Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Mines de crises

Mines de crises

Vieux désordre industriel

lundi 1er juillet 2013, par Marc FAFARD, Roger NYMO

« La crise, c’est quand le vieux se meurt et que le jeune hésite à naître »

Antonio Gramsci



Un pas en avant deux pas en arrière, la danse macabre des profits de ceux qui vampirisent la Terre ne marque aucune pause.

On assiste même à une sorte de frénésie morbide.

Les charognards de territoires déjà exsangues se battent pour la dernière goutte, pour la dernière pépite, sans aucun souci pour les êtres vivants.

Les solutions alternatives, durables et respectueuses de toutes et tous, hésitent à naître, car le vieux réflexe de la croissance par le pillage nourrit encore grassement des oligarchies politiques complices, et l’addiction mortelle de nos sociétés industrielles productivistes pour l’énergie et les matières premières.

Cet impérialisme de la croissance belliciste des uns, grâce à la misère des autres, doit cesser.

Il s’agit de la question vitale et planétaire que constitue la plus grande extinction d’espèces vivantes véritable crime contre la nature !

Les opposants institutionnels participent de ces systèmes suicidaires, ils trouvent toutes les excellentes raisons pour collaborer aux fausses solutions proposées, de la mine aux déchets, à condition que cela favorise leur propre croissance et le passage efficace de la moissonneuse à dons et cotisations.



L’argent ne peut pas guérir les maux qu’il provoque, il s’agit de vivre mieux avec moins, comme le disait la grande âme :

Vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre.

Les prochaines échéances électorales locales et européennes ne doivent pas être pour nous l’occasion de choisir notre camp de pilleurs bellicistes, mais de rejoindre tous les peuples premiers dans leur désir commun d’appartenir à une Terre en paix.

Une Terre qui donne dans le respect des biotopes de tout ces enfants, une Terre que personne ne peut posséder ou dépouiller.

Pensons au lion, au taureau et à l’aigle, cette Terre est aussi la leur, la couvrent-ils d’irréversibles plaies ?

Voici une vidéo d’août 2010 constituée des témoignages recueillis par le collectif allemand « Strahlendes Klima » (« climat rayonnant »).

Cette vidéo a été tournée à l’occasion de la conférence « Territoires sacrés, peuples empoisonnés » organisée à Bâle dans le cadre du congrès annuel d’IPPNW International (Association des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire") :


JPEG - 695.4 ko
NUKE NO MORE - 22 juin 2013 - Paris

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.


ACTION



Pourrissons toutes les pages facebook du groupe AREVA, comme ils ont durablement contaminé le Japon !


JPEG - 316.5 ko
Le MOX n’a pas d’odeur !

Le groupe AREVA a parfois bloqué la possibilité d’exprimer une opinion dissidente sur ses pages, nous pouvons donc signaler celles-ci au réseau social facebook, pour scandaleuse promotion d’un groupe industriel, aux criminelles activités mortifères, et atteinte à l’image positive de l’athlétisme et à la santé des populations survivants sur des territoires durablement contaminés.

Voir en ligne : STRAHLENDES KLIMA

Répondre à cet article