Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Frère d’arbre

Frère d’arbre

Ne nous laissons pas abattre

mercredi 5 novembre 2014, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

L’arbre Rémi ne cachera pas longtemps la forêt du peuple !


JPEG - 757 ko
Sit-in non violent du 2 novembre 2014 en hommage à Rémi Fraisse (photographie Roger NYMO)

En premier il me faut remercier les organisateurs du sit-in non violent parisien du dimanche 2 novembre 2014 en hommage à Rémi Fraisse, c’est à dire l’association France Nature Environnement.


Tous unis


Ce sit-in a été digne et respectueux, comme le fut celui improvisé devant l’Hôtel de ville de Paris, le lundi 27 octobre 2014.

Au delà du deuil et du respect dû à la mémoire d’un jeune naturaliste engagé et malheureusement assassiné, notre hommage était un hommage à tous les persécutés, les disparus, les assassinés qui luttent pour nos droits fondamentaux qui sont tous étroitement liés aux droits de la Terre.

Les droits de la Terre sont des droits supranationaux, qui devraient faire de la biosphère terrestre un être vivant à part entière (Pachamama), que l’on ne pourrait pas exploiter, souiller ou ravager sans assumer les conséquences imprescriptibles d’un aussi abominable crime face à une justice internationale qui reste malheureusement encore à mettre en place !

Une délégation IDLE NO MORE était présente pour toutes les importantes raisons citées ci-dessus :


JPEG - 254.9 ko
Photographie Emmanuelle Bramban pour IDLE NO MORE

Monsieur Jean-Luc Mélenchon n’a pas pu s’empêcher de parler de violence d’État légitime, qui cette fois-ci ne l’aurait malheureusement pas été.

Dans le cadre de cet hommage à Rémi Fraisse, il faut parler de meurtre d’État, dans un État où la peine de mort est juridiquement abolie, aucun meurtre ne peut donc être légitime.

A celle qui réclame aujourd’hui une minute de silence, nous aimerions la convier à un humble silence prolongé dans le cadre d’une expédition vers l’hémisphère sud, afin de tenter d’y retrouver l’archipel du Japon. Cela nous ferait des vacances écologiques et politiques, à peu de frais.

Cet ignoble conflit médiatique EELV - PS aurait-il pour unique raison l’assassinat de Rémi Fraise, ou doit-on y suspecter l’influence mortifère des résultats des dernières élections sénatoriales ?

Le criminel népotisme affairiste des notables est malheureusement sans frein et sans aucune peur mortifère du ridicule !

La prime de 10 000 € aux acheteurs de véhicules nucléaires ne semble pas suffisante à notre actuelle ministre de l’écologie, elle nous affirme qu’un ouvrage sera fait à Sivens.

Effectivement, la remise en état du site de Sivens et l’érection d’une stèle commémorative à la victime d’État Rémi Fraisse me semblent être les seuls ouvrages nécessaires mais insuffisants pour pouvoir faire sereinement le deuil de ce sordide épisode de la cinquième république française.

La vie vaut mieux que tous leurs profits !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Voir en ligne : Sit-in pacifique en mémoire de Rémi, militant écologiste mort à Sivens

Répondre à cet article