Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > RÉSISTANCE à la Croissance Obligatoire

RÉSISTANCE à la Croissance Obligatoire

Réseau Sortir du Nuisible Productivisme

mercredi 14 mars 2018, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

« …Faire le choix conscient de récupérer la parole confisquée par les porte-paroles institutionnels autoproclamés… »

(Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?ar...)


JPEG - 30 ko
A qui profitent les crimes des serviteurs des Etats-nations membres de l’union européenne ?

« Toutes les vessies fascistes sont de dangereuses lanternes médiatiques. »

R.N. (1960 - 2XXX)


Voici la lettre ouverte que j’ai posté en recommandé avec accusé de réception le mardi 13 mars 2018, à l’attention de Monsieur Michel Delpuech, Préfet de police de la ville de Paris :

Le lundi 12 mars 2018

Pierre Roullier, alias Roger Nymo x, rue XXXXXXXXX 93800 Epinay-sur-Seine Adresse courriel Numéro de téléphone

à l’attention de Monsieur Michel Delpuech Préfet de police de la ville de Paris 4, boulevard du Palais 75004 Paris

Lettre ouverte recommandée avec accusé de réception.

Objet : Dépôt de plainte pour agressions verbales et physiques, menaces et insultes de la part d’adeptes du parti « France Insoumise™ » avec la complicité passive de sympathisants de l’entreprise Réseau « Sortir du nucléaire ».

Monsieur le Préfet,

Je suis trésorier et fondateur des associations Réseau Zéro Nucléaire (RZN) et Les Jeûneurs Vigilants de Taverny (JVT), c’est à ces titres que j’ai déposé, le jeudi 8 mars 2018, à la Direction de l’Ordre Public et de la Circulation, une déclaration de manifestation, place de la République, à Paris, pour le dimanche 11 mars 2018, de 15h00 à 18h00, dont l’objet était : Commémoration de la catastrophe de Fukushima, sous la forme d’un rassemblement statique.

A 15h02, je déploie ma banderole : Arrêt immédiat, définitif et inconditionnel de toutes les installations nucléaires, à l’extérieur d’un espace clôturé par les organisateurs du rassemblement politique pour une nouvelle sortie du nucléaire en 25 ans, avec des éoliennes industrielles off-shore et des carnets de commandes pleins pour la DCNS, qui fabrique et vend des sous-marins anaérobiques, chasseurs de sous-marin nucléaires, ce qui écologiquement nuira grandement et durablement aux écosystèmes marins, mais constituera le socle d’une économie de la mer à la mode insoumise.

Les violents adeptes du leader militariste et nationaliste, qu’est Monsieur Jean-Luc Mélenchon, ont décidé unilatéralement que ma présence et mes messages n’étaient pas à leurs goûts, ils ont attenté à ma liberté d’expression et de circulation en me jetant violemment au sol, avec ma banderole RZN, mon appareil photographique reflex numérique CANON en bandoulière et mon sac à dos contenant entre autre mon enregistreur numérique Zoom H4N.

Je devais fermer ma gueule et dégager d’ici.

Je me suis relevé avec difficulté grâce à l’intervention salutaire de quelques militants kurdes qui manifestaient contre les bombardements criminels de l’Etat-nation Turc en Syrie.

J’ai protesté énergiquement contre leurs méthodes fascistes en leur montrant mon dépôt de déclaration de manifestation et en exigeant de retrouver ma liberté de circulation, ces individus persistaient à me ceinturer tout en me menaçant de nouvelles violences, voyant que je ne céderais pas à leurs ignobles chantages, ils m’ont jeté une deuxième fois au sol et ils ont répondu à mes protestations énergiques face à leurs violences fascistes par des doigts d’honneur, prétendant que si j’étais par terre c’est que je ne tenais pas sur mes jambes.

J’ai fait le 17 pour obtenir l’intervention de la police à partir de mon téléphone portable, la fonctionnaire qui m’a rappelé, dans les minutes qui ont suivi mon appel, m’a conseillé de me rapprocher de policiers présents sur la place de la République, ce que j’ai fait sans succès, car les fonctionnaires m’ont dit qu’ils étaient là uniquement pour encadrer le cortège des kurdes.

La manche droite de mon anorak est déchirée, mon appareil photographique abîmé, mon enregistreur numérique semble heureusement indemne.

J’ai courageusement effectué mes trois heures de présence militante en hommage à toutes les victimes du lobby nucléaire mondialisé, promu statutairement par L’AIEA et les cinq États-nations, membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU et terroristes thermonucléaires.

Une des personnes avec lesquelles j’ai échangé durant cette présence militante m’a informé que j’étais qualifié de drogué par mes agresseurs, qui jouaient les gros bras à l’entrée de leur meeting politique en vu des échéances électorales de l’union européenne de 2019, l’un d’eux sirotait tranquillement une canette de bière. J’ai pu prendre des photographies de deux de mes agresseurs.

je vous transmets, en post-scriptum de cette lettre ouverte, le numéro de téléphone portable d’une personne qui a accepté de témoigner des agressions et des menaces dont j’ai été l’objet.

