Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Feuilleton antinucléaire > ESCLAVAGE MODERNE

ESCLAVAGE MODERNE

La misère une fortune opportune ?

jeudi 20 avril 2017, par Pierre Merejkowsky, Roger NYMO

« De fil en aiguille on finit par exercer le métier pourri de tailleur. »

Un non candidat aux déchéances pestilentielles qui désire rester anonyme.



Il est important de regarder le reportage ci-dessus, réalisé en août 2015 pour « L’Autre JT » par Allan Henry, avant de lire cet article au sujet de l’esclavage moderne.


JPEG - 423.2 ko
Plus d’infos sur l’esclavage moderne en cliquant sur l’image.

L’oxymore « esclavage moderne » tente de nous faire oublier que la tentation de soumettre l’autre est un funeste reliquat éthologique qui a la peau dure, et qui, contrairement à ce que suggère le mot moderne, n’a malheureusement rien de nouveau, que cela soit au niveau du fond ou au niveau de la forme.

Le 23 mars 2017 voici ce que je lis sur le mur facebook de mon ami Pierre Merejkowsky :

Yolande Moreau, Delepine et autres canal plus représentants du cinéma engagé d’auteur SACD, s’apprêtent à tourner une comédie sociale dans le cadre d’Emmaüs Pau...

JPEG - 318.7 ko
Cliquez sur l’image pour lire l’article promotionel du projet de tournage dans la communauté Emmaüs Lescar-Pau.

Par l’entremise de Pierre Merejkowsky, je rentre illico en contact avec Monsieur David Cruz, un ancien compagnon Emmaüs de la communauté Lescar-Pau, avec le projet de lui laisser libre expression dans le cadre des émissions hebdomadaires RADAR (Radio Anarchiste Diffusée A République) que nous réalisons,en direct, tous les jeudis soirs, de 20h30 à 21h30 au Café-Tabac « Le Dejazet » :

Grâce à David, j’ai appris que les compagnons devaient renoncer à percevoir le RSA, pour être acceptés au sein de la communauté Emmaüs Lescar-Pau.

Ce préalable est loin d’être anodin, en effet, pour pouvoir rendre les compagnons dociles et corvéables à souhait, il faudrait entretenir leur totale précarité économique et sociale.

L’autocrate local, certainement au fait de cette ignoble stratégie entrepreneuriale, sait aussi, car l’individu me semble loin d’être idiot, qu’il pourrait obtenir ainsi une complicité passive, pérenne et intéressée de la part du département et des politiciens locaux.

Même si l’autocrate local et sa compagne percevaient 9000€/mois, soit 324 000 euros en trois années, ils ne seraient pas ceux qui tireraient le plus de profits financiers de la scandaleuse exploitation commerciale de cette misère entretenue.

Travaillant légalement sans aucun contrat de travail, jusqu’à 75 heures par semaine, les compagnons d’Emmaüs ne traineront pas dans les rues de Pau, en trois années (hors allocations logement), les 130 compagnons feront économiser au département des Pyrénées-Atlantiques une somme d’environ 2,5 millions d’euros.

Cette forme d’esclavage moderne est totalement légale en France, cela malheureusement grâce au statut dérogatoire OACAS :

... Les OACAS suivent des règles propres et n’entrent donc pas dans le champ du droit commun des établissements sociaux et médico-sociaux ni du code du travail (absence de lien de subordination et de prestation contre rémunération) ...

Source : http://emmaus72.fr/wp-content/uploa...

David a été viré comme un malpropre, sans aucun préavis, de la communauté Emmaüs Lescar-Pau, en un quart d’heure, il s’est retrouvé sans logement et sans argent à la rue, son crime ? Avoir demandé à l’autocrate local de respecter le contrat moral oral qui l’avait décidé initialement à rejoindre la communauté Emmaüs Lescar-Pau.

