Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > DIVIDE ET IMPERA

DIVIDE ET IMPERA

Morts sanitaires et sociales sur ordonnances

mardi 5 septembre 2017, par Roger NYMO

La stratégie de l’épuisement consiste à paralyser toutes formes d’opposition dans des positions défensives, ces positions sont autant de fronts qui divisent les forces en présence.

La coordination d’une avalanche de régressions sociales imposées avec cette stratégie d’épuisement permet d’obtenir un état de choc social et un sentiment d’impuissance qui prédispose à toutes les lâches attitudes serviles.

Saupoudrez de terrorisme régulièrement pour justifier la normalisation sécuritaire d’un état de non droit permanent.

Paper bitte ?


JPEG - 486.1 ko
Emission 28 minutes (ARTE) - Droit du travail - Premier septembre 2017

L’été d’urgence 2017 s’achève sur les promesses d’une succession de procès politiques vis à vis de toutes les résistances militantes insubordonnées.

Le monde de la finance désire achever son emprise financière absolue sur toutes les organisations qu’il reconnait comme des interlocuteurs officiels.

La défense et la croissance de leurs structures entrepreneuriales est une priorité vitale pour toutes ces organisations d’opposition, ainsi que pour leurs fidèles zélateurs, qu’ils soient en CDD ou en CDI.

Cet assujettissement pyramidal, par les revenus salariaux, assure la résilience locale des sociétés de pillage-gaspillage. Libérer les revenus du travail salarié consiste principalement en une émancipation vis à vis de toutes les sécurités sociales, c’est un déni officiel et légal de toutes les solidarités ; les santés et les vies des travailleurs fussent-elles en danger.

Les intérêts des citoyens, des travailleurs et des consommateurs, s’ils ne sont pas antinomiques avec les intérêts de ces structures d’opposition institutionnelle, seront pris en compte et défendus.

Dans le cas contraire :

Malheur aux faibles !


JPEG - 358.3 ko
Stéphane Lhomme - Crédit photographique Roger Nymo - Premier février 2013

Stéphane Lhomme (Observatoire du nucléaire) :

Août 2017.

L’UFC-Que Choisir (associé d’Enedis) a déposé, début août dernier, trois plaintes contre l’ex porte-parole national du Réseau « sortir du nucléaire ». La survie économique de l’Union fédérale des consommateurs Que Choisir dépendrait-elle de récents accords de partenariats ?

Voici ce qu’écrit à ce sujet le conteur communicant Stéphane Lhomme :

... tout en reconnaissant que les compteurs communicants Linky n’allaient pas permettre aux usagers de faire des économies et, au contraire, augmenter les factures pour beaucoup d’entre eux, les dirigeants de l’UFC-Que choisir n’en tiraient jamais la seule conclusion possible pour une association de consommateurs, à savoir contester le déploiement de ces compteurs ...

(Source : http://refus.linky.gazpar.free.fr/l...)


JPEG - 458.2 ko
Le blogueur et éditeur Jean-Jacques MU - Crédit photographique Roger Nymo - décembre 2014

Jean-Jacques Mu (blogueur et éditeur) :

12 septembre 2017 à 13h00, palais de justice de Paris, île de la Cité, métro Cité (ligne 4).

Procès en diffamation intenté par le groupe AREVA, suite à un article non signé de juillet 2014 au sujet des stratégies lobbyistes supposées du groupe AREVA vis à vis des institutionnels du sud est de la France.

Voici ce que nous a écrit par SMS, le lundi 4 septembre 2017 à 16h54, notre ami Jean-Jacques au sujet de ce procès à venir :

Je ne souhaite aucune agitation. Aucune démonstration. Juste de la concentration. Merci.


JPEG - 241.5 ko
Le journaliste militant non violent Frédéric Raguénès lance un appel à soutien : cliquez pour l’entendre !

Frédéric Raguénès (auto-média) :

20 octobre 2017, 13h30, palais de justice de Paris, île de la Cité, métro Cité (ligne 4).

Des policiers assermentés portent plaintes contre un journaliste non violent et indépendant, dont les vidéogrammes sont les témoins gênants et impartiaux de nombreuses violences policières et de leurs illégales impunités.

Voici ce qu’écrit notre ami Frédéric au sujet de ce procès à venir :

Venez nombreux, plus on est de fous, plus on rit, en attendant organisez tout ce que vous pouvez pour me soutenir. Merci.

Le climat social créé par tous les plaideurs républicains en marche, nous laisse-t-il augurer de la future météo de l’emploi ?

Les dérèglements sociaux induits par toutes les ordonnances estivales vont-ils provoquer un tsunami social sous la forme d’une gigantesque vague de précarité fondant inéluctablement sur nos villes et nos campagnes ?

Les inondations subies par le Texas à la fin du mois dernier sont les conséquences flexibles des dérèglements climatiques, eux-mêmes provoqués par les activités industrielles, le commerce international, les transports aériens, la surconsommation, les déforestations, le nucléaire imposé, l’invasion automobile ...

