Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Feuilleton antinucléaire > Lettre ouverte à mon frère emprisonné

Lettre ouverte à mon frère emprisonné

L’Ours Emmanuel

dimanche 30 octobre 2016, par Roger NYMO

« J’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. »

Matthieu 25:36

Salut frangin,

Je viens à l’instant de recevoir ta lettre du 21 octobre 2016, j’ai honte de t’avoir si peu écrit : deux lettres seulement, en 40 jours de détention.

Tu m’écris :

… Depuis une semaine, et sans doute jusqu’à la fin de ma peine, je suis désormais dans une maison d’arrêt classique, bête et disciplinée, je suis enfermé dans un cachot modernisé presque toute la journée. À cause d’un petit affrontement verbal avec un maton zélé et autoritaire, j’ai été expulsé du module « respecto » après un bref jugement où ma défense n’a pas été entendue. La sentence est vite tombée : « inaptitude à la vie sociale », et « refus d’obtempérer » …

… J’ai bouclé mon premier mois, et je me demande quel écho a pu prendre mon emprisonnement. La rareté du courrier, une vingtaine de lettres, me laisse penser qu’elle ne fait que très peu de bruit, malgré tes efforts, ceux de Muriel, et de quelques autres camarades …

Ta sœur Véronique, Mme Tomasou, et Muriel, ne ménagent pas leurs efforts pour obtenir ta juste libération, et gérer le quotidien de tes affaires en cours dans le monde libre des esclaves salariés, et des maîtres actionnaires.

Il en est de même pour tes amis, Jean-Baptiste Eyraud (DAL), Noël Mamère, Adrien Mamère, fils de Noël, avocat qui a généreusement proposé d’être gracieusement un de tes défenseurs, Jean-Baptiste Michel Redde (« Voltuan », l’homme aux pancartes), Laurent (élagueur au grand cœur), Alain (Le Web Master cuisinier, qui a été notre hôte lors du dernier jeûne de Taverny), et les nombreuses personnes qui attendent avec impatience que soit fixée la date de notre « conférence-pique-nique-présence-solidaire » devant le Centre Pénitentiaire de Mont-de-Marsan n°2 (Réalisation immobilière du groupe Bouygues).

Malheureusement nous avons été obligé de reporter cette présence à la première quinzaine du mois de novembre 2016, pour des raisons totalement indépendantes de notre volonté, j’espère que « Télé Bocal », dont les subventions ont malheureusement été coupées, pourra être présente.

Nous avons aussi appris qu’une peine de deux mois de prison ferme venait s’ajouter à celle de trois mois que tu purgeais actuellement.

La stratégie consistant à additionner des peines courtes de prison ferme, sans réductions possibles, pour pouvoir légalement te conserver en détention, afin que tu ne puisses ni agir, ni t’exprimer, dans l’espace médiatique où s’agitent actuellement et librement les propos armés des candidat(e)s du système de non-choix, est totalement inique !

Plutôt que de taguer une banque nantaise en 2012, avec le slogan :

Notre-Dame sera votre Viêt Nam !

(trois mois de prison ferme)

Peut-être aurais-tu dû, en janvier 2011, donner l’ordre, aux forces armées françaises présentes en Afrique, de tirer des missiles sur des véhicules abritant deux jeunes otages français, car aujourd’hui tu serais le candidat favori, des françaises et des français, pour les prochaines déchéances pestilentielles de 2017, et non un « condamné lambda » à trois mois de prison ferme ?

Pourquoi as-tu baptisé le maire d’Agen, le 17 septembre 2015, contre sa volonté, comme le font quotidiennement et impunément les tenants de la secte sexiste catholique apostolique et romaine ?

Cela te vaut aujourd’hui deux nouveaux mois de prison ferme, et aucun article dans le journal « La Croix » !

Bien sûr, seuls quelques « vieux tarés » dans notre genre, pourraient oser prétendre que tes actuels cinq mois fermes d’emprisonnement ont une relation directe avec les nuisibles projets de plateforme aéroportuaire à Notre-Dame-des-Landes, et de Technopôle Agen-Garonne.

Tu es un prisonnier de droit commun mon frère, comme l’est Monsieur Jean-Marc Rouillan, vous avez le droit de vous taire, tout ce que vous pourrez exprimer sera toujours retenu contre vous !

Dehors, les candidats autoproclamés sont tous complices de l’État d’urgence, ils fouettent médiatiquement le chat CETA, et caressent discrètement le chien TAFTA.

… j’ai quand même la fabuleuse chance de vivre cet emprisonnement avec Jésus-Christ en personne, et ça change tout ! J’avais besoin d’une bonne et sévère retraite pour le rencontrer vraiment. Désormais c’est clair, nous cheminons ensemble et devenons « Anarchrists » …

Sais-tu que de son vivant, on disait de Jésus que c’était un ivrogne, qu’il fréquentait des femmes de mauvaise vie. Ses frères et sœurs pensaient même qu’il était taré ?

… Sinon cet ignoble gouvernement a plusieurs fois annoncé l’expulsion prochaine de toute la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, sans doute dans la foulée du démantèlement de la jungle de Calais. Si une fois encore les faucons l’emportaient sur les colombes, j’ai bien envie de me lancer dans une grève de la faim dès l’arrivée de leurs « forces de mort » …

Mon frère, je te déconseille de te lancer dans une grève de la faim, cet ignoble gouvernement, et ses médias de masse complices, te laisseraient crever de faim dans une joyeuse indifférence, et une totale omerta pestilentielle.

Nous avons besoin de toi vivant !

A Standing Rock les tribus sont unies pour faire respecter notre mère la Terre, une vague immense se lève, un raz-de-marée non violent et actif va nettoyer la Terre, de la même manière qu’Hercule a nettoyé les écuries d’Augias !

Tu recevras ma lettre début novembre, j’espère être devant les murs du Centre Pénitentiaire de Mont-de-Marsan à ce moment là, accompagné de toutes les personnes qui savent que l’Esprit qui te précède, te protège, et t’accompagne, est de retour !

Fraternité universelle.

Roger NYMO

P.S. : IDLE NO MORE France organisera sa fête de soutien dans la dernière quinzaine de décembre 2016, en région parisienne.


Lundi 31 octobre 2016, 12h15 :

Samedi 19 novembre, à 11h00, devant la prison de Mont-de-Marsan, conférence de presse en soutien au prisonnier politique Eric Pététin, en présence de Jean-Baptiste Eyraud, Noël Mamère, et tous les soutiens qui pourront être présents !

JPEG - 2.1 Mo
Cliquez sur l’image de l’affiche pour accéder au document PDF permettant son impression.

Voir en ligne : Solidarité avec toutes les victimes de l’inique état d’urgence.

Documents joints

Répondre à cet article