Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Onusium

Onusium

Prolifération de criminels mensonges institutionnels

lundi 13 novembre 2017, par Roger NYMO

« Quels jardins pourrons-nous cultiver sur des ruines durablement contaminées ? »

R.N. (1960 - 2XXX)



Pour lexpress.fr (propriété de SFR Presse) l’explosion d’un dépôt de munitions en Ukraine ne peut être que spectaculaire, mais en aucun cas inquiétante voire criminelle.

Quid des armes stockées, quantités et natures ?

Dans ces armements, ne pourraient-ils pas se trouver des équipements susceptibles de contenir des radionucléides artificiels ?

J’avais retransmis immédiatement le vital communiqué de la CRIIRAD, au sujet des rejets de ruthénium-106 en Europe, lors de notre émission hebdomadaire RADAR n°26, du jeudi 5 octobre 2017, connaissant, malheureusement et par avance, la criminelle réactivité poussive des médias de masse français vis à vis des périls sanitaires et sociaux permanents auxquels nous expose quotidiennement l’ensemble des activités nucléaires anthropiques :


JPEG - 143 ko
Cliquez sur l’image pour accéder au fichier vidéo de l’émission RADAR n°26.

Le récent communiqué de l’IRSN, au sujet des rejets de ruthénium-106 en Europe, est aussi rassurant que la décision de l’ASN de laisser AREVA et EDF poursuivre la mise en service de la cuve de l’EPR de Flamanville, cette cuve dont la rupture est péremptoirement exclue !

En page 1 de ce document de l’IRSN, on peut lire ce criminel commentaire :

...Les niveaux de concentration dans l’air en ruthénium-106 qui ont été relevés en Europe et a fortiori en France sont sans conséquence tant pour la santé humaine que pour l’environnement...

La criminelle fable onusienne des faibles doses nous est servie par des technocrates aux ordres ; scientifiquement, un radionucléide artificiel, émetteur bêta, comme l’est le ruthénium-106, qu’il soit inspiré ou ingéré, de par la loi du carré inverse, et comme le démontre l’étude de 1972 de l’équipe du professeur Petkau, ne peut pas être considéré comme étant, à priori ou à fortiori, sans conséquence sur la résistance des membranes cytoplasmiques aux radicaux libres, que produisent de très faibles doses de rayonnements ionisants, à la limite de détection de nos meilleurs appareils de mesure.

Sachant que la radioactivité du ruthénium-106 diminue statistiquement de moitié tous les 373 jours, il s’agit là d’un danger radiologique durable et cumulable de plus, à mettre à l’actif mortifère de cette abominable filière militaro-industrielle.

N’oublions jamais que le principal et criminel promoteur des activités nucléaires est et reste l’ONU, à travers l’abominable Agence qui culmine son organigramme :

...l’ONU a créé le 23 octobre 1956 l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (International Atomic Energy Agency) qui dans son article deuxième stipule : « L’Agence s’efforce de hâter et d’accroître la contribution de l’énergie atomique à la paix, la santé et la prospérité dans le monde entier »...

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article47)

La guerre chaude, que se livrent actuellement les pilleurs du monde, en Ukraine, ne doit pas nous laisser indifférents.

N’est-ce pas en Ukraine que le réacteur RBMK n°4, de production de plutonium militaire soviétique, de la centrale nucléaire Lénine, proche de Tchernobyl, a explosé le 26 avril 1986, avec pour conséquence indirecte, une redistribution géostratégique planétaire, liée à la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989 ?


JPEG - 423 ko
Publication censurée car contre les standards de la communauté !

Pour m’être ouvertement posé ces questions sur le réseau social facebook, je suis, autoritairement et sans appel, assigné à résidence sur mon mur, interdiction de publier sur tous les groupes publics pendant six jours, à chacun son petit rideau de fer numérique, intitulé :

Les standards de la communauté facebook.

Pour moi ces standards sont :

Travaille.

Consomme.

Ferme ta gueule.

Heureusement, il existe un réseau international, informel et efficace de luttes locales et de réflexions globales contre l’abominable filière nucléaire.


JPEG - 480.6 ko
Klee Benally par Christine Prat - septembre 2017 - Cameron au Nevada

C’est avec un grand plaisir que j’ai pu apercevoir l’activiste Klee Benally, un compteur RADEX à la main, sur une photographie de l’incontournable blog de mon amie Christine Prat.

Pour avoir des informations en français sur la lutte antinucléaire autochtone en Amérique du nord, ce blog est incontournable !



Nous marcherons, le mercredi 15 novembre 2017, de 17h00 à 19h00, de la place Denfert-Rochereau au Ministère de la Transition écologique et solidaire, pour l’arrêt immédiat, définitif et universel de la peine de mort agricole, qu’elle soit chimique, radiologique ou biologique, pour tous les êtres vivants indispensables au maintien des vitaux équilibres co-évolutifs, dont la résilience dépend directement de la diversité de la faune et de la flore.

Cette vitale biodiversité de la biosphère est équivalente à l’essentielle idéodiversité de la noosphère.

Pesticides, activités nucléaires et censures, mêmes mortifères combats des systèmes bureaucratiques et mercantiles contre toute vie.



Comme tous les jeudis, sans aucune exception, de 19h00 à 20h00, depuis octobre 2015, place de la République, à Paris, nous serons présent-e-s pour exiger les libérations immédiates des trois jeunes prisonniers politiques saoudiens, dans le couloir de la mort depuis plusieurs années.



Ensuite, comme tous les jeudis soirs, de 20h30 à 21h30, vous pourrez nous retrouver, en direct du café tabac Le Dejazet, pour notre émission RADAR n° 32.


JPEG - 355.7 ko
Cliquez sur l’image pour rejoindre la page du comité de soutien.

Notre soutien et nos condoléances à tous les membres de la famille de Yacine, ainsi qu’à tous ses ami-e-s.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Important communiqué :

http://zad.nadir.org/spip.php?artic...

Voir en ligne : Réseau Zéro Nucléaire (RZN)

Répondre à cet article