Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Présomption de culpabilité

Présomption de culpabilité

Les collaborateurs des sévices sociaux du MEDEF fabriquent notre insécurité sanitaire et sociale !

mercredi 27 septembre 2017, par Roger NYMO

« Hulot et Ruffin sont dans un bateau en marche, Hollande tombe à l’eau : Qu’est-ce qu’il nous reste ? »



La vidéo ci-dessus nous montre le vrai visage du député Ruffin.

Nous espérons que le juge Ruffin permettra l’exhumation du corps de Monsieur Adama Traoré, nous espérons que l’anatomopathologiste Ruffin pourra effectuer sa propre autopsie du corps de Monsieur Adama Traoré, nous espérons que l’inspecteur Ruffin mènera une enquête approfondie et impartiale au sein de la gendarmerie nationale et qu’il pourra interroger librement, dans leurs cellules, les frères de Monsieur Adama Traoré.

Nous espérons que tout cela prendra moins d’une nouvelle année, afin que nous puissions connaître enfin la vérité au sujet des circonstances exactes du décès d’un jeune citoyen français, en parfaite santé, le jour de son anniversaire.

En ce qui concerne la mort de Monsieur Rémi Fraisse, lui aussi victime de la gendarmerie nationale, nous savons enfin que pour la justice française, son assassinat n’était pas volontaire.

Le député Ruffin considère peut-être que nos luttes doivent être concurrentielles pour des raisons qui nous échappent ?

Quel est son avis au sujet des victimes mineures de la police nationale ?

Ceux qui ont appelé à voter pour l’apparatchik Jean-Luc Mélenchon, lors du premier tour des dernières déchéances pestilentielles, peuvent-ils se prétendre anarchistes en soutenant un individu qui promeut publiquement les abominables thèses de la violence légitime des États, de l’obéissance inconditionnelle et de la croissance salvatrice ?

Quand un système tue et salit impunément de jeunes citoyens, que des députés prétendent que notre indignation vis à vis de ces meurtres est partisane, peut-on les qualifier de collabos parlementaires de l’actuelle dictature ploutocratique qu’est la cinquième République ?

Je suis solidaire de toutes les nombreuses victimes sanitaires et sociales du criminel et mortifère lobby nucléaire onusien planétaire. Je serai donc présent le mardi 10 octobre 2017, à 09h00, au Tribunal de Grande instance de Paris, pour permettre à la justice du pays auquel j’appartiens d’empêcher juridiquement une catastrophe nucléaire en France en condamnant sévèrement la criminelle décision de l’ASN de permettre la mise en place d’infrastructures industrielles ne répondant pas aux hypocrites normes légales de cette abominable filière nucléaire intrinsèquement mortifère.

Je suis solidaire de mon ami Eric Pététin, dissident écologiste non violent, qui sera jugé, le 17 octobre prochain, à Pau, à partir de 14h00, pour un graffiti réalisé sur le mur de la gendarmerie d’Angoulême, en octobre 2015, à l’occasion du 1er anniversaire de l’horrible mort de Rémi Fraisse à Sivens :

Hommage à notre frère Rémi, tué par la gendarmerie nazionale.

J’espère pouvoir être présent, dès 12h00, à Pau, avec mes amis Pierre Merejkowsky et Mark Gadi pour apporter notre soutien direct à Eric et aux quatre autres courageux zadistes de la ZAD d’Oloron-Sainte-Marie.

Je suis solidaire avec tous les zadistes, car ils consacrent leur présent à notre avenir commun en défendant l’intérêt général et en appelant au respect de nos biens communs.

Je suis solidaire de mon ami Frédéric Raguénès, reporter indépendant non violent, qui sera jugé le 20 octobre prochain, à 13h30, au palais de justice de Paris, île de la Cité, métro Cité (ligne 4). Il vous appelle à venir lui montrer votre soutien et votre solidarité, dès 12h30, de manière humoristique et non violente bien sûr.

Je suis solidaire, de manière inconditionnelle, avec tous les soutiens non violents de Rémi Fraisse, d’Adama Traoré, de Shaoyo Liu, et avec toutes les victimes innombrables de l’inique état d’urgence permanent.

Informer, être solidaire et appeler au respect de la nature sont des activités risquées qui sont en passe de devenir légalement criminelles, la « prudence » (mère de sûreté ?) des législateurs face à ces dérives dictatoriales ne laisse augurer rien de démocratiquement bon.


JPEG - 10.3 ko
écosocialisme, écolibéralisme ou échos médiatiques ?

Pendant ce temps là, les « escrologistes en marche » ne chôment pas :

A défaut de grève, Hulot offre une des plus grandes plages d’Europe à Véolia !

Le groupe TOTAL doit certainement être un des acteurs principaux de la transition énergétique à la mode Macron, la Guyane dit merci qui ?

Merci Hulot pour le projet Montagne d’or !

Voici ce que j’écrivais le 11 mars 2011 :

...Je tiens à remercier madame Chantal CUISNIER pour nous avoir expliqué pourquoi 3800 euros versés par les groupes, donateurs et sympathisants du Réseau « Sortir du nucléaire » n’étaient jamais parvenus à l’association locale nigérienne AGHIR IN MAN...

(Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?ar...)

Pourquoi le ministre Nicolas Hulot est-il toujours muet lorsqu’il s’agit des innombrables victimes sanitaires et sociales de toutes les activités nucléaires ?

Le ministre Nicolas Hulot a-t-il consacré un peu de son précieux temps pour répondre à la lettre ouverte de Madame Annie Thébaud-Mony ?

Nous devons exiger de manière non violente le respect de notre choix référendaire du 29 mai 2005, nous ne devons rien attendre de la part d’élus nationaux qui ne peuvent constitutionnellement que cautionner les choix entrepreneuriaux de l’actuelle dictature militaro-industrielle qu’est l’union européenne.

Leurs collaborations participatives à la mascarade nationale d’une illusoire gouvernance locale sont aussi pathétiques que dangereuses.

Œuvrons de manière non violente à la préparation d’une grève générale interprofessionnelle reconductible, ne les laissons plus nous faire marcher en rond au sein du mortel triangle : Travail sans droit, Consommation sans limite, Vote sans représentativité.


JPEG - 194 ko
Rejoignez-nous le 2 octobre 2017 !

Exigeons de manière non violente leurs démissions immédiates et bloquons les activités économiques qui nuisent aux peuples et aux territoires auxquels ils appartiennent :

Nos vies ne vaudront jamais leurs profits !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Voir en ligne : Rassemblement pour la Non-Violence

Répondre à cet article