Je me tiens à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Veuillez agréer Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments reconnaissants.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

P.S. : Coordonnées de mon témoin.

PDF - 114.7 ko

Quatre ans avant Fukushima, j’avais eu un nauséabond échantillon des abominables et minables méthodes des petites mains associatives de l’actuel fascisme institutionnel en marche :

...C’était en 2007, pendant le jeûne du 6 au 9 août de commémoration des bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, lors d’un cercle de jeûneurs une personne qui aujourd’hui fait partie du Conseil d’Administration de l’association « La Maison de Vigilance (de Taverny ?) » m’a intimé l’ordre de me taire car j’avais évoqué les très graves problèmes liés aux fuites radioactives mortifères et à l’arrêt de cinq des sept réacteurs de la plus grande centrale nucléaire du monde, celle de Kashiwazaki-Kariwa suite au tremblement de terre du 16 juillet précédent.

Ce que j’ai omis de dire (temps d’intervention limité à une minute !) c’est qu’une année plus tôt, durant l’été 2006, ce même individu s’était permis de dire en voyant monsieur Denis CAILLIE s’éloigner pour répondre sur son portable à madame Solange FERNEX (qui était à cette époque en soins palliatifs) :

« Elle donne ses dernières consignes avant de crever ! ».

J’ai été radié arbitrairement fin juillet 2010 de cette association car j’ai jeûné les deux années suivantes seul à Taverny sans aucun soutien de la part de l’association à laquelle pourtant je cotisais...

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article30)

Beaucoup de choses ont changé en sept années, le lobby nucléaire onusien a su patiemment infiltrer, en un peu plus d’une décennie, par des jeux d’influences psychologiques et sociologiques, ses propres agents « antinucléaires » au sein de la presque totalité des mouvements antinucléaires.



Il y a sept ans, le premier rassemblement antinucléaire parisien en solidarité avec les populations meurtries des territoires japonais, avait pour mot d’ordre unificateur :

Sans bannière contre le nucléaire.

Dans les faits, tous les opportunistes et carriéristes des chapelles associatives et politiques étaient venus agiter leurs abominables fanions. Depuis, les choses ont empiré dans d’inquiétantes et violentes proportions.


JPEG - 248.3 ko
Paroles de facistes insoumis à la démocratie réelle.

Aujourd’hui, les opposants aux antinucléaires agréés par le lobby nucléaire français, alias CEA, seront sommés de fermer leurs gueules (petites bouches ?) et d’aller jouer les empêcheurs de militer en rond ailleurs.

Ce n’est pas la première fois que mon intégrité physique, ma liberté d’expression et de circulation sont objets de menaces, de censures numériques, d’agressions verbales, épistolaires et physiques, tout cela parce que mes choix et mes opinions, que j’exprime librement, ne sont pas du goût des censeurs qui se prétendent démocrates, car ils participent activement à tous les arrangements électoraux et ils se cooptent entre eux pour décider de ce que l’on peut ou ne peut pas dire.

Le fascisme institutionnel français est malheureusement énantiomorphe, avant d’être de droite (FN - UPR...) ou de gauche (NPA - FI...), le modèle économique de tous ces partis fascistes nationaux appartient au paradigme de la croissance industrielle, au culte des drapeaux et des États-nations, au respect servile des instances internationales voire supranationales, institutionnelles ou privées.

Les pacifistes, agréés récemment par le comité Nobel, pour avoir habillement et médiatiquement escamoté tous les discours non violents, qui exigent un vital désarmement nucléaire immédiat et unilatéral, sont malheureusement de même nature, que tous les thuriféraires passés de Valéry Giscard d’Estaing ou de François Mitterrand.

Mais, dans le cadre de ce qui aurait du rester une commémoration respectueuse de toutes les victimes passées, présentes et malheureusement futures, de toutes les activités nucléaires anthropiques, le lobby nucléaire avait décidé de laisser la parole à la voiture balai de François Hollande 2012.

Une transition électorale « arrangée » mènera le troupeau insoumis et debout de la vraie gauche nationale, vers les radieuses échéances de l’union européenne, en 2019 :

Consommez français, votez utile et surtout obéissez aveuglément aux leaders insoumis qui le méritent.


JPEG - 374.7 ko
NON c’est NON !

Aujourd’hui, comment peut-on accepter, le triste jour du septième anniversaire de la catastrophe nucléaire perpétuelle de Fukushima, d’accorder une tribune publique à un individu, qui fait impunément et sans aucun contradicteur, la promotion des solutions industrielles de ceux qui nous imposent le tout nucléaire depuis de trop nombreuses décennies de ceux qui continuent leurs criminelles livraisons de combustible MOX, vers l’État-nation japonais, dans le mépris total de l’avenir sanitaire et social de nos peuples ?

