Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Polémiques antinucléaires ! > Éducation Nucléaire Nationale

Éducation Nucléaire Nationale

Conservatoire du prêt-à-penser antinucléaire

mercredi 7 juin 2017, par Roger NYMO

« Nouveau brevet : un premier sujet inquiétant pour la formation à l’esprit critique… et pour la transition énergétique… »

Jacques Vince, Julien MACHET

Enseignants et formateurs en Physique-chimie dans l’académie de Lyon

(Source : http://www.observatoire-du-nucleair...)

L’Observatoire du nucléaire est réputé pour son impartialité et son absence d’orientation politique et électorale.


JPEG - 243.1 ko
Qu’est-ce que la Solidarité AntiNUcléaire ?

En effet, lorsque le prêt-à-penser de l’opposition antinucléaire, agréée par le système État-CEA, est battu en brèche, à la veille d’échéances électorales importantes pour tous les futurs financements associatifs des accompagnateurs les plus doués, il est extrêmement inquiétant pour notre esprit critique de constater l’absence totale de référence aux matières plastiques qui envahissent nos vies et malheureusement notre environnement, ces matériaux sont issus de la chimie organique, ils sont très majoritairement d’origine pétrolière, depuis le début du vingtième siècle, ainsi une ressource non renouvelable n’est pas uniquement un gisement énergétique. L’impact mortifère du transport maritime, cette noire économie de la mer, n’est pas non plus évoqué.

Ce qui est extrêmement inquiétant c’est l’omerta systémique faite sur l’impasse mortifère des véhicules électriques et autres dangereux véhicules gadgets qui envahissent illégalement nos trottoirs !

Ce qui est extrêmement inquiétant pour nos vies, c’est l’impasse totale faite sur l’origine de la production d’électricité à partir de l’énergie thermique dégagée par les réactions nucléaires, et le fait que les sous produits de ces réactions nucléaires de désintégration permettent la fabrication économique d’armes de destruction massive, qui sont intrinsèquement des armes terroristes, totalement antiécologiques, proliférantes et qui devraient être anticonstitutionnelles !

Ce qui est extrêmement inquiétant, pour la diversité noosphérique indispensable à toutes démarches réellement scientifiques, c’est la funeste utilisation sémantique par deux enseignants du criminel oxymore : « transition énergétique », en oubliant de signaler que depuis 2007, nous devons nous plier servilement aux criminels choix imposés du Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA) devenu aussi commissariat aux Énergies Alternatives, ce qui conditionne aujourd’hui la fermeture promise en 2012, pour avant 2017, de la vieille centrale nucléaire de Fessenheim, à l’ouverture du dangereux et dispendieux EPR de Flamanville.

Combien d’installations nucléaires ont fermé grâce à la fumeuse transition énergétique Monsieur Nicolas Hulot ?


JPEG - 175 ko
Crime planétaire !

Ce qui est extrêmement inquiétant pour nos enfants, c’est aussi et surtout l’omerta totale sur les dramatiques conséquences sanitaires et sociales durables de l’ensemble de la filière nucléaire mortifère, de la mine aux déchets, même dans le cadre d’un fonctionnement prétendument « normal ».

Si l’éducation nationale inquiète ces deux enseignants pour l’expression libre de leur opinion partielle et partiale, comme le fait la direction de la SNCF vis à vis d’une déléguée syndicale, ils auront toute mon inconditionnelle solidarité réellement antinucléaire.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

P.S. :

Voir en ligne : Réseau Zéro Nucléaire (RZN)

Documents joints

Répondre à cet article