Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Feuilleton antinucléaire > Crépuscules Nucléaires

Crépuscules Nucléaires

Pompes à fric professionnelles versus cohérences locales bénévoles

lundi 19 février 2018, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

« …Dans les territoires durablement contaminés seule une évacuation sanitaire urgente pourrait permettre de sauver les enfants du risque de contamination interne, des troubles de santé liés à cette exposition radioactive permanente... »

R.N. (1960 - 2XXX)


JPEG - 371.7 ko
Gouvernement Front Nucléaire de 2007 à 2012.

11 mars 2011 au matin :

La veille, j’avais été exclu de la liste de discussion du Réseau « Sortir du nucléaire », pour avoir exigé des comptes à cette entreprise, qui phagocytait plus de 50% des dons et cotisations de ses adhérents pour son seul entretien et qui estimait pouvoir disposer des membres élus de son conseil administration, sans aucun respect pour ses propres statuts :



J’avais prévenu une personne, qui avait encore la possibilité de s’exprimer de manière conditionnelle sur la liste de discussion RSDN, pour avertir les autres intervenants, que d’après moi, il se passait quelque chose d’extrêmement grave sur l’archipel japonais :

...L’archipel Japonais suite à de puissantes secousses sismiques ce vendredi 11 mars 2011 est déclaré en situation d’urgence nucléaire !

La centrale nucléaire japonaise de Daiichi, dans la préfecture de Fukushima (nord-est), est en état d’alerte renforcé à la suite du séisme, a déclaré l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), qui en a été informée par les autorités japonaises. Une fuite radioactive est possible si le niveau de l’eau dans un réacteur continue de s’abaisser, rapporte pour sa part l’agence Jiji . Les habitants du voisinage de la centrale ont reçu ordre d’évacuer, ajoute-t-elle. L’incendie qui s’était déclaré dans un bâtiment abritant une turbine dans la centrale nucléaire d’Onagawa est maîtrisé, a par ailleurs déclaré l’AIEA. Le gouvernement japonais s’est réuni pour faire le point sur la situation dans les centrales nucléaires, a déclaré le ministre du Commerce.

Faire confiance en matière de nucléaire à l’AIEA et au ministre du commerce Japonais est-ce bien raisonnable ?

De même est-il bien raisonnable de croire que l’actuelle direction du Réseau « Sortir du nucléaire » est impartiale et respecte la pluralité des opinions et surtout leurs expressions libres ?

J’ai été témoin, fin mars 2011, lors de la mascarade antinucléaire que fut l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire », à Aubervilliers, de l’intervention de son directeur financier de l’époque :

...après avoir décrit une situation financière en redressement difficile, (il) a évoqué les récentes catastrophes japonaises avec des lumières dans les yeux tout en nous suggérant que ces événements dramatiques pourraient provoquer un salutaire tsunami de dons...

(Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?ar...)

Depuis, le lobby nucléaire a réussi à majoritairement détourner tous les débats concernant les activités nucléaires, vers les opportunes voies de garage de querelles techniques, financières, théosophiques et politiques, auto entretenues à dessein de masquer le caractère intrinsèquement mortifère de celles-ci :

…Le contexte géographique et historique de la catastrophe de Fukushima nous a été, en préambule de la conférence, exposé par le docteur Eisuke Matsui, notamment pour démonter l’absurdité de la thèse d’une contamination concentrique, les omissions volontaires des données du système speedy et l’importance des précipitations, des courants aériens et des contreforts montagneux dans la répartition hétérogène de la contamination par les particules radioactives dite en taches de léopard.

De quoi faire sérieusement réfléchir tous les habitants de la vallée du Rhône ?...

…Une scandaleuse dose de 20 millisievert par an est instituée pour toutes et tous.

Le droit à la santé des femmes enceintes et des enfants est bafoué.

On recommande criminellement aux populations de retourner vivre dans des zones durablement contaminées.

Il s’agit d’un génocide technologique et bureaucratique... »

Le CA du Réseau Zéro Nucléaire (RZN)

(Extraits article du 9 septembre 2013 : http://sanurezo.org/spip.php?article155)

Aujourd’hui l’entreprise lyonnaise RSDN s’acoquine avec des formations politiques et d’autres associations d’encadrement et de financement de l’opposition antinucléaire institutionnelle française.

Grâce à ces accointances, l’abandon des arsenaux thermonucléaires de l’État-nation français est toujours conditionné à des accords internationaux, ce point de vue procrastinateur est bien sûr encouragé par le Comité Nobel et par tous les industriels, qui profitent annuellement et légalement de l’abondante et abominable manne d’argent public que représentent leur entretien et leur renouvellement.

En ce qui concerne le groupe politique « France Insoumise™ », la première et la seconde fraction du financement public des partis de l’inique cinquième République nucléaire française serait-il susceptible d’un ruissellement associatif pour services électoraux rendus ?

A quel moment le leader des Insoumis a-t’il renoncé à la menace terroriste du feu nucléaire national, quid de son abominable soutien au régime dynastique de la famille el-Assad ?


JPEG - 69.9 ko
Rejoignez nous : #SaveGhouta !

La grève générale interprofessionnelle reconductible va-t’elle démarrer à la vieille centrale nucléaire de Fessenheim, en mai 2018 ?


JPEG - 41.4 ko
Passage de relais entre ministres de la Bête.

A mon humble avis, il sera très difficile de faire plus dangereusement laid :


JPEG - 224.7 ko
Pas de primaires chez les bouffons ?

Par contre, on peut facilement faire moins soumis à l’UE et surtout moins dangereusement creux politiquement :


JPEG - 211.8 ko
La République Antinucléaire en Marche !

Les malheureuses populations japonaises n’ont pas eu à attendre vingt cinq années de planification insoumise pour fermer l’ensemble de leur parc électronucléaire en 2011.

En France, il est temps que l’insubordination non violente active fasse entendre ses voix, il est temps qu’elle ouvre de nouvelles voies, diverses, pérennes et viables, il est temps qu’elle impose le respect de la vie :


JPEG - 215.8 ko
Cliquez sur l’image pour nous rejoindre.

Les bureaucrates et les technocrates ne doivent plus accaparer et abîmer nos destins, ces hommes sans imagination et sans parole doivent nous rendre notre liberté d’expression et nos rêves.

Heureusement, il y en a un que je n’ai plus à supporter, bavardant bruyamment quand le conférencier parle (une journaliste interviendra pour le faire taire), s’impatientant quand sa compagne ne lui obéit pas assez promptement, traitant de violents ceux qui refusent de se subordonner à ses oukases, de se plier à ses ultimatums, d’obéir à ses ordres, petit tyran associatif partant précipitamment dans le ridicule grandiloquent d’une victoire à la Pyrrhus.


JPEG - 62.3 ko
Rejoignez nous tous les jeudis.

Ne financez plus ces abominables fédérations associatives, qui prêchent l’union en excluant systématiquement tout ce qui remet en cause le nuisible modèle économique dominant, hiérarchique, consumériste et nucléaire :

...Puissions nous rapidement mettre l’union européenne, la fédération de Russie et l’ONU face à leurs responsabilités et les contraindre à contribuer financièrement au budget de l’Institut BELRAD, qui assure héroïquement, avec trop peu de moyens et en totale indépendance, la radioprotection de populations otages et cobayes du nucléaire, sur les territoires auxquelles elles appartiennent...

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article322)


JPEG - 383.4 ko
Gouvernement Front Nucléaire de 2017 à 201X.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : Fukushima N’oublions Pas ! 福島を忘れないで !

Répondre à cet article