Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Feuilleton antinucléaire > Ich bin très gentil. Je ne suis pas un terroriste.

Ich bin très gentil. Je ne suis pas un terroriste.

FEUILLETON EPISODE DEUX

lundi 22 août 2016, par Pierre Merejkowsky

du même auteur Moi Autobiographie 14e version Édition Sens et Tonka


JPEG - 307.4 ko
PM & CN - Photographie extraite du film « Tu crois qu’elle va venir » Auteur : Pierre Merejkowsky Réalisateur : Jean Philippe Raymond - Hibou production - Télébocal avec l’aide du COSIP clochard CNC

Épisode DEUX

Dimanche 31 mars

En fait je me suis trompé, j’ai manqué de précision. Je suis plutôt d’une taille que je qualifierai sans exagération de moyenne. C’est dimanche. Le pape élu leur a souhaité de passer un bon dimanche, l’avant-veille il leur avait souhaité de passer une bonne nuit. Les papes veulent tous passer des bons dimanches. Et de bonnes nuits. Le dimanche qui a suivi la crucifixion de Christ, Judas a fait la constatation que les Disciples de l’Evangile Reconnu avaient mangé et dormi, alors que lui, le traître désigné pour l’éternité, il n’avait ni mangé, ni dormi puisque il s’était pendu manifestant ainsi son attachement à la personnalité extravagante d’un Christ qu’il avait désigné au Martyr collectif conformément aux vœux de Madeleine et de Elsa. Je ne sais pas si Christ était d’une taille moyenne ou grande ou petite. En tout cas en ce qui me concerne je n’ai jamais laissé entendre que je voulais dîner et dormir et encore moins me pendre dans la chambre de XX. Je dois sur cette triple question faire preuve d’une intransigeante clarté. Je vais faire un procès à XX. Je ne vois pas pourquoi XX s’arroge le droit de refuser de coucher avec moi. Dans le cas totalement improbable où je me laisserais aller à exiger par tous les moyens de coucher avec XX, soit par le chantage, soit par une exhibition, un attouchement, voir un viol, je serais à juste titre condamné par la justice de la république socialique. Par contre XX, en refusant de coucher avec moi, m’impose sa propre règle. Je considère donc que je suis parfaitement fondé à demander à la Justice des dommages et intérêts pour réparer une tentative d’emprise sexuelle sur mon propre mode de fonctionnement. J’ajoute également que confronté aux ricanements d’une avocate de ma connaissance, j’ai unilatéralement décidé de ne pas procéder sous huitaine à la réparation de mon chauffe eau. Le chauffe eau, c’est le territoire. Le territoire de l’hygiène conjugale. Je refuse le territoire de l’hygiène conjugale. Je refuse de partir en vacances en voiture avec XX. La voiture avec bonus ou prime à la casse c’est le symbole de la liberté du couple enfermé dans son hygiène de territoire et rêvant de se déplacer dans un autre territoire enfermé et hygiénique. Je ne suis pas un gourou Je ne suis pas un gouru Oui RU et RU et RU Vive l’Internationale. Ah bas le territoire hygiénique. Ru et tu et ru

Dimanche 31 mars

Leur pape élu leur a souhaité de passer un bon dimanche, l’avant-veille il leur avait souhaité de passer une bonne nuit. Les récupérateurs et les prédateurs agissent toujours de concert. A l’origine de toute institution papale ou génératrice de chauffe eau, il y a un mouvement inorganisé. Le mouvement du 22 mars et autres Cohn Bendit voulaient abattre le capitalisme, la planète pour eux n’appartenait pas au vivant et était donc séparée de l’oppression capitalistique. Avec quelques camarades dont je n’ai malheureusement pas retenu les noms, nous avons défilé avec des masques à gaz sur le boulevard Saint Michel pour alerter les propriétaires de voiture à pot à la casse sur les dangers qu’ils faisaient personnellement courir à l’ensemble de la population, je suis passé en direct sur RTL, à cette époque la radio n’était pas dirigée officiellement par les prédateurs professionnels, et puis, il y a eu ensuite la première manifestation organisée à Bugey contre la centrale nucléaire, cette manifestation a été initiée par Pierre Fournier, figure historique de Hara Kiri Hebdo, qui ne présente aucun point en commun avec la personnalité du Professeur Choron que le réalisateur Pierre Carles s’est ingénié à présenter comme le principal animateur de Hara Kiri Hebdo afin de ridiculiser toutes formes d’utopie remplissant ainsi le cahier des charges de sa chaine Canal PLUS, mais la question n’est pas là, la question des valets sera réglée plus tard, avec PM de moyenne taille ou petite, peu importe, je suis ensuite allé cherché René Dumont à la descente d’avion pour qu’il soit le premier candidat écolo en 1974, Dumont a trahi, il n’a pas donné son temps de parole, et a appelé à voter pour François Mitterrand au second tour, l’offensive généralisée contre toute forme d’auto organisation à l’échelle humaine s’est déchaînée. Ils m’ont traité de Terroriste Vert dans un de leurs torchons branchés. Ils ont multiplié les coordinations, les officines de pouvoir en forme de comités de soutien et ils n’ont pas tardé comme les Delépine et autres Grolandais alliés de Depardieu et autre Taddei à dissoudre leurs haines d’eux-mêmes et leur peur de la mort dans le cognac. Nous devons faire preuve de lucidité. Les leçons de l’Histoire doivent être tirées. La Ministre Verdâtre passée a une large part de responsabilité dans notre misère sexuelle que Robespierre et sa clique ont institutionnalisée en détruisant toute forme d’entraide. Et ce au nom du Siècle de la Lumière.

