Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > HOMO DÉTRITUS

HOMO DÉTRITUS

Manipulable, corvéable, jetable.

mercredi 22 novembre 2017, par Roger NYMO

« Ils crièrent d’une voix forte, en disant : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? »

Apocalypse 6:10

« Une maison de la province yéménite de Al Jawf a été frappée et détruite par des avions de guerre saoudiens, tuant 9 enfants et 3 femmes, le 20 novembre 2017. »

Jamil Al Abiad


JPEG - 284.8 ko
Enfant morte au Yémen - novembre 2017

Que sont les images pour décrire les maux ?

Elles sont les paroles des corps, les intestins qui se tordent, les yeux qui brûlent, les larmes qui coulent.

Que font les mots pour exorciser les images ?

Ils nous révèlent que l’horreur humaine est pensées abominables, criminelles préméditations, marchés qui assassinent les peuples dupés.

Jusques à quand ?

Jusques à quand faudra-t-il attendre pour qu’un technicien qualifié parte en Ukraine faire des mesures à Kalynivka, à 175 km au sud-ouest de Kiev, pour lever le doute sur la provenance du ruthénium-106 sur l’Europe ?

Jusques à quand faudra-t-il attendre pour que l’on nous révèle les criminelles manœuvres de déstabilisation politique étasuniennes et euro-unionistes en Ukraine, en février 2014 ?

...Mais sur qui devons-nous tirer ?, lui ai-je demandé. Il m’a répondu que le qui et le où n’avaient pas d’importance, il fallait tirer partout afin de créer le chaos...

Réponse de Mamuka Mamulashvili - Conseiller militaire de Saakashvili

(Source : http://www.video.mediaset.it/video/...)

Jusques à quand faudra-t-il attendre pour abandonner définitivement l’abominable filière nucléaire intrinsèquement mortifère ?

Jusques à quand accepterons nous la criminelle complicité passive, qui nous est imposée constitutionnellement, avec les crimes imprescriptibles des meilleurs clients des marchands d’armes français ?

Les Nations Unies sont toutes criminellement complices de leur abominable acceptation passive de l’inhumaine pratique terroriste, qui consiste à larguer des explosifs depuis des aéronefs, sur des populations civiles.

Les Nations Unies sont toutes criminellement complices de leur abominable acceptation passive de l’inhumaine pratique terroriste, qui consiste à déstabiliser, bombarder et envahir des territoires.

Les Nations Unies sont toutes criminellement complices de leur abominable acceptation passive de l’instauration de zones de non droit où les êtres humains sont traités comme des marchandises.

Ceux qui vendent et achètent des esclaves, ainsi que leurs criminels complices, sont ceux qui financent le terrorisme !

Les militants salariés, qui aujourd’hui pleurent sur la diminution des emplois aidés, sont ceux qui avaient criminellement appelé, en 2012, à voter pour l’élection de Monsieur François Hollande, l’adversaire du monde de la finance.

Ces militants salariés, donc subordonnés, sont ceux qui avaient entretenu et promu les fallacieuses promesses de fermetures des deux vieux réacteurs nucléaires de Fessenheim, ce sont ceux qui aujourd’hui insultent les militants non violents, bénévoles et insubordonnés aux nuisibles intérêts politiques des états majors de tous les partis et de tous les syndicats de l’inique cinquième République.

Ces militants salariés des entreprises associatives de récolte de dons, de cotisations, ces épiciers du prêt-à-penser, du prêt-à-voir, du prêt-à-écouter, du prêt-à-lire, de l’opposition institutionnelle, dont les modèles économiques sont copiés et intégrés (collés) dans le système qu’ils prétendent fallacieusement combattre.

Ces états majors alternatifs debout, qui ne se sont pas mobilisés pour ester en justice afin d’exiger la vitale interdiction de la mise en service de l’EPR de Flamanville, qui n’ont pas dénoncé les criminelles responsabilités institutionnelles qui ont engendré la catastrophe industrielle du 31 mars 2016, dans le réacteur nucléaire n°2 de la centrale de Paluel.

Ces adorateurs des pitoyables Pieds nickelés de la gauche de la vraie gauche nationale : Mélenchon - Ruffin - Filoche et leurs chiens militants, ces bataillons de nuisibles pense-petit qui diffament, insultent et ostracisent comme ils respirent.

Ces dangereux HOMO DÉTRITUS veulent nous faire marcher, produire, consommer, voter jusques à l’abattoir (2022 ?).