Aujourd’hui, suite à la mort d’une personne exclue sans préavis de cette communauté, David a décidé d’agir, voici ce que j’ai pu lire sur sa page facebbok, fin mars 2017 :

22 mars, 19:25

BOYCOTT/BLOCAGE DU PROCHAIN LIEU DE TOURNAGE DE JEAN DUJARDIN, GUSTAVE KERVERN ET BENOIT DELEPINE :

Tournage prévu au sein de la communauté EMMAUS LESCAR-PAU.

Le créateur de cette communauté n’est autre qu’un autocrate cynique a la morale plus que médiocre. Expulse des personnes car pas ou plus productive, refuse tout arrêt maladie au compagnons y compris si un compagnon se blesse gravement pendant ses heures de travail sous peine d’expulsion immédiate.

Il paye les compagnons nouveaux arrivant 25 euros par semaine pour 172 heures de travail mensuel.

Les jours de repos, les compagnons sont obligés de faire des travaux collectifs sous peine d’exclusion immédiate.

Oblige les compagnons à se débarrasser de leurs animaux de compagnie si ils en ont plus d’un : par exemple un chat et une tortue, donc le compagnon doit se séparer de l’un ou l’autre en l’éliminant si nécessaire, sous peine d’exclusion immédiate.

Un compagnon, malgré un pécule ridicule a l’interdiction de toucher le RSA, sous peine d’exclusion immédiate.

Les compagnons ont interdiction de parler aux artistes, hors propos officiels, sous peine d’exclusion immédiate.

Un compagnon a l’interdiction de jouer de la musique en groupe sous peine d’exclusion immédiate.

Je peux pas tout raconter en seulement une publication, mais ce qui se passe là-bas est terrible, et pratiquement aucun compagnon ne peut l’admettre en public, sous peine d’exclusion immédiate.

En fait, pour ceux qui n’auraient pas saisis, les compagnons d’Emmaüs Pau-Lescar vivent dans la crainte permanente de se retrouver à la rue en moins de 20 minutes.

Le dirigeant de cette communauté se sert de la détresse des compagnons pour pratiquer avec eux ce qu’on appelle l’esclavage moderne.

Un compagnon d’Emmaüs ¨Pau-Lescar est moins bien payé qu’un éthiopien exploité par des firmes chinoises qui délocalisent leurs entreprises dans la corne de l’Afrique.

Tout cela est bien entendu vérifiable.

La personne qui dirige cette communauté (entreprise capitaliste), au chiffre d’affaire de plus de 3,5 millions d’euros, emmarge avec sa femme qui travailel avec lui entre 6000 et 9000 euros par mois.

Chacun fait des choix, moi je choisis de ne pas cautionner un autocrate délirant.

A vous de voir, mais renseignez-vous avant de choisir d’être le spectateur d’un Festival construit sur la détresse de 130 personnes.

P.S. : Si JEAN DUJARDIN, GUSTAVE GERVERN, BENOIT DELEPINE ou tout autre artiste qui envisage de participer à ce tournage s’intéresse à connaitre la vérité sur ces dérives intolérables, qu’il n’hésite pas à prendre contact avec moi en MP. tout sera expliqué dans le détail, documents à l’appui.

Bien à vous.

Voici le lien du document PDF de l’audit réalisé en décembre 2005, au sujet de la communauté Emmaüs Pau-Lescar, par Emmaüs France :

https://drive.google.com/drive/fold...

David ne veut pas en rester là, il espère pouvoir empêcher la tenue d’un Festival au sein de cette communauté pour obtenir des conditions de travail et de vie décentes pour tous les compagnons d’Emmaüs :


JPEG - 74.9 ko

28 mars 2017

Keny Arkana doit être informée :

BOYCOTT/BLOCAGE DU FESTIVAL EMMAUS LESCAR-PAU :

Festival prévu au sein de la communauté Emmaüs Lescar-Pau.

Le créateur de cette communauté n’est autre qu’un autocrate cynique à la morale plus que médiocre.

