Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Comités de Résistance Insubor- donnée

Comités de Résistance Insubor- donnée

Sabotages Non Violents Généralisés

dimanche 8 avril 2018, par Roger NYMO

L’armée française soutenue par l’extrême droite française, avec la complicité active de proches du général de Gaulle, réalisent le Putsch d’Alger, le 13 mai 1958 et déclenchent l’Opération Résurrection, coup d’état militaire, en plusieurs étapes, qui obtiendra « manu-militari » la nomination, par le président René Coty, du général Charles de Gaulle comme Président du Conseil, le 1er juin 1958. Cette nomination, sous la menace d’un coup d’état, est la véritable origine de l’inique Constitution de la cinquième République, de tous ses nuisibles souverains présidentiels successifs et de leurs affairistes et opportunistes cours.

Le 13 mai 1958, est la véritable date de naissance de l’actuelle dictature constitutionnelle française et de son opposition législative subordonnée.


JPEG - 68.5 ko
Cliquez pour accéder au profil facebook de Pétof, le surfeur désargenté.

Tout juste remis d’une opération chirurgicale et à peine sorti de sa vitale hospitalisation, notre ami Eric Pététin, alias Pétof, est parti, au mépris de sa propre santé, pour la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Il se devait d’être là-bas, m’a-t’il affirmé, lors de son dernier appel téléphonique.

La situation sur place promet malheureusement d’être institutionnellement radicalisée :

...Les opposants à l’ex-projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) se préparent à essuyer lundi un « ouragan gouvernemental », alors que 2.500 gendarmes et policiers sont mobilisés pour une évacuation « partielle » de la ZAD, leur « zone à défendre ».

Trois mois à peine après l’annonce de l’abandon du projet d’aéroport, aucun zadiste n’a en effet accepté de déposer de dossier agricole individuel, préférant une solution collective comparable à celle qui avait été mise en œuvre en 1984 sur le plateau du Larzac après l’abandon du projet d’extension du camp militaire...

(Source : https://www.challenges.fr/top-news/...)

Pendant ce temps là, les bouffons de l’opposition législative nationale organisent l’enterrement politique et syndical des services publics.

Cet enterrement perlé est vital pour tous les états majors politiques et syndicaux, afin de pouvoir justifier leurs collaborations actives futures au prochain enfumage électoral du Reich de l’union européenne, en 2019.


JPEG - 374.7 ko
Grève générale du vote !

« Insoumis à gauche »

Ils ont adopté pour modèle économique
Le même que celui des mafias et des cliques.
Violences légitimes, tous les coups sont permis,
Quid d’un Adama ou encore d’un Rémi ?

Convergence mafieuse, leur quête est celle du fric,
Leurs méthodes éprouvées sont toutes bureaucratiques.
Un sou mis à gauche, c’est un sou mis de côté,
Pour la Sainte Croissance des leaders bien aimés.

Ces voyous se cooptent et insultent sur le champ
Celles et ceux qui refusent ce violent cynisme.
Qui va prétendre vouloir mettre la peur dans son camp
Fait la dangereuse apologie du terrorisme !

Les cons, les hyènes, qui ont la haine pour seul civisme,
Le voilà leur ennemi, cet ignoble fascisme :
Les zadistes non violents, graines de journalisme
Refusent de sacrifier au nerf du bellicisme.

Le troupeau insoumis marche discipliné
Vers les urnes utiles d’une sortie programmée
Guidé par de prospères bergers vers l’abattoir
D’une croissance industrielle sans échappatoire.

Une fois les services publics morts et enterrés, il sera stupide de voter pour la gouvernance qui avait planifié leurs assassinats, ce que nous avions refusé par référendum, le 29 mai 2005.

Mais les carrières politiques et syndicales de ceux qui usent leurs vies à nous défendre sont en jeu :

...J’use ma vie à vous défendre !...

(Source : http://www.lefigaro.fr/elections/pr...)


JPEG - 373.9 ko
Cliquez pour lire l’article...

La justice de l’État-nation allemand a décidé de faire machine arrière et de ne plus maintenir Carles Puigdemont en détention provisoire, malheureusement, une extradition vers l’État-nation espagnol est toujours envisageable :

...Carles Puigdemont est de nouveau libre de ses mouvements. Le leader indépendantiste catalan, incarcéré à Neumünster en Allemagne, depuis une dizaine de jours, a été libéré, ce vendredi, sous contrôle judiciaire et contre une caution de 75.000 euros. S’il pourra bien être extradé vers l’Espagne pour détournement de fonds publics, comme en a décidé le tribunal du Schleswig-Holstein, il échappe en revanche à l’accusation grave de rébellion. La cour n’a pas jugé cette charge recevable. Il ne pourra donc pas être jugé pour ce motif en Espagne...

(Source : http://www.lefigaro.fr/internationa...)

Bien sûr, le sort des élus indépendantistes catalans, prisonniers politiques d’un membre du Reich de l’union européenne, n’est même pas évoqué.

Des élus, pour quoi faire, dans le cadre de gouvernances mafieuses où tout se décide en petits comités cooptés ?

Dans le cadre du Reich de l’union européenne, à quoi servent les assemblées nationales ou régionales ?

Carles Puigdemont a-t’il refusé de réaliser ses optimisations fiscales au sein d’un membre sain du Reich de l’union européenne ?

La rébellion luxembourgeoise unit les européens unionistes en marche ?

Une somme supérieure au budget annuel de l’éducation nationale française, est-ce du détournement institutionnel de fonds publics ?


JPEG - 444.6 ko
Cliquez sur la réponse du cabinet du préfet pour lire ma lettre ouverte.

Au RSA, je ne dispose pas du capital pour ester en justice contre toutes les nuisibles vessies fascistes qui veulent se faire passer pour des lanternes démocratiques.

Ester en justice de manière compulsive est un symptôme caractéristique du fascisme bureaucratique ambiant :



Notre résistance insubordonnée est imaginative, généreuse et active.

Localement, il s’agit d’empêcher la « Gattaztrophe » en marche, par l’organisation d’une grève générale interprofessionnelle reconductible et populaire.

Les actions non violentes de sabotage de cette résistance insubordonnée doivent être imaginées et exécutées, de manière autonome et décentralisée, uniquement pour saper la nuisible gouvernance antidémocratique de l’UE et pour saper les nuisibles projets de ses collaborateurs institutionnels au sein de la dictature constitutionnelle française.

Nous vous appelons à créer vos Comités de Résistance Insubordonnée (CRI).

Nos buts communs, établir une véritable Solidarité Populaire et substituer aux guerres perpétuelles des États-nations désunis, la grande paix universelle des peuples unis, c’est à dire mettre un terme à tous les impérialismes et à toutes les bureaucraties.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

P.S. : La Ghouta orientale subit un nouveau et intense pilonnage meurtrier depuis le 18 février 2018. Exigeons que la Syrie soit immédiatement déclarée zone d’exclusion aérienne et qu’un blocus sur les ventes d’armes y soit pratiqué.

Rassemblement solidaire et non violent parisien, mercredi 11 avril 2018, place du Châtelet, de 18h00 à 20h00 :


JPEG - 242 ko
Cliquez sur l’image ci-dessus pour nous rejoindre : La paix est l’affaire de toutes et tous !

Répondre à cet article