Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > IMPASSE SYSTÉMIQUE

IMPASSE SYSTÉMIQUE

La parole déportée ou massive extinction de voies

mardi 7 novembre 2017, par Roger NYMO

« On vous dira : Il est ici, il est là. N’y allez pas, ne courez pas après. »

Luc 17:23

« Apocalypse : Emprunté au latin apocalypsis (« révélation »), lui même emprunté au grec ancien ἀποκάλυψις, apokálupsis (« action de découvrir »). Provenant du verbe grec καλύπτω, kalúptô (« cacher »), précédé du préfixe de privation ἀπό ápó. Littéralement donc « [chose] dé-cachée », et donc par extension, « [chose] dévoilée aux hommes », « retrait du voile qui cachait la chose », « le voile est levé ». »

(Source : https://fr.wiktionary.org/wiki/apoc...)



Si l’on excepte la première et la deuxième fraction du financement public des groupes politiques à l’Assemblée Nationale, alors, on pourrait se demander pourquoi tant d’efforts, hier, pour faire naître l’espoir par les URNES, lorsque l’on nous explique, aujourd’hui, que l’espoir est dans la RUE :


JPEG - 215.1 ko
Impasse du 7 mai 2017.

Investir les élections législatives :

Face à un tel second tour de l’élection présidentielle, Les élections législatives des 11 et 17 juin prennent désormais UNE IMPORTANCE CRUCIALE. Cette BATAILLE des législatives est ESSENTIELLE, à l’égal de l’élection présidentielle. Les citoyen-ne-s qui ont porté leur vote sur Jean-Luc Mélenchon, doivent maintenant transformer l’essai lors des prochaines élections législatives, en élisant des DÉPUTÉ-E-S REPRÉSENTATIFS de toutes les forces qui ont soutenu Jean-Luc Mélenchon. Le PCF y travaille activement avec ses candidat-e-s.

L’assemblée nationale peut devenir UN VÉRITABLE CONTRE-POUVOIR et le Parti communiste français entend bien y faire entrer LE PEUPLE et toute une NOUVELLE GÉNÉRATION de citoyen-ne-s. Nous pouvons élire un grand nombre de DÉPUTÉ-E-S HONNÊTES, issus du peuple, fidèles aux intérêts populaires, comme l’ont toujours été les député-e-s communistes. Ces député-e-s résisteront à la droite et à l’extrême droite et ne s’allieront pas avec les député-e-s macronistes pour voter les lois anti-sociales. Alors, les 11 et 18 juin, par NOTRE VOTE, concrétisons L’ESPOIR QUE NOUS AVONS FAIT NAÎTRE lors de cette campagne présidentielle. C’est à notre portée.

Mais détendons l’atmosphère :


JPEG - 189.3 ko
Ne jamais se taire !

Sans perdre de temps, le député, leader de la gauche de la vraie gauche française, ouvre sa petite bouche insoumise en grand, dans les médias de masse aux ordres, pour fustiger, comme elle le mérite, l’inactivité coupable de la jeunesse française face à la triomphale République en marche vers plus de flexibilité sociale.

Cette jeunesse ne représente donc aucun CONTRE POUVOIR, contrairement au député Jean-Luc Mélenchon.

Je pense que cela fera rire jaune la famille du jeune élève infirmier, qui bouge socialement son cul, et qui, pour cette unique raison, croupit préventivement en prison, pour avoir participé à la manifestation du 10 octobre 2017.

Est-ce cela le peuple nouvelle génération ?

Que font les actuels honnêtes député-e-s représentatifs pour faire renaître l’espoir de notre élève infirmier, actuellement embastillé préventivement ?

Doivent-ils, comme l’inspecteur Ruffin, mener (l’humain) d’abord une enquête préalable ?

Allez ! Bande d’assisté-e-s, de bas-ses des Fronts, tou-te-s dans la rue, c’est là qu’est l’espoir de tous les député-e-s croupions de la cinquième République en marche :


JPEG - 280 ko
Après l’impasse présidentielle.

Unissons-nous ! Et plus si affinités ?

Que doit-on faire de celles et ceux qui dorénavant se refusent à marcher dans ces dangereux et nuisibles jeux de dupes entre représentants du CAC 40 et représentants agréés des esclaves salariés ?


JPEG - 244.3 ko
Bellicisme partisan universel et suicidaire.

Faire croire que l’état-major du MEDEF représente les intérêts du patronat français est aussi dangereusement stupide que de vouloir faire croire que l’état-major de la CGT représente les intérêts des travailleurs.

Les entreprises du CAC 40 représentent environ 5% des emplois salariés nationaux. Donc les PME-PMI françaises, qui représentent 95% des emplois salariés, devraient éclipser démocratiquement le MEDEF ! C.Q.F.D.

