Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Polémiques antinucléaires ! > Privé de Sortie

Privé de Sortie

AREVA va aussi bien que TEPCO et que le PS.

samedi 7 mars 2015, par Roger NYMO

Le GPS de l’opposition institutionnelle au nucléaire français n’a plus qu’un seul message qu’il répète en boucle :

« Sortie imminente du nucléaire. »

Le PS est au socialisme ce qu’EELV est à l’écologie.

Roger NYMO

Je ne partage pas l’optimisme de monsieur Michel Guéritte, je trouve que ses analyses sont malheureusement à sa mesure et à la mesure de la future gouvernance qu’il espère au Réseau sortir « vite » du nucléaire.

1) Sortie imminente du nucléaire.

La quantité de liens vers des articles de médias en ligne, dont l’unique convergence est la reprise « ad nauseam » du célèbre et fallacieux couplet : « Le nucléaire n’est pas rentable », « La faillite est au bout de la filière nucléaire », « Qu’a-t-on été faire dans cette galère nucléaire ! » ne constitue pas un argumentaire qualitativement sérieux en faveur d’une sortie imminente.

Au contraire, se réjouir ou s’étonner des déboires financiers du groupe AREVA, est pour moi aussi irresponsable que de se réjouir que les voies ferrées soient moins bien entretenues par manque d’argent public, et de s’étonner des sanguinaires conséquences des récents déraillements !

Pourtant, rien de très étonnant dans l’unanimité des discours des médias de masse, qui font de la même manière convergente la part belle à un dangereux psychopathe, potentiel criminel de masse, qui ose affirmer haut et fort, que notre arsenal nucléaire est un facteur de paix, qui ne saurait, en aucun cas, faire l’objet d’économies budgétaires !



Pour François Hollande, la dissuasion nucléaire... par lemondefr


Le silence complice de notre opposition institutionnelle au nucléaire au sujet de nos abominables armes terroristes, laisse augurer de la valeur actuelle de ses comptables cris d’orfraie préélectoraux.

Il est vrai que les personnes qui préparent la paix intéressent rarement les médias qui arment les esprits pour le compte des marchands de mort, c’est à dire les médias de masse.


JPEG - 214.3 ko
Cliquez sur l’image pour accéder à l’évènement.

L’emploi de l’expression « Fukushima industriel », expression au goût douteux, par un de ces journalistes aux ordres, me permet de supputer que nous serons toutes et tous, très bientôt, des « ruiné(e)s volontaires » et des « irradiés(e)s volontaires », et cela bien avant que madame Anne Lauvergeon rende un seul euro de son scandaleux parachute doré.

2) Mais il reste les déchets.

Les déchets nucléaires ont toujours fait partie de la dette, ce sont les françaises et les français, qui, avec leurs santés et leurs impôts, paient quotidiennement la facture de cette durable insécurité sanitaire et sociale.

Mais il reste notre dispendieux et dangereux arsenal nucléaire, qui ne peut pas être techniquement entretenu et « amélioré », sans la poursuite des activités nucléaires mortifères.

Pourquoi omettez-vous systématiquement de signaler cela, et d’exiger en conséquence son vital démantèlement immédiat, monsieur Michel Guéritte ?

Pour réduire à bon compte la masse de déchets nucléaires hautement dangereux à gérer ?


JPEG - 93.1 ko
Cliquez pour accéder à la pétition.

Pourquoi l’armée française « forte » de ses avancées technologiques, liées à son arsenal nucléaire terroriste, achète-t-elle des drones israéliens monsieur François Hollande ?

L’ère nucléaire est derrière nous.

Je vous conseille de très sérieusement surveiller vos arrières monsieur Michel Guéritte, et surtout de cesser de participer aux quêtes organisées par la direction félonne de l’entreprise RSDN dans le cadre des commémorations des catastrophiques conséquences d’une sortie du nucléaire totalement indéfinie ou purement incantatoire !

Malheureusement, au sujet des Zadistes, la guerre électorale entre EELV et le PS a déjà fait une victime à Sivens, suite aux dernières élections sénatoriales.

Espérons que les prochaines échéances départementales, des 22 et 29 mars 2015, ne seront pas l’occasion d’une nouvelle criminelle surenchère préalable de violences institutionnelles physiques et verbales.

3) Première étape de la sortie du nucléaire : la fermeture de Fessenheim.

Vous ne trouvez pas cela un peu limite comme programme industriel de reconversion des travailleurs du nucléaire ?

Que pensez-vous du fait que les politiques, que vous avez participé activement à faire élire, aient bradé, en décembre 2014, 70% des activités énergie de l’entreprise Alstom à l’entreprise américaine General Electric, qui aura dorénavant le dernier mot sur la maintenance de nos centrales sur le sol français ?

Que pensez-vous du fait que notre Patriot Act précède notre 11 septembre ?

AREVA chute, Fessenheim ferme : notre système nucléaire est un boulet. Tournons la page.

Michel GUERITTE.


Cliquez pour rejoindre l'évènement.


Pas de quête, pas d’adhésion, pas de banderole, pas de discours politiques, pas de prélèvement automatique, juste le fait que nous sommes plus près à Paris de la centrale nucléaire de Nogent, que les habitants de Tokyo ne le sont de ce qui reste des réacteurs nucléaires de Fukushima.

Ni oubli, ni haine, ni tourné de page ...

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Répondre à cet article