L’éolien industriel off-shore est une solution de production centralisée d’énergie électrique renouvelable, qui n’a strictement rien d’écologique !

Le ruissellement de la première et de la deuxième fraction de l’ignoble financement public des partis politiques, qui participent électoralement à la résilience de la dictature présidentielle française, elle-même imposée par un coup d’état en mai 1958, expliquerait-il en partie, ou en totalité, cet abominable état de fait ?

Que l’entreprise Lyonnaise Réseau « Sortir du nucléaire » veuille relancer à tout prix son fond de commerce entrepreneurial, grâce à de nouveaux partenariats politiques, pour permettre le financement d’une nouvelle campagne de promotion pour la sortie du nucléaire en 25 ans, n’a malheureusement strictement rien de surprenant, et est malheureusement totalement antinomique avec une stratégie de vital arrêt immédiat de toutes les activités nucléaires.

Par contre, que les véritables militant-e-s antinucléaires, celles et ceux qui savent que leur rejet de cette abominable filière industrielle n’a strictement rien à voir avec la fiabilité prétendue des technologies mises en œuvre, ses coûts financiers, la sismicité locale, des erreurs humaines, ou d’éventuelles actions terroristes, ne doivent en aucun cas se rendre complices passifs d’une aussi dangereuse et méprisable propagande électoraliste décompléxée.



…Pourquoi les armes thermonucléaires, qui sont une inacceptable menace terroriste permanente pour tous les peuples, qui sont dangereuses et dispendieuses, même hors de toute utilisation, ne font elles pas l’objet d’une vitale et urgente promesse électorale « non contractuelle » de démantèlement immédiat ? Sont-elles, pour tous les candidat(e)s, d’indispensables facteurs de paix ?… »

(Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?ar...)

Ils sont ignobles, ils sont abominables, ils sont dangereusement stupides ?


JPEG - 465.2 ko
Le poète Voltuan par Roger Nymo le 11 mars 2018.

Ils sont venus écouter respectueusement un des représentants politiques des industriels de la production centralisée d’énergie électrique, à partir de sources renouvelables, au mépris du respect des populations et des écosystèmes, pour la préservation des intérêts militaro-industriels de l’État-nation terroriste nucléaire français.

Fukushima et les victimes japonaises étaient malheureusement prétextes à un rassemblement politique nationaliste et internationaliste, avec en prime des petites frappes bas du front, pour imposer par la force le respect de la pensée commune et unique.

Maintenant que les méthodes et les discours fascistes de la mafia « France Insoumise™ » sont de notoriété publique, il est essentiel pour son état-major d’organiser des contre-feu médiatiques permanents, afin de faire diversion.

Lorsqu’il est de notoriété publique qu’un tyran domestique frappe sa compagne, alors celui-ci assène son ultime argument massue :

Elle l’avait bien mérité.

Fut-il infidèle, sournois et violent, aucun être ne mérite d’être frappé, voire humilié.

Mais pour contourner cette difficulté, les violents sexistes et fascistes utilisent toujours le même procédé dialectique, véritable Joker politique et social :

Violence légitime.

Ainsi, mes propos sont souvent qualifiés d’extrêmes et de violents, je suis donc désigné à une éventuelle vindicte populaire comme un être haineux et violent, car mes propos sont ressentis comme tels par tous les conteurs communicants, par tous les colporteurs des criminelles fables du lobby nucléaire mondialisé, le bon nucléaire civil et le méchant nucléaire militaire, ces antinucléaires agréés par le CEA, par l’ONU ceux qui accaparent les places de porte-paroles pour énucléer tous les discours politiques et associatifs au sujet de nos vitales luttes.

Certainement par honnêteté intellectuelle, ils omettent systématiquement de préciser que la violence n’est jamais légitime :

JAMAIS.

Par contre, à condition d’être proportionnée, la défense est toujours légitime :

TOUJOURS.


JPEG - 252.4 ko
Ni Mélenchon, ni maître !

Aujourd’hui, les fascistes institutionnels renforcent l’abominable et totale impunité des violents, qui agissent au nom du système nucléaire de domination militaro-industrielle, ils rendent ainsi illégitimes toutes les défenses de leurs opposant-e-s.

Si vous vous débattez ou si vous protestez, vous représentez des troubles manifestes à l’ordre institutionnel et privé, vous êtes présumés coupables de terrorisme social.

Par contre, si vous avez par le passé servi l’État-nation et ses objectifs, comme la sortie du nucléaire en 25 ans, sans cesse reconduite, l’esprit de compétition obligatoire et la production industrielle centralisée d’énergie électrique, le système utilisera avec vous un gant de velours.

