Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Polémiques antinucléaires ! > « La Supplication » Prix Nobel de littérature

« La Supplication » Prix Nobel de littérature

Crève et tais toi !

vendredi 6 janvier 2017, par Pierre Merejkowsky, Roger NYMO

« La Supplication » Bouquin du Prix Nobel de littérature de Svetlana Alexievitch est un bouquin ignoble.


JPEG - 496.6 ko
Image extraite du long métrage « Que faire ? » de Pierre Merejkowsky (cliquez pour voir)

J’ai arrêté de lire ce bouquin au bout de quinze pages, il s’agit d’être dans le compassionnel, c’est à dire de pleurer toutes les larmes de notre corps, vous vous rendez compte, ils allaient se marier, et le liquidateur de Tchernobyl il est irradié, et elle s’est absentée un quart d’heure, et il est mort...

Et ça continue comme ça, ils sont tous en train de mourir, et nous lecteurs, nous frémissons de pitié sous nos particules fines de la capitale...

ET J’INTERDIS à France Culture DE LAISSER ENTENDRE QUE TON BOUQUIN POURRI S’INSPIRE DE DOSTOÏEVSKI ET DE LA LITTÉRATURE RUSSE...

Chez Alexandre Soljenitsyne, Leonid Andreïev, et la littérature russe non sponsorisée nous sommes dans les larmes de la vision prophétique que quelque chose est cachée, lointain, qu’on ne comprend pas, et que quelque chose, justement, entre les lignes, va apparaître parce que nous allons nous battre pour vivre, punir, aimer, désirer, rêver...

Ton Nobel marchand d’armes consiste à faire pleurer, faire pleurer le citoyen lecteur, pour lui donner la certitude qu’il est impuissant, que nous sommes brisés par avance. Et que la seule solution c’est le réel du marché et surtout pas l’utopie. JE N’ÉCRIRAI PAS LA SUPPLICATION. JE VAIS ÉCRIRE LA PLAINTE.

Qui sera le récit de la plainte que je vais déposer contre les bus électriques nucléaires de la RATP !


JPEG - 4 Mo
Rejoignez nous !

Voir en ligne : « Que faire ? » un film de Pierre Merejkowsky

Répondre à cet article