Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Braves Zones Humaines

Braves Zones Humaines

Les gentils enfants de Notre-Dame

mardi 6 février 2018, par Roger NYMO

« Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages. »

Michel Audiard (1920 - 1985)

« Vive les Zones d’Amour à Donner. »

Eric Petetin, alias Pétof, alias l’Aspache, dit L’Indien (1953 - 2XXX)

La nature est intrinsèquement subversive, elle donne sans compter et reprend sans voler. Elle est sa propre loi, chez elle, légalité et l’égalité sont à la mesure de la sororité et de la fraternité reconnues par tous ses enfants.

Cette nature nous possède, cette possession est douce et passagère, mitochondriale.

Elle est beauté des paysages, plutôt que refuge à atteindre.

Son unique richesse factuelle est liée à ses diversités biologiques et philosophiques, formelles et sensuelles.

Sa misère est toujours univoque, orthodoxe, exclusive, elle est la triste fierté de tous les imbéciles heureux qui sont nés quelque part :



Mélanges et partages multiplient, là où, sélections et accaparements appauvrissent.

C’est en passant de mains en mains, que les pains et les poissons se multiplient, l’or qui dort sur des étagères n’a jamais rien produit que le malheur des peuples.

Cessons de regarder le réel à travers la nuisible et simpliste platitude orthogonale du prêt-à-voir télévisuel, elle n’offre à nos regards vides et avides, que les ténèbres mouvantes et émouvantes de stériles regards thématiques et experts.

Cette cécité sur écrans plats, nous vante des libertés automobiles et portables, électriques, climatisées, par tranches hypnotiques et anesthésiantes, exclusivement réservées aux propagandes mercantiles des financeurs de cerveaux disponibles, de cerveaux choyés et « Ushuaïés ».

Des experts capables d’apercevoir la braguette nucléaire de Kim Jong-un, depuis leurs studios parisiens, prétendent que les enfants de Notre-Dame sont de dangereux terroristes, creusant tranchées, installant moult pièges létaux pour accaparer l’objet foncier de leurs usages agraires respectueux.

Quel est le nom de ce juif crucifié, enfant de Notre-Dame ?

Aujourd’hui, on voudrait nous faire croire que l’assassinat annoncé d’un enfant de plusieurs années, en pleine santé, aurait la même acceptabilité sociale et morale, qu’une légale Interruption Volontaire de Grossesse.

Espérons que la brave solidarité, passée et présente, des enfants de Notre-Dame-des-Landes, sans aucun titre de propriété autre que leurs usages respectueux des terres et leur défense de celles-ci contre les nuisibles conséquences mortifères d’intérêts financiers particuliers, institutionnellement hissés au rang de l’intérêt général, obtiendra la solidarité sans faille de celles et ceux qui bénéficieront bientôt des retombées positives légales de la convergence des luttes passées.

Cette union solidaire, face aux criminelles et violentes expulsions annoncées de NDDL, déterminera durablement l’efficacité de nos luttes futures.

L’insubordination non violente active continuera à dénoncer toutes les tentatives de récupérations électoralistes et foncières, comme des actes criminels de collaboration avec un système, qui veut priver la jeunesse, qui appartient aux territoires français, de sa capacité à s’autodéterminer, à se choisir et à se bâtir un avenir pérenne, car viable, hors des impasses industrielles et militaires mortelles de ce dangereux monde aux mains sanglantes de stériles hiérarques.

En juin 2014, une trentaine de gendarmes saccageaient, à la Goutte d’Eau, le jardin de mon frère Eric Pététin, ce non respect du vivant et de la propriété d’usage est caractéristique de l’hyper-violence du monde institutionnel bourgeois, écraser des pieds de tomate à coups de « Rangeots », c’est le véritable bruit des bottes de l’inique cinquième République, c’est le non-lieu pour la mort de Rémi Fraisse, c’est la tête d’Amjad qui tombe dans un silence estival et médiatique de mort, c’est le député Ruffin qui insulte la mémoire d’Adama, c’est la Corse sans CHU.



Jeudi 8 février 2018, ce sera le premier anniversaire de nos émissions « RADAR » (Radio Anarchiste Directe A République), à cette occasion unique, nous laisserons, en direct et par téléphone, la parole à des enfants de Notre-Dame-des-Landes, à des zadistes, sans titre de propriété.

C’est par l’intermédiaire de notre ami Eric Pététin, qui est de nouveau sur place, à NDDL, depuis une quinzaine de jours, que nous réaliserons cette émission intitulée :

« Tous les enfants de Notre-Dame sont gentils. »

Ayons pitié des méchants et des violents, mais surtout, n’en ayons jamais peur.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : Radio Anarchiste Directe A République

Répondre à cet article