Dans le cas contraire, vous aurez droit à l’enfer d’une main de fer, avec éclaboussures médiatiques pour tous les empêcheurs de militer en rond qui exigeraient le respect du droit et un même traitement pour toutes et tous :


JPEG - 78.1 ko
Me too ou mytho ?

Les médias le savent-ils ? Sont-ils complices ?

C’est pour cette raison intrinsèque que les fascistes ne respectent jamais le droit et l’écrivent malheureusement souvent, c’est pour cette raison intrinsèque que l’assassinat de Monsieur Rémi Fraisse, par un militaire français, a été classé sans suite, c’est pour cette raison intrinsèque que le député Ruffin ne peut pas apporter son soutien inconditionnel à la famille de Monsieur Adama Traoré, assassiné par trois militaires français, c’est pour cette raison intrinsèque que Monsieur Stéphane Lhomme a été licencié illégalement pour « faute grave » et diffamé copieusement et publiquement par les salariés putschistes du Réseau « Sortir du nucléaire », en février 2010, c’est pour cette raison intrinsèque que l’intègre député de la première circonscription de Seine-Saint-Denis, directeur de la campagne présidentielle de Monsieur Jean-Luc Mélenchon, n’a pas interpellé le ministre de l’intérieur et le ministre de la justice de Monsieur Emmanuel Macron , le vendredi 19 janvier 2018, jour de la mort du jeune Gaye Camara (26 ans) assassiné à Épinay-sur-Seine, deux jours plus tôt, par trois fonctionnaires de police de la BAC, qui ont tiré huit balles sans faire une seule seconde de garde-à vue, « grâce » au parquet, c’est pour cette raison intrinsèque et afin de n’accréditer aucune nuisible théorie du complot, qu’il nous faut adhérer aux thèses des suicides de Messieurs Robert Boulin et Pierre Bérégovoy, c’est pour cette raison intrinsèque que les diffusions de criminelles rumeurs infondées au sujet des rejets de ruthénium-106 sur les territoires européens ne font l’objet d’aucune poursuite et d’aucune sanction, c’est pour cette raison intrinsèque qu’aucun projet de loi ne prévoit d’empêcher les dirigeants de médias et les industriels de l’armement de pouvoir se présenter à nos suffrages futurs.

Cette raison intrinsèque au fascisme institutionnel et privé, c’est la raison du plus fort, la raison de celui qui peut annexer par la force une partie ou la totalité des territoires pour imposer aux peuples des méthodes mafieuses.

N’oubliez jamais que la force du fascisme, qu’il soit institutionnel ou privé, est toujours inversement proportionnelle à votre courage.

La justice de l’État-nation français fait des choix qui sont symptomatiques de l’origine de sa dernière constitution, huit mois de prison ferme pour apologie du terrorisme sanctionnent les violents propos de l’ex-militant d’Action Directe Monsieur Jean-marc Rouillan, le magazine Le Point fait la promotion publique des infectes mémoires du fasciste Jean-Marie Le Pen en toute impunité :


JPEG - 104.9 ko
Un détail de l’Histoire ?

Rien ne pourra jamais légitimer la torture ou l’assassinat d’opposants politiques !

Les boycotts de l’entreprise Réseau « Sortir du nucléaire » et de tous les partis collaborateurs des iniques institutions de la cinquième République sont vitaux pour l’avenir de nos luttes antinucléaires, de la même manière le boycott total des prochaines échéances électorales de l’empire nucléariste qu’est la gouvernance imposée de l’union européenne est vital, pour la défense de tous les services publics, pour le rétablissement de la hiérarchie des normes, pour la défense de tous les peuples européens contre tous les va-t-en-guerre et leurs chantages terroristes nucléaires mondialisés et pour investir réellement dans la sécurité des populations vis à vis des risques chimiques, biologiques et nucléaires.

L’abolition de la peine de mort doit être immédiate et universelle, de même l’arrêt de toutes les installations nucléaires doit être immédiat, définitif et inconditionnel.


JPEG - 313.4 ko
Comme tous les jeudis, sans aucune exception, depuis octobre 2015.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

P.S. : Celles et ceux qui font sciemment le choix d’apporter leurs soutiens aux criminels discours politiques de tous les antinucléaires institutionnels et privés, agréés par l’entreprise Réseau « Sortir du nucléaire », le CEA, l’ONU et le comité Nobel, font un choix nuisible, dangereux et totalement irrespectueux des militant-e-s, qui refusent de pactiser avec les prosélytes épiciers bios et tous les criminels carriéristes politiques.


JPEG - 237.9 ko
La sortie indéfiniment reconductible du nucléaire en 25 ans, des carrières politiques longues et bien rémunérées ?

Voir en ligne : Réseau Zéro Nucléaire (RZN)

Répondre à cet article