C’est sans compter sur les HOMO HUMUS, les amoureux de la naturelle lenteur, de la paix forestière, de la douceur de vivre, ceux qui veulent réduire le travail à sa part nécessaire, en s’attaquant à tous les pervers amateurs de dividendes, de pouvoirs délégués, de luxe voire de luxure.

La montagne sacrée des HOMO DÉTRITUS est une montagne de déchets dangereux et durables, les panneaux publicitaires qui colportent d’aimables fictions colorées et tridimensionnelles ont du mal à cacher cet abominable amas de résidus consuméristes, sciemment et rapidement obsolètes, où dépouilles humaines, animales et végétales s’entremêlent.

Les montagnes sacrées des HOMO HUMUS sont convoitées par les HOMO DÉTRITUS, afin d’y installer des pièges à touristes, des observatoires, des déchets nucléaires.

Par le passé les HOMO DÉTRITUS ont exposé leurs frères les HOMO HUMUS comme s’il s’agissait d’animaux exotiques :



Vers la fin du XIXe siècle et jusque dans les années 30, le zoo humain était une attraction ouvertement cautionnée par la République.

En 1892, des familles kali’na sont exposés pour le plaisir des parisiens et français, soit 103 ans après la Déclaration Universelle des droits de l’Homme et du Citoyen par la France.

Les autochtones de Guyane ne furent pas les seuls à avoir été mis en spectacle dans un enclos ou derrière des grilles et à avoir subi des actes de maltraitance.

Cette partie sombre de l’histoire n’est pourtant pas enseignée à nos enfants.

Il nous semble évident que les corps de nos aïeux doivent être rapatriés sur leur terre natale.

Le Jardin d’acclimatation a accueilli des enfants, des femmes et des hommes de toutes les colonies françaises. Il s’agit d’un crime contre l’Humanité !

Jeunesse Autochtone de Guyane

(Source : https://www.facebook.com/jeunesseau...)

Mon frère Eric Pététin, alias Pétof, alias l’Indien, alias l’Aspache, est un HOMO HUMUS, il est aujourd’hui en procès à Pau, pour des Travaux d’Intérêts Général non effectués, il risque deux années de prison ferme pour ses luttes non violentes contre les déprédations institutionnelles des HOMO DÉTRITUS Républicains.

Jeudi prochain, comme tous les jeudis depuis octobre 2015, sans aucune exception, nous dénoncerons la criminelle complicité de l’État français dans les détentions abusives de trois jeunes HOMO HUMUS saoudiens condamnés injustement à mort pour terrorisme.

Ensuite, nous espérons pouvoir réaliser en direct, si notre ami cheminot qui assure la captation n’est pas d’astreinte ce soir là, depuis le café-tabac Le Dejazet, notre trente troisième émission RADAR, avec les présences attendues de représentantes de l’association A.P.H.P. (association du personnel hospitalier) qui luttent contre la réforme de l’organisation du temps de travail appelée OTT, dans un bras de fer social avec Monsieur Hirsch qui n’est pas terminé, nous aurons par téléphone, par l’intermédiaire d’une amie bénévole sur place, un représentant d’une association qui héberge et sert des repas aux réfugiés de Calais, nous espérons aussi qu’un membre de la famille de Yacine, assassiné le 14 septembre 2017, pourra nous rejoindre pour nous informer en direct sur l’avancée de l’enquête. Notre amie Hasna viendra accompagnée de deux réfugiés pour témoigner sur la réalité de l’esclavage en Libye.

L’essentiel pour tous les violents systèmes promus par les HOMO DÉTRITUS est de diviser à tout prix les HOMO HUMUS pour éviter l’émergence d’un véritable pouvoir horizontal.


Rejoignez notre essaim insubordonné, non violent et actif, place de la République, dimanche 26 novembre 2017, à partir de 14h00, pour participer à notre rassemblement contre tous les pesticides :

JPEG - 172.2 ko
Calosoma sycophanta

Les pesticides tuent le principal prédateur naturel des chenilles processionnaires, pour préserver les profits des industriels de l’agroalimentaire (producteurs de fruits).

ARTE, la chaîne de propagande de l’union européenne a financé des documentaires sur les espèces invasives, un de ces documentaires de 52’ était consacré aux chenilles processionnaires.

52 minutes sans évoquer une seule fois le Grand calosome !

Étonnant NON ?

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Calos...)

En fait, les véritables terreurs, nous savons d’où elles viennent !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Voir en ligne : Solidarité avec toutes les victimes de l’inique état d’urgence.

Répondre à cet article