Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Feuilleton antinucléaire > JOURS SANG

JOURS SANG

Atoms for Health

mardi 24 avril 2018, par Roger NYMO

« ...Nous avons besoin de vérifier systématiquement et régulièrement la sûreté de toutes les centrales nucléaires... »

Yukiya Amano, Directeur Général de l’Agence Internationale à l’Énergie Atomique (AIEA), depuis le premier décembre 2009

« …AVANT, c’étaient les jours SANS.
APRÈS, ce sont les jours SANG.
La pire des catastrophes nucléaires perpétuelles est toujours celle À VENIR… »

R.N. (1960 - 2XXX)


JPEG - 111.5 ko
Cliquez sur l’image ci-dessus pour nous rejoindre.

11688 jours sang.

384 mois de contaminations par des radionucléides.

32 ans de pathologies radio-induites, plus d’un million d’êtres humains assassinés en toute impunité.

1986, c’était mon avant dernière année en tant que cheminot statutaire, j’étais chef-monteur cinéma et vidéo au Centre Audiovisuel de la SNCF.

Une année qui avait débuté sous le signe de la vie, avec la naissance le 5 janvier de mon fils ainé naturel Gaël, une de mes ancres.

Quatre mois plus tard, les pluies de printemps lessivent sur toutes les régions françaises, sauf la Bretagne, une mort invisible, insidieuse et différée, particulièrement en Corse, où de jeunes enfants respirent et ingèrent des retombées printanières d’iode radioactif.

Je ne connaissais pas, avant début mai 1986, la centrale nucléaire Lénine de la République Socialiste Soviétique ukrainienne.

Je ne savais pas que le réacteur RBMK n°4 était conçu et piloté pour produire une partie du plutonium nécessaire aux arsenaux thermonucléaires de l’URSS.

Je ne me doutais pas que la conséquence géostratégique mondialisée serait, trois années plus tard, la chute du mur de Berlin.

J’ignorais que l’absence d’enceinte de confinement du réacteur nucléaire RBMK n°4 avait empêché que la catastrophe ne s’étende « mécaniquement » aux cinq autres réacteurs nucléaires.

Comme tout le monde, j’ignorais que ces cinq autres réacteurs nucléaires de Tchernobyl, eux aussi à vocation militaire, poursuivraient leurs nuisibles activités, jusqu’en décembre 2000, avec la bénédiction de l’ONU et celle des cinq membres terroristes permanents de son « Conseil de Sécurité », dans le strict respect bureaucratique de la criminelle doctrine « Atoms for Peace ».

La seule chose dont j’ai toujours été certain, c’est que pour tous les phénomènes stochastiques, voire météorologiques, les frontières bureaucratiques des criminels États-nations n’ont strictement aucune existence.

Malheureusement, les frontières des États-nations divisent et tuent sciemment les peuples :


Frontière US/Mexique : interview d’Ofelia Rivas from Christine Prat on Vimeo.


Notre radioprotection est-elle l’affaire de toutes et tous ?

OUI.

...Le ministère de la santé français fera bien attention de ne pas mettre en alerte tous ses relais locaux pour transmettre à tous une information exhaustive sur les risques liés à l’inhalation ou l’ingestion des différents radionucléides artificiels qui vont bientôt immigrer de manière totalement incontrôlée, et s’inviter à nos tables directement dans nos assiettes et dans nos verres, sans passer par la case Lampedusa !...

(Source article du 21 mars 2011 : http://sanurezo.org/spip.php?article32)

Malheureusement, la parole médiatisée est accaparée, il en va du contrôle strict des informations diffusées :

...Un Boeing WC-135, de l’US Air Force, procède à des collectes de poussières atmosphériques au dessus de l’Europe, les médias de masse du pays le plus nucléarisé au monde par tête d’habitant se montrent, comme à leurs criminelles habitudes, d’une totale discrétion par rapport aux raisons réelles de ces survols, et surtout sur la teneur des données collectées...

(Source article du 26 février 2017 : http://sanurezo.org/spip.php?article269)

Je sais qu’il est totalement « délirant » de vouloir tenir un discours honnête au sujet des ces vitales problématiques.

L’essentiel reste, pour celles et ceux qui veulent conserver ou acquérir du pouvoir d’achat et-ou de nuisance, de désinformer habilement et de botter en touche lorsque l’on est pris en flagrant délit de manipulation et de criminel mensonge.

Quid de la récente vague de ruthénium-106 ?

Des places pour collaborer confortablement avec l’impasse nucléaire systémique mondialisée vont bientôt être électoralement disponible, en 2019, au sein des institutions euratomiques.

Je demande à toutes et tous de faire preuve de grande prudence, aujourd’hui, la cinquième République française est prête à tout et malheureusement, surtout au pire.



Ce ne sont plus les forces civiles qui ont l’oreille de l’actuel prince-président, c’est une junte militaire, qui partage les mêmes nuisibles intérêts que ceux de tous les marchands de mort et de toutes les juntes clientes de l’abominable salon EUROSATORY.

La fracture est consommée, l’impasse est mortelle, la paix civile est volontairement précaire.


JPEG - 431.5 ko
Pour plus d’infos sur cet évènement libre et gratuit cliquez sur le visuel ci-dessus.

...32 ans après la catastrophe de Tchernobyl, le 26 avril 2018 (18h30-20h), la Mairie du 2e accueille une exposition-récit-débat : “La rencontre de “la poupée atomique“ et du peuple Maya“ action d’Écologie poétique et d’esthétisme de la catastrophe.

À la lumière des photographies d’Alain-Gilles Bastide (Journaliste/Imagier/Auteur) qui a réalisé des reportages d’auteur sur l’AMOCO CADIZ (1978), l’explosion de la plate-forme pétrolière IXTOC ONE au Mexique (1979) et en 2005 à TCHERNOBYL et dans les régions évacuées ou interdites...

(https://issuu.com/tchernobylforever...)

Les ministres-magiciens gouvernementaux assistés de leurs apôtres associatifs et médiatiques, changent perpétuellement leurs signalétiques bureaucratiques.

Derrière toutes leurs diverses et résilientes sorties de secours (du nucléaire, des pesticides...), se cachent tous les abattoirs de la Sainte Croissance Obligatoire, nuisible dénominateur commun de tous les impérialismes militaro-industriels.


JPEG - 49.1 ko
Réunion publique AMIANTE à Aulnay-sous-Bois le 4 mai 2018 à 19h00

...Samedi 28 avril dès 10h, Aulnay-sous-Bois, marché du Vieux Pays : distribution de tracts informant de la réunion publique du vendredi 4 mai à 19h, Parc Gainville (anciennement par des Cygnes), 22 rue de Sevran. S’il y a des volontaires pour nous aider, vous êtes les bienvenus !...

Virginie Paul Dupeyroux, le 22 avril 2018.

(Source : https://www.facebook.com/groups/363...)

Participer à polluer et à détruire la zone humide de Notre-Dame-des-Landes, est-ce à cela que nos impôts doivent servir ? :



Vive les ZAD libres