soulagement lorsqu’elle annonce la prescription des faits reprochés, comme si cela évitait un jugement sur le fond qui aurait pu être l’objet de toutes les interprétations politiques.

Affaire Cahuzac ou Sarkozy, la justice dit le droit, elle montre sa toute puissance républicaine qui découle de sa totale indépendance !

Les magistrats sont le dernier rempart de ce qui reste de démocratie en France, dans cette cinquième république des partis, des clans, qui constitutionnellement pousse certains hommes politiques à s’autoproclamer « décideurs », à mettre en doute le pouvoir judiciaire avec la complicité active des médias aux ordres des puissances économiques.

Monsieur Simonnot devrait faire très attention aux propos qu’il tient publiquement au sujet de la magistrature française :

... Je connais un peu la mentalité des juges, je sais que le syndicat de la magistrature est composé en très grande majorité de juges gauchistes ...

(Source : http://www.dailymotion.com/video/x5... à partir de 2’33")

Tremblez messieurs Hollande et Ayrault !

Pourquoi ne rétablissez-vous pas la règle des deux tiers abrogée par monsieur Nicolas Sarkozy ?

Pourquoi ne proposez-vous pas une loi permettant les « class action » comme proposé en 2007 par monsieur Nicolas Sarkozy lors de sa campagne présidentielle ?

Pourquoi ne quittez-vous pas l’OTAN, laissant les vies de nos soldats à la merci des ordres de gradés d’une nation qui ne reconnait pas la compétence juridique de la Cour Pénale Internationale ?

Pouvez-vous nous jurer qu’aucune munition à l’uranium appauvri ne sont utilisées pour « libérer » le Mali ?

Entre le peuple français otages des banques et des transnationales, et notre classe politique donneuse de leçon et créatrice de taxes, il reste heureusement le barrage républicain de la magistrature !

Combien de temps tiendra t’ il encore ?

N’est-il pas temps d’appeler à une « Restauration Républicaine » à travers un processus Constituant indépendant de citoyennes et citoyens tirés au sort ?

Ce royaume de France où le peuple est constitutionnellement souverain peut-il supporter encore longtemps le dictat d’un président qui peut tout décider par décret ?

Cette restauration républicaine se doit d’être non violente pour pouvoir déboucher sur une démocratie réelle, en effet la violence ne profite qu’aux forts, à celles et ceux qui disposent des moyens financiers les plus importants.

Le peuple français doit se présenter massivement aux prochaines élections municipales de 2014, avec des listes paritaires dont les programmes doivent être orientés sur la production locales d’énergies renouvelables et sur une production locale d’aliments bios, afin de créer des emplois utiles, locaux, durables et non délocalisables.

Ces listes ne doivent se réclamer d’aucun parti, les personnes qui constitueront ces listes doivent s’engager contractuellement à respecter le programme qu’elles auront rédigé et pour lequel elles auront été élues.

Dans le cas des élections municipales, une maire ou un maire sera tiré au sort après l’élection de la liste parmi ses membres.

Avec mon ami Fabrice David nous allons rédiger pour la région parisienne un programme créateur d’emplois durables et adaptable selon les caractéristiques spécifiques des communes.

Il est temps de mettre un bon coup dans les partis !

Les magistrats courageux nous montrent le chemin qui est la seule issue désirable, viable et durable pour les générations futures !

La diversité des opinions est seule à pouvoir garantir une réelle écologie politique (bio diversité idéologique), et permettre d’espérer une transition démocratique non violente ...



Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires

Voir en ligne : Réseau Zéro Nucléaire

1 Message

  • DAVID vs FN Le 30 mai 2014 à 12:25 , par GayeiSchneider

    Intéressant, voici une alternative qu’on ne considère parfois même pas.

    mutuelle pour chien a la macif ta courrier résiliation d’assurance loi chatel.Ou votre assurance chien ?Nommés les assurance animaux la banque postale plupart mutuelle et assurance pour chien:tarif assurance chien de chasse étaient assurance chien laposte...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article