Dimanche 14 avril

Un rayon de soleil glisse sur l’œuf dur puis disparaît sous la banquette du café tabac. Les couples avec enfants s’ennuient dans le café tabac. Les couples sans enfant s’ennuient dans le café tabac. Le Ministre, l’ex Ministre est bourrelé de remords. Il s’est laissé entraîner dans une spirale de mensonges qui l’a dépassée. Je ne me suis pas laissé entraîner dans une spirale de mensonges qui m’a dépassé. Je n’ai pas menti. Je n’ai pas jamais dit à XX que je voulais fonder un couple. Je n’ai jamais dit que je procéderai à la réparation du chauffe eau dans un délai raisonnable. Je ne suis pas un couple qui s’ennuie dans le café tabac. Le Ministre bourrelé pleure. Je n’ai pas pleuré chez XX. XX m’a annoncé qu’elle avait passé une nuit avec un homme et qu’elle avait dit à cet homme qu’elle voulait un enfant de cet homme puisque cet homme lui avait dit qu’elle l’aimait. Cet homme s’est levé. Il s’est habillé. XX n’a rien dit. L’homme n’a rien dit. Je ne dis rien. W1 a été traité de terroriste vert par un mensuel branché dépendant du GDD (Gros Diffuseur de Dramatiques) Le chauffeur du bus à soufflet et à pot anti particules secondaires entrave la montée du bus à un Jeune. Je demande au chauffeur du bus à pot anti particules secondaires si l’entrée du bus à un Jeune qui a traversé la chaussée en dépit du signal au rouge du feu de signalisation socialique est systématiquement interdite par le code du respect civique et laïc. Le chauffeur du bus ne répond pas. Je demande au chauffeur du bus à pot anti particules secondaires s’il se sent bien. Le chauffeur du bus à pot anti particules secondaires me répond qu’il se sent très bien.

Dimanche 14 avril

Le soleil brille, et alors, et après, qu’est ce que ça peut leur foutre que leur soleil brille. Les cloportes en couple occupent le zinc des cafés tabac. Un rayon de soleil glisse sur les cuissardes d’une bourgeoise. Le rayon disparaît sous le coquetier. Je ne les hais pas, sincèrement, je ne les hais pas, les couples avec marmaille sont parfaitement libres de s’agglutiner autour d’un zinc d’un café tabac mais je ne pleure pas non plus sur leur sort. Pourquoi est ce que je devrais plaindre un Ministre bourrelé de remords, bourrelé de remords, qu’ils disent, et pendant que tous les couples de cloportes guettent la une du journal du jour ou de la semaine ou du mois pour savoir si le Ministre bourrelé de remords s’est jeté par la fenêtre, lui, pendant ce temps là, le Ministre bourrelé de remords, il planque les plans sociaux en Suisse sur des comptes secrets. Je ne suis pas un planqué, ni un déserteur, comme ce petit salopard de PM de petite ou de moyenne taille. Ils ont supprimé la plateforme découverte du bus à pot anti particules élémentaires conformément à leur volonté d’interdire tout échange qui ne repose pas exclusivement sur la diversité et donc sur le commerce. Le conducteur du bus à soufflet et à pot anti particules secondaires coince un cycliste contre l’arrête du trottoir. Je demande au chauffeur du bus collectif s’il se sent bien. Le chauffeur du bus collectif me répond qu’il se sent très bien. La Ministre Verdâtre se sent très bien. Elle lutte contre la corruption. Contre la corruption ? Oui, et ensuite, quoi ? Et vous, et moi et eux et nous ? Et elle ? Elle. Répondez. Je vous somme de répondre. Vous les enfouissez où les déchets radioactifs et les prédateurs branchouillés ? Dans des mines, sous la mer, sur la lune, dans le système solaire, dans un camp de concentration ? Et les cloportes en couple avec leur marmaille en bas âge qui consomment en énergie autant que mille marmailles en bas âge ghanéens, vous en faites quoi ? Répondez. Je vous sommes de répondre. Ça vous fait rire ?

