Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > SERVICE APRÈS VOTE

SERVICE APRÈS VOTE

Soupe à l’Union Européenne ou Grosses Commissions Électorales

samedi 17 février 2018, par Roger NYMO

« Moi, je rentre en Russie car je ne suis plus un poète, je suis devenu un clerc de notaire de la Révolution. »

Vladimir Vladimirovitch Maïakowski (1893 - 1930)

« Nous avons largement dépassé les visions Maïakovskiennes des horizons cubo-futuristes, dorénavant, tous les devenirs restent à imager. »

R.N. (1960 - 2XXX)


JPEG - 303.7 ko
Ni dollar, ni roublard, que du RADAR.

Comme le parti socialiste français, le passé refuse de mourir, il ne veut pas se soumettre à l’exigence circulaire naturelle du renouvellement salutaire et créatif des nouvelles générations :


JPEG - 115.6 ko
Plus d’infos sur l’exemplarité républicaine.

Le passé à la peau sale et dure, il est méchant comme une teigne, gâteux, sénile et gérontophile, il radote inlassablement ses visions asthmatiques, sinistre fumeur de havane en chapeau claque, qui souffle sur les mortelles braises nucléaires d’une croissance déifiée, fier de ses nuisibles pacotilles en polymères non biodégradables, gonflant inlassablement, de ses nauséabondes exigences, des jeunesses fascinées et captives, qui finiront, pathétiques et fragiles bulles, par exploser debout, sous la pression financière insoumise, continue et croissante, en éclaboussures écarlates.

Le passé rêve d’automobiles qui roulent plus loin, plus vite et plus propre, au sein de l’union européenne :


JPEG - 195.9 ko
L’hydrogène n’est malheureusement pas une source primaire d’énergie.

Ni pollution, ni essence, en oubliant sciemment que le dihydrogène n’est pas une énergie primaire, mais que l’Union européenne nucléarisée espère en devenir un des principaux et futurs dealers, que ce soit par fission ou par fusion, avec comme cerise sur ce gâteau prétendument vert, de quoi entretenir nos abominables arsenaux thermonucléaires terroristes, optimisés grâce à l’illégale installation militaire nucléaire nationale du laser mégajoule, dont l’existence déroge à la ratification du TNP par l’État-nation français.



Groupe médiatique et fabricant automobile, société privée gestionnaire de réseaux autoroutiers et association de protection animale, association de défense des consommateurs et fournisseur d’énergie, tissent de nuisibles synergies convergentes, au détriment des intérêts sanitaires et sociaux des peuples, grâce au lobbyisme institutionnel décomplexé d’un empire consumériste transatlantique, d’une immonde dictature financière, militaro-industrielle mondialisée, dont les gouvernances locales se cooptent au sein de l’UE, alias UFC (Union Fédérale Consumériste).

Les adeptes, bas des fronts, des leaders autoproclamés de la vraie gauche nationale française et de sa vraie droite, pratiquent quotidiennement, sans même obligatoirement lire « Russia Today », la cécité médiatique locale imposée, le prêt-à-penser mensonger, concocté par toutes les basses-cours qui font l’opinion, par tous les consensuels Services Après Votes, médiatiques, propagandistes et partisans, qui amalgament et omettent, comme ils respirent, les visions de criminelles réalités locales, au profit de vérités partielles et partiales, consensuelles et positives.

Ces abominables SAV deviennent publicistes de la mort, qui normalement n’est pas vendeuse auprès des cerveaux disponibles, mais il s’agit de l’entretien médiatique, pré et post-électoral, de toutes les fructueuses phobies institutionnelles.

Les responsables appointés de ces Services Après Votes s’acquitteront avec noblesse de cette tâche indispensable, sans oublier de culpabiliser au passage leurs auditoires, grâce aux dénonciations ciblées des barbaries ennemies, si possible lointaines.

N’oubliez surtout pas d’envoyer vos un euro pour la Paix !

Ils vous appelleront à la désobéissance et vous proposeront des formations payantes pour désobéir comme il faut, des badges et des teeshirt « NUIT DEBOUT » au sein de leur boutique dématérialisée, pour ensuite rejoindre servilement les rangs électoraux des candidats disciplinés et insoumis. Ils vous chanteront des lendemains fraternels, tout en conditionnant leur inconditionnelle solidarité au respect contractuel de leurs engagements artistiques rémunérés. Ils exigeront de vous votre patriotique contamination radioactive en cas d’inéluctable catastrophe nucléaire perpétuelle. Ils se prétendront anarchistes et vous appelleront à voir leur prochain documentaire, à lire leur prochain livre, mais aussi à voter pour Yannis Mélenchon ou pour Étienne Asselineau. Ils prétendront que la finance internationale est juive et oublieront de vous parler du jubilé.

Selon le fameux théorème d’Audiard, ils oseront tout :

...Comment parler ensemble sans parler d’une seule voix ?

Poursuivons ensemble la réflexion sur le renouvellement de notre démocratie...


JPEG - 326.3 ko
Leur démocratie, notre dictature.

Comment dialoguer ?

En étant au moins deux.

Comment se faire entendre de celles et ceux qui décident et parlent en notre nom, qu’elles ou qu’ils soient mandaté-e-s ou non ?

En ne déléguant plus notre pouvoir et en refusant le rôle collaboratif imposé de spectateur, de cobaye politique.


JPEG - 270.5 ko
Chaque dimanche, avant le 31 mars 2016.

Tous les dimanches, avant que le réacteur nucléaire n°2 de la centrale normande et nucléaire de Paluel ne soit définitivement hors service, le 31 mars 2016, la place de la République était rebaptisée :

Place de la liberté d’expression.

Avant que les Ruffin et autre Renou ne viennent polluer notre noosphère libertaire de leurs embrigadements électoraux d’after-manif debout.

Nos voix doivent décider de nos voies, sans aucun intermédiaire :

On ne veut pas de chefs, on ne veut pas d’armées, on ne veut pas de votre sécurité antisociale et liberticide, on ne veut pas de votre nuisible et stérile prêt-à-penser, on ne veut pas de vos démocraties avec des classes plus libres que d’autres, on ne veut pas de vos aéroports, on ne veut pas de vos aumônes salariales, on ne veut pas de vos chasses et de vos traditions sanguinaires et spécistes, on ne veut pas de votre espérance frelatée en une sixième République, on ne veut pas de vos chauffes-eaux nucléaires...

...On veut des communes libres, on veut un libre accès à une terre non polluée, on veut un libre accès à une eau pure, on veut respirer librement un air qui ne contient pas de radionucléides artificiels, on veut des pouvoirs directs et horizontaux, on veut un accès gratuit à l’art, à l’éducation, aux transports, aux logements, on veut décider de notre avenir, on veut un monde pérenne, résilient, postindustriel et décroissant.



On veut la dissolution immédiate du MEDEF et la grève générale interprofessionnelle reconductible, pour bien commencer le printemps à venir.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : 29 mai 2015

2 Messages de forum

Répondre à cet article