Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Lac Bleu, Résistance Verte

Lac Bleu, Résistance Verte

Pollution globale, nettoyage local

dimanche 1er septembre 2013, par Roger NYMO

Ils étaient minoritaires par rapport aux forces de l’ordre, mais prêts à vouloir nettoyer bénévolement un espace privé pour la préservation de sa faune endémique.

Le respect de la propriété privée et le redressement du bellicisme institutionnel semblent malheureusement être les priorités préfectorales imposées par notre actuel chef de l’état.



Les nouveaux écologistes et le Réseau Zéro Nucléaire (RZN) avaient donné rendez-vous à tous les écologistes dans l’âme pour un nettoyage de rentrée du lac des ciments alias le Lac Bleu.



Comme à son habitude notre ami Fabrice David n’avait pas compté sa peine avec ses faibles moyens pour nous alerter sur la relance du funeste projet lucratif de comblement de ce site exceptionnel par des centaines de milliers de mètres cubes de déchets industriels qualifiés abusivement d’inertes, contrairement aux nombreuses nuisances qu’ils ne manqueront pas de créer.



Des riveraines, et des habitants du Val d’Oise nous ont rejoint, non pas pour adhérer à je ne sais quel « groupuscule », mais pour agir concrètement dans le cadre du nettoyage annoncé des berges du lac.

Nous étions quelques bénévoles bénéficiant d’une présence policière disproportionnée ayant pour seul objet le respect légaliste des consignes préfectorales de protection de la propriété privée, hors de toutes considérations écologiques, sanitaires, sociales ou de simple bon sens.

Il était inutile que nous soyons toutes et tous interpellés, mon ami Fabrice David a décidé de faire ce qu’il doit, et il est donc parti pour effectuer cet indispensable nettoyage.



Je suis resté en retrait pour pouvoir immortaliser avec son accord le déroulement de son action écologique.

Notre ami Fabrice est véloce, il jaillit tel un rayon vert de propreté naturelle.

Suivi de près par la marée chaussée qui est en mission républicaine pour le préfet, personnage non élu, désigné de manière régalienne par le président de la république. Reliquat archaïque de l’autoritarisme impérial.



Sous le nombre, notre activiste vert est rapidement interpellé.

Sur la photographie ci-dessus, on peut l’apercevoir les armes à la main, gants de protection et sacs poubelle, prêt à traquer bénévolement et impitoyablement les ordures terroristes jusque dans leurs terriers lacustres privés.



Les identités de ses complices de banderole et bénévoles appuis seront relevées et nous serons invités à nous disperser, pour nous interdire provisoirement de nous occuper de la salubrité du lac des ciments.



Un nouveau rendez-vous sera fixé ultérieurement, en accord avec les associations locales, pour mener à bien cette essentielle tâche de nettoyage citoyen.

Cette fois-ci espérons que le préfet donnera des ordres à ses hommes pour qu’ils nous prêtent main-forte, plutôt que de nous interdire l’accès aux zones insalubres.

Un grand merci à toutes les personnes présentes pour leur gentillesse et leur soutien.

Les prochaines élections municipales de 2014 seront, n’en doutons pas, les occasions pour faire barrage à l’impunité environnementale industrielle et à ses complices institutionnels.



Bien sûr, nous soutiendrons notre ami Fabrice David lors des incontournables suites juridiques de cette salutaire et illégale action militante.



Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.


Voir en ligne : Amis de la Terre du Val d’Ysieux

Répondre à cet article