Le travail au noir est un travail salarié illégal, il ne s’acquitte pas des cotisations sociales obligatoires ; de grandes entreprises emploient ce type de travailleurs grâce au bouclier juridique légal de la sous-traitance par lots de leurs propres contrats, l’optimisation fiscale légale permet de domicilier le siège social d’une entreprise dans un pays où la fiscalité est plus attractive, voilà où se situe la majorité des intérêts des entrepreneurs du CAC 40.

les travailleurs domestiques intrafamiliaux : garde des enfants, vaisselle, cuisine, courses, travaux d’entretien, sont rarement des travailleurs contractuels, ni même salariés. Sans salaire, pas de cotisations sociales, pas de reconnaissance sociale, ni de droit à la retraite.

Ainsi, même si les états-majors syndicaux ouvriers avaient des intérêts qui convergeaient totalement avec ceux des travailleurs salariés, ils ne pourraient en aucun cas revendiquer, comme il le font souvent, représenter les travailleurs et par extension représenter le monde du travail.

Les gouvernances entrepreneuriales antidémocratiques ne sont possibles que grâce aux liens contractuels de subordination entre les directions des entreprises et les travailleurs salariés !

Comprenez-vous mieux la vitale exigence de l’abolition du salariat, intimement liée aux paiements de cotisations sociales sur tous les revenus ?

Quand un robot créera de la valeur ajoutée, il cotisera automatiquement pour vos retraites et votre santé ! Elle est pas belle la vie ?

Étonnamment, les incendiaires qui espèrent que nos rues se transforment en front social, se pincent médiatiquement le nez à la moindre odeur de fumée insubordonnée, pour eux ils n’existent de violence légitime que celle de l’État.

Par contre, ils tolèrent, comme malheureusement leurs complices préfectoraux, que les représentants du service d’ordre de la CGT puissent être armés de battes de baseball, sans être aucunement interpellés lors des manifestations !


JPEG - 247.1 ko
Le nouveau Schmürtz des Bâtisseurs d’empire !

Monsieur Emmanuel Macron est président de la cinquième République, comme l’étaient Messieurs Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Problèmes il y a, mais ce ne sont en aucun cas des problèmes de personne, mais uniquement des problèmes systémiques. Chaque collaborateurs de ce dangereux et nuisible système antidémocratique qu’est la cinquième République portent sa pleine et entière part de responsabilité !

Seule une majorité de plus de 6 sur 10 personnes du corps électoral français a clairement refusé de s’engager plus avant dans l’actuelle mortelle impasse de la mensongère représentativité électorale.

Celles et ceux qui ont tiré leurs marrons des feux électoraux n’ont pas l’honnêteté de s’avouer totalement impuissants à nous rendre la maîtrise de notre propre destin et de celui des territoires auxquels nous appartenons.

De l’extrême gauche à l’extrême droite, les partisans mandatés n’ont pas le courage politique de quitter la lumière noire des ors de la cinquième République, pour l’ombre efficace du réel contre pouvoir que constituerait leurs insubordinations non violentes actives à cette nuisible constitution de 1958.

Ils se proclament opposant-e-s, mais ils ne sont que les accompagnateurs serviles d’un système dont ils espèrent un jour être les maîtres, grâce à votre soumise collaboration :

Ferme ta gueule et vote bien en 2022 !

Des démissions de groupes politiques entiers, au Sénat et à l’Assemblée nationale, ne sont malheureusement pas à l’ordre du jour, pas plus qu’un appel à une grève générale interprofessionnelle reconductible.

Par contre, s’il faut que vous manifestiez jusqu’à l’incarcération ou l’épuisement, si vous respectez les échéances militantes décidées par leurs états-majors et les échéances électorales calendaires du système, alors vous aurez, comme eux, l’authentique patience révolutionnaire qui vous permettra d’attendre jusqu’en 2022 !



Pour les autres, les hurluberlus qui défendent leurs frères les arbres, celles et ceux qui ne considèrent pas comme un progrès climatique le développement des transports routiers dans les Pyrénées. Vous devrez attendre le 23 novembre 2017, pour savoir si Eric Pététin devra patienter en prison jusqu’en 2019, car il n’a malheureusement pas fait appel de sa condamnation à des TIG en 2015, dans les délais impartis par la justice.

Sinon, ils ont besoin de notre aide à la ZAD d’Oloron-Sainte-Marie, car l’hiver est là et ils manquent de moyens pour achever leur installation et pour se chauffer :

JPEG - 396.2 ko
Tous les euros comptent pour aider les zadistes d’Oloron-Sainte-Marie.

Pour les hurluberlus de la région parisienne, celles et ceux pour qui les dangers de l’agrochimie ne s’arrêtent pas à l’explosion de l’usine AZF en 2001, ou aux nombreuses victimes directes et indirectes des pesticides, rejoignez-nous le mercredi 15 novembre prochain :

Comme tous les jeudis depuis octobre 2015, la véritable opposition reste le parti de la vie :

Les victimes collatérales des excellentes ventes d’armes françaises ne font l’objet d’aucune révélation médiatique, elles s’échouent bercées par le ressac éternel d’une méditerranée autrefois berceau, aujourd’hui cercueil :

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Répondre à cet article