Messieurs Trump et Macron maintiennent le même cap, celui de la croissance en marche, coûte que coûte, l’ouragan Harvey n’aura malheureusement pas le statut de lanceur d’alerte :



Voici ce que j’écrivais à ce sujet en juin 2013 :

Qui sait ce qu’une tornade de force 4 ou 5 peut faire à une centrale nucléaire et à ses réacteurs ?

La réponse est claire et sans appel :

Tornade de force 4 :

« Dégâts dévastateurs auxquelles les meilleurs bâtiments ne résistent pas »

Tornade de force 5 :

« Dévastation totale »

(Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?ar... - 7 juin 2013)

Messieurs Jean-Luc Mélenchon, Eric Coquerel et François Ruffin considèrent qu’ils sont des représentants du peuple au sein d’une démocratie.

Ils désirent instrumentaliser la rue, comme ils l’ont fait en 2016, pour éviter, avec les complicités de leurs amis des états-majors syndicaux, une grève générale interprofessionnelle reconductible.

Nous devons lutter de manière persévérante, non violente et active, pour l’abolition du salariat, pour une réglementation stricte du sur-travail, pour l’interdiction des taux d’intérêt et donc de la spéculation, pour le partage du travail et de ses revenus (semaine de 20 heures), pour des cotisations sociales sur tous les revenus, pour l’abolition universelle, immédiate et définitive de la peine de mort, pour l’interdiction constitutionnelle de toutes les activités industrielles mortifères.

L’insubordination populaire non violente active est le seul véritable contre pouvoir, la seule opposition viable, face à tous les collaborateurs des fronts nationaux et tous les accompagnateurs des instances internationales, qui font la promotion de la marche forcée obligatoire dans les impasses mortifères du nucléaire et de la croissance !

Malheureusement, ce criminel enfumage n’a rien de nouveau :

Les Ruffin, Lordon, et autres représentants médiatiques du prêt-à-penser debout, ont eu, depuis la date du 31 mars 2016, maintes occasions salutaires pour alerter le peuple français sur la prégnance du vital danger nucléaire, et sur le véritable état d’urgence que représente aujourd’hui la définition d’une réelle politique postindustrielle, post nucléaire, et post pétrole.

Parallèlement, le premier mai, monsieur Jean-Luc Mélenchon, l’insoumis professionnel du système, se félicite médiatiquement de la réussite industrielle et économique, que représente pour lui la vente par la DCNS de sous marins anaérobiques (prédateurs de SNLE) à l’armée coloniale australienne. Cette mortifère technophilie cache mal le nationalisme belliciste de ce populiste candidat aux prochaines déchéances pestilentielles de 2017.

Quid de ce négligeable incident qui s’est produit, un mois auparavant, dans l’enceinte même d’un réacteur nucléaire à eau pressurisée ? »

(Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?ar... - 10 juin 2016)

L’abominable assassinat légal de monsieur Amjad Al-Moaybid en Arabie Saoudite, le 11 juillet dernier, n’a provoqué aucune réaction indignée de la part des alliés et fournisseurs de cette monarchie féodale et confessionnelle, ni de la part de leur opposition institutionnelle.

L’ouragan Harvey et l’épuration ethnique ayant actuellement lieu en Arabie Saoudite, seraient des fautes à pas de chance dont les survenues ne sont imputables à personne ?

Pourquoi plus de 6 français sur 10 inscrits sur les listes électorales devraient-ils être réduits à être les spectateurs impuissants de désastres écologiques, sanitaires et sociaux, planifiés et ordonnés ?

La guerre mondiale que mènent les transnationales et leurs nervis gouvernementaux contre les peuples est totale.

Le terrorisme n’est ni l’adversaire, ni l’ennemi de ce système, il en est son meilleur allié !

(Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?ar... - 11 avril 2015)

Ne laissons plus les bellicistes collaborateurs de la croissance en marche s’autoproclamer médiatiquement coordinateurs de nos résistances non violentes !

Le 12 septembre prochain, unissons-nous contre l’impasse mortifère de la croissance à tout prix, soutenue par l’alliage eutectique du monde de la finance et du monde du travail dans la défense du nuisible et obsolète esclavage salarial, condition indispensable au sur-travail générateur de conflits.

Le travail, réduit à sa part vitale, aux seins des sociétés post-industrielles à venir, abolira les nombreuses servitudes artificielles imposées !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

P.S. : La reprise de nos émissions « RADAR », initialement prévue pour le jeudi 7 septembre 2017, est reportée pour deux raisons totalement indépendantes de notre volonté. Notre émission RADAR n°23 est donc reportée au jeudi 14 septembre 2017, de 20h30 à 21h30.

Voir en ligne : Solidarité avec toutes les victimes de l’inique état d’urgence.

Répondre à cet article