Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > AD NAUSEAM

AD NAUSEAM

La nausée, sans les mains sales !

dimanche 12 mars 2017, par Roger NYMO

Lettre ouverte aux états majors du PCF, du Front de Gauche, et aux adeptes sectaires de la France Insoumise™

Ce jour j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres votre ignoble et mensongère propagande électorale, qui appelle, aux noms des états majors de vos organisations respectives, à un rassemblement du peuple, à la Bastille, le 18 mars 2017, à 14h00. sous la houlette de l’eurodéputé et candidat aux prochaines déchéances pestilentielles, le méprisable Jean-Luc Mélenchon.

Pourquoi ai-je qualifié cet individu de « méprisable » ?

Le véritable respect implique une obligatoire réciprocité, dans le cas de Monsieur Jean-Luc Mélenchon, celui-ci ne rate jamais aucune occasion pour afficher médiatiquement son mépris de classe vis à vis de la liberté d’expression des autochtones. Il reprend même sciemment et dans son « propre programme commun » les plus ignobles, rétrogrades et populistes pratiques politiciennes, celles qui consistent à diviser les victimes d’un système entre elles, allant jusqu’à prétendre mensongèrement que le travailleur détaché est le véritable danger qui menace le travailleur « national », au sein de l’Union Européenne. Cette Union Européenne qui pourtant lubrifie financièrement et socialement de nombreuses carrières politiques, et qu’il aime, comme le font ses pairs, qualifier abusivement d’Europe. Cette Union Européenne, qui tel un phénix impérial, impose la dictature de ses commissions intergouvernementales au peuple français, grâce à la ratification, en 2008, du traité de Lisbonne, véritable démonstration législative du total mépris de classe de la « représentation nationale » pour le choix référendaire souverain du 29 mai 2005, effectué par un peuple dont ils n’ont cure, lui et les états majors politiques qui le soutiennent !

Vous confirmez ce que je viens d’exprimer précédemment en osant nous écrire, dans le cadre de votre ignoble tract électoraliste :

Élire des députés communistes et du Front de Gauche, c’est s’assurer de ne pas être oubliés une fois les élections passées.

Un référendum de presque douze années est-il une élection passée ?

Dès le début de votre nauséabonde prose prosélyte, vous faites vôtre l’argument confessionnel qui fonde les trois religions monothéistes du Livre :

L’humain d’abord.

Envisager de gérer une partie de la planète terre sur la base de cet ignoble et spéciste prémisse, c’est avouer vouloir nous mener plus avant dans l’impasse mortelle de L’Anthropocène, et tenter de nous faire criminellement oublier que l’espèce humaine fait partie de 1,8 millions d’autres espèces endogènes terrestres !


JPEG - 111.4 ko
Cliquez sur l’image du bien aimé leader autoproclamé de la vraie gauche nationale pour avoir accès à l’ignoble propagande antidémocratique de celles et ceux qui vont voter blanc ou s’abstenir, les terroristes intellectuels de l’anti-France !

Parce que vous tirez vos propres marrons des feux électoraux passés, sans reconnaissance du vote blanc, vous osez qualifier l’actuel système de non choix électoral de « notre démocratie », est-ce la conséquence d’un abus de consommation de la cuvée La Rebelle ?

Un autre passage n’est pas piqué des hannetons :

… se doter d’élus de proximité qui seront là demain, à vos côtés, particulièrement en Seine-Saint-Denis dans les luttes et dans la victoire.

Cette fois-ci, j’en viendrai presque à penser, qu’au-delà de la nécessaire légalisation du cannabis, vous allez exiger sa consommation obligatoire !

Je suis né et je vis, depuis plus de 57 années, dans la première circonscription de Seine-Saint-Denis, là même où, en 2012, vos états majors politiques respectifs ont rendu possible l’ignoble réélection du député socialiste Bruno Le Roux, qui fut, grâce à vous, président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale, avant de devenir le successeur de notre actuel premier sinistre au poste de ministre de-l’état d’urgence-intérieur.

Femmes et hommes du peuple qui aspirez à la fraternité, à l’égalité et au respect de vos libertés, je vous appelle à boycotter celles et ceux qui confondent sciemment le monde du travail, avec la résilience électorale de l’esclavage salarial, ceux qui sont les garants systémiques de votre calme soumission au monde militaro-industriel qui les nourrit et les promeut.

Nous exigeons la fin immédiate de l’inique état d’urgence, la fin immédiate de la justice de classe que représentent toutes les comparutions immédiates, l’abrogation immédiate de l’inique décret du 5 décembre 2016 qui permet le contrôle gouvernemental de la Cour de cassation, une retraite pour tout-e-s à 60 ans inscrite dans la constitution, ainsi que l’anti constitutionnalité de toutes les activités nucléaires militaro-industrielles, ces vitales exigences nous pouvons les imposer par notre insoumission réelle au monde de la finance, le véritable gestionnaire du monde du travail, grâce à une grève générale interprofessionnelle illimitée !

Le 18 mars 2017, mon planning ne me permettra pas d’assister au grand one-man-show parisien du bourgeois autoritaire insoumis.

Le matin je serai à 11 heures au cimetière du Père-Lachaise, l’après midi je la consacre à la mémoire de toutes les innocentes victimes de l’abominable guerre civile syrienne toujours en cours depuis les premières manifestations d’opposant-e-s en février 2011.

Mettez-vous votre Bastille sous les langues de bois de vos bureaucratiques et nuisibles espérances, la parole que vous portez n’est pas celle qui me porte !

Pierre Roullier, alias Roger NYMO, le 12 mars 2017, pour le Réseau Zéro Nucléaire (RZN), Les Jeûneurs Vigilants de Taverny (JVT), et le Comité Pacifiste d’Epinay-sur-Seine (CPESS)

Ci-joint le recto-verso de la propagande électorale à laquelle ma lettre ouverte fait, en partie, réponse :




Voir en ligne : Solidarité avec toutes les victimes de l’inique état d’urgence

Documents joints

Répondre à cet article