Expulse des femmes enceintes, car pas ou plus productives, refuse tout arrêt maladie aux compagnons, y compris si un compagnon se blesse gravement pendant ses heures de travail, sous peine d’expulsion immédiate ...

... Chacun fait des choix, moi je choisis de ne pas cautionner un autocrate délirant.

A vous de voir, mais renseignez-vous avant de choisir d’être le spectateur d’un Festival construit sur la détresse de 130 personnes.

P.S. : si KENY ARKANA ou tout autre artiste pensant participer à ce Festival s’intéresse à connaitre la vérité sur ces dérives intolérables, qu’il n’hésite pas à prendre contact avec moi en MP. tout sera expliqué dans le détail, document à l’appui.

Bien à vous.

Nous avons le devoir de ne pas être indifférent au sort de notre prochain :

Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba entre les mains de brigands qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups et s’en allèrent en le laissant à moitié mort.

Un prêtre qui, par hasard, descendait par le même chemin vit cet homme et passa à distance.

De même aussi un Lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa à distance.

Mais un Samaritain qui voyageait arriva près de lui et fut rempli de compassion lorsqu’il le vit.

Il s’approcha et banda ses plaies en y versant de l’huile et du vin ; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.

Le lendemain, à son départ, il sortit deux pièces d’argent, les donna à l’aubergiste et dit :

Prends soin de lui, et ce que tu dépenseras en plus, je te le rendrai à mon retour.

Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands ?

(Source : Luc 10.25-37)

Pour nous, il ne s’agit pas de faire condamner le responsable de la communauté Emmaüs Lescar-Pau, mais de mettre fin au liberticide statut dérogatoire OACAS utilisé par des entreprises de fait, Emmaüs possèdent des magasins, pour réduire légalement à l’esclavage des hommes et des femmes en état de faiblesse économique et sociale.

J’ai discuté de cela avec mon ami Eric Pététin par téléphone afin de réfléchir ensemble à une alternative qui permettrait à toutes et tous de sortir de cette inacceptable situation.

Je lui ai demandé les coordonnées de l’excellent avocat qui avait récemment obtenu sa relaxe dans l’affaire du baptême en réunion de Monsieur Jean Dionis, Maître Pierre Hurmic.

Avec une régularisation, sur trois années minimum, des RSA dues aux 130 compagnons Emmaüs, la somme récoltée pourrait-elle leur permettre de financer une Société COopérative et Participative (SCOP), où ils seraient propriétaires de leurs logements et de leurs outils de travail et décideraient souverainement de leurs activités laborieuses, ainsi que de la répartition des revenus générés par ses activités ?

Faut-il être délirant, irrationnel ou timbré pour envisager d’affranchir son prochain, d’en faire un homme libre ?

L’esclavage ne résiste jamais à la véritable insoumission, à la pensée libre qui irrite tant les autoritaires de tout poil aux Fronts Nationaux !

Ne laissons plus les institutions s’accaparer notre parole, nous déposséder des vrais messages pour nous orienter systématiquement vers la délégation de notre pouvoir d’agir et de penser !

Nous ne choisirons plus entre les camps mortifère de la violence commerciale concurrentielle, de la croissance extractiviste, de la réussite financière comme critère de réussite sociale :

L’esclavage moderne touche 46 millions de personnes dans le monde.

(Source : https://www.lesechos.fr/31/05/2016/...)

Nous avons le pouvoir de dire NON !

JPEG - 102 ko
Cliquez pour signer notre pétition contre la venue de Poutine en France.
JPEG - 94 ko
Cliquez pour signer notre pétition contre la venue de Trump en France.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

P.S. : Nous n’avons strictement rien à demander à l’Autorité de Sûreté du Nucléaire (ASN) au sujet de la dangerosité intrinsèques des réacteurs nucléaires EPR. Cette dangerosité est équivalente à celle de toute cette mortifère filière industrielle totalement antinomique avec la vie !

Voir en ligne : Pour le départ du responsable Emmaüs Lescar-Pau

Répondre à cet article