Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > L’Or des Incas

L’Or des Incas

culpa aurea maxima

mardi 10 février 2015, par Roger NYMO

Le pillage dure depuis plus de 500 ans sans aucune discontinuité.

Aujourd’hui ce que la loi concède de haute lutte aux droits autochtones, les voyous des transnationales l’exigent sous la violente contrainte d’une insécurité permanente.

Qui sème les graines du terrorisme international ?


JPEG - 357.9 ko
Maxima une femme résistante non violente

Máxima Acuña de Chaupe est membre de l’Association des Femmes pour la défense de la vie (Asociación de Mujeres en Defensa de la Vida), et de l’Union des femmes d’Amérique latine - ULAM (Unión Latinoamericana de Mujeres).

Elle vit avec sa famille, sur ses terres, dans la province de Cajamarca, depuis un quart de siècle.

En août 2014, Máxima Acuña de Chaupe et sa famille sont sous le coup de peines de prison avec sursis, ils sont condamnés à payer des dommages-intérêts à la transnationale Yanacocha pour « occupation illégale » de leur propre propriété agricole !


JPEG - 608.2 ko
Máxima Acuña de Chaupe

Suite à une forte mobilisation internationale pour la défense des lagunes (zones humides abritant une flore et une faune endogène) durablement polluées par les activités d’extraction aurifère à ciel ouvert, Máxima Acuña de Chaupe et sa famille gagnent leur procès en appel le 17 décembre 2014.

La justice « locale » n’impressionne pas la société minière Yanacocha, ni la Banque Mondiale qui la soutient, le 3 février 2015, 200 individus environ pénètrent illégalement sur les terres agricoles de Madame Máxima Acuña de Chaupe.

Ces individus démolissent les fondations de la nouvelle maison que la famille construit légalement sur ses terres.


JPEG - 205.1 ko
Les brigands sont bien équipés par les voyous de la Banque Mondiale

Parmi les 200 brigands, quelques uns tirent des coups de feu, des employés de la Division des opérations spéciales de la Police nationale péruvienne (DINOES) et de la firme de sécurité privée de la société minière Yanacocha, ainsi que plusieurs de ses ingénieurs faisaient parties de cette violente intimidation terroriste caractérisée.

La présidente du Réseau Zéro Nucléaire (RZN), Madame Aline Pauchard soutient la résistante non violente Máxima Acuña de Chaupe, Les Jeûneurs Vigilants de Taverny (JVT) dénoncent les Banques Centrales et la Banque Mondiale comme principaux fauteurs de guerres, IDLE NO MORE France (INMF) rendra hommage et soutiendra Máxima Acuña de Chaupe lors de son prochain rassemblement parisien du 14 février 2015.



Au Brésil, Le maire, Eduardo Cunha a confirmé, mercredi 4 février 2015, que la proposition d’amendement constitutionnel PEC 215 ne sera pas suspendu.

Le lobby des ruralistes (la FNSEA locale) veut définitivement s’accaparer les territoires autochtones, grâce notamment à la mise en œuvre de l’ordonnance/loi 2012 303, qui restreint les droits des peuples autochtones ; et l’approbation du projet de loi (PL) 7 735/2014, qui réglemente l’accès aux ressources génétiques liées à la biodiversité.

Cela pourrait signer l’arrêt de mort des derniers autochtones vivants en respectant leur environnement de chaque côté de la frontière séparant le Brésil et le Pérou aux seuls profits des grands laboratoires pharmaceutiques et des grands exploitants agricoles.

De quoi remplir les coffres de la Banque Mondiale ?


JPEG - 168.9 ko
Les braves gens n’aiment pas que l’on consomme moins d’eau qu’eux !

Cela se passe chez nous, là où les grands céréaliers, violents et spécistes, de la FNSEA trouvent « normal » de faire payer par la collectivité française leur trop perçu de 1 milliard d’euros de subventions européennes !

Un paysan respectueux de l’environnement et des zones humides, combien cela rapporte au Crédit Agricole ?

Pas suffisamment pour que les services de l’État acceptent de lui verser 5 années d’aides à l’agriculture biologique dont il a cruellement besoin pour pérenniser et développer ses pratiques vertueuses, responsables, citoyennes, et créatrices d’emplois ?

Vous n’êtes pas d’accord avec ses tristes pratiques administratives discriminatoires ? Alors signez en masse cette pétition :

https://www.change.org/p/soutenons-...


JPEG - 832.5 ko
Voltuan et moi le 29 octobre 2014 devant l’Hôtel de Ville de Paris en hommage à Rémi Fraisse

Cela se passe aussi chez nous, tout le monde a entendu parler du barrage de Sivens suite à l’utilisation d’armes létales sur des manifestants non violents par la gendarmerie française aux ordres des politiques et au malheureux décès de Monsieur Rémi Fraisse.

Les annonces médiatiques des responsables de cet homicide et de leurs ami(e)s sont aujourd’hui battues en brèche par la triste réalité du terrain :

Depuis deux week-ends, la zone de Sivens est isolée

par miliciens et gendarmes qui empêchent toute circulation.

Pour dire non à cette stupide escalade,

pour continuer à nous rencontrer à Sivens,

pour réaffirmer ensemble que nous avons raison de nous opposer à ce projet de barrage,

soyons nombreux au rendez-vous de co-voiturage

dans la bonne humeur et la fierté.

dimanche 15 février à 10 h 30 à Gaillac, place de la Libération

(Source : https://tantquilyauradesbouilles.wo...)


JPEG - 78.3 ko
Hommage parisien à Rémi Fraisse du 2 novembre 2014

Exigeons de l’administration américaine l’élargissement immédiat et sans condition du plus ancien prisonnier politique de la planète, Monsieur Léonard Peltier !



Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Voir en ligne : Solidarité avec Máxima Acuña de Chaupe

Documents joints

Répondre à cet article