Dimanche 28 avril

Je n’ai pas pour habitude de passer mon dimanche dans un bus à pot anti particules élémentaires. Je passe mon dimanche à occuper mon esprit. J’assiste en temps que membre actif et non passif à la réunion citoyenne destinée à favoriser la prise de conscience des habitants du quartier. Je ne suis pas un habitant du quartier. ZZ et WW sont des habitantes du quartier. Elles sont à la recherche de leur propre équilibre. X1 n’est pas en quête de son propre équilibre. X1 avance masqué. La société est un spectacle, et il convient pour cette raison d’avancer masqué. Je ne souhaite pas avancer masqué. La centrale nucléaire est une énergie centralisée qui en tant qu’énergie centralisée constitue une énergie totalitaire, autoritaire et donc fasciste. Et il est criminel de tenter de recruter les habitants en agitant le spectre de la sécurité. Une centrale nucléaire ne présente aucun risque sanitaire majeur. La riposte de X1 est instantanée. Il démontre en quelques phrases que mon sectarisme hygiénique constitue une inqualifiable tentative de prise de pouvoir sur l’ensemble des participantes de la réunion des habitantes du quartier. ZZ se tait. WW m’invite à me questionner sur l’incontestable rapport qui relie ma misogynie à ma soif de pouvoir. Je ne demande pas à l’habitante haïtienne le numéro de son téléphone mobile. Le désir sexuel révèle notre face cachée qui a été évoquée par le ministre menteur. Le mensonge est un tigre en papier. Jean Paul Sartre a menti parce qu’il ne voulait pas désespérer les rêves d’émancipation de Billancourt. Je ne devais pas désespérer les rêves d’émancipation de l’habitante haïtienne. Le refus de la peur et donc du désir de protection d’une habitante haïtienne ou non constitue la seule réponse à la question de la prise de pouvoir de l’énergie électro nucléaire machiste et misogyne.

Dimanche 28 avril

Le bus est un moyen de transport collectif, c’est une affaire entendue, mais la question du collectif est une question secondaire, la question principale est celle du déplacement toujours plus fréquent, nécessitant toujours plus d’énergie, et je parle ici du transport collectif dans l’espace temps, pas du transport amoureux, aha aha aha je plaisante ! Un peu d’humour de brute dans un monde de brutes, il faut bien le reconnaître, de l’humour il en faut, car l’humour existe il suffit d’y croire. Samedi, c’est-à-dire, hier, à vingt deux heures trente quatre, suite aux propos que j’avais énoncés contre le prof de fac auto proclamé de la décroissance, et ce dans des circonstances qu’il ne m’appartient pas de révéler, un jeune militant verdâtre m’a demandé d’apporter la contradiction à la Ministre Verdâtre auto- désignée comme tête de liste. Je ne présente pas mon carton d’invitation, ils n’ont pas besoin de carton d’invitation, ils se cooptent entre eux et ils ne m’ont pas donné de carton d’invitation puisqu’ils ne savent même pas que j’existe. Ils ont atteint l’étape des questions dans la salle. Pour l’instant je les laisse continuer leur rituel socialique. Une chef militante verdâtre habillée en rose tient le micro à la main, les arrivistes expriment leur refus d’alliance avec les soviétos libéraux fascinés par les combats de boxe, le militant jeune verdâtre guette les prémices de ma position éclairante, en fait c’est pas un militant jeune verdâtre, c’est une militante jeune verdâtre, mais peu importe, le sexe d’un militant n’est pas une question militante, et là c’est ma grande faute, je le confesse, con et fesse, les lèvres roses, rouges, bleus ciel de la Ministre Verdâtre s’entrouvrent. Je suis frappé par un incontrôlable dérèglement nerveux. Je bondis sur la tribune, j’arrache le micro sans fil, j’affirme que la frustration sexuelle de la Ministre Verdâtre engendrée par les prédateurs néo libéraux est à l’origine de sa tentative de prise de contrôle de l’organisation de l’appareil politique verdâtre qui est lui-même imbriqué dans ses propres frustrations sexuelles qui génèrent ainsi d’autres tentatives de prise de pouvoir ainsi que la Ministre verdâtre l’a elle-même révélée en expliquant dans le micro de la radio socialique du service public qu’elle avait toujours eu dans son adolescence un contact difficile avec les autres adolescents qui flirtaient et qui baisaient la nuit, le jour, le matin, l’après midi. Le sous chef militant me remercie pour cette question. La jeune militante verdâtre pose une question. Le Délégué propose de passer au vote. La Chef militante me propose un macaron. J’écrase contre mon talon de fer le macaron. Mon père a exercé toute sa vie sa profession de maçon. Ma sœur n’est pas maçon. Elle a épousé un militant brun rouge pro palestinien. Et le verre d’eau pétillante que la Ministre Verdâtre ne m’a pas offert constitue un épiphénomène.

(à suivre ...)


diffusion underground /envoi postal

contact : merejkowskypierre@gmail.com

Voir en ligne : osez le socialique

Documents joints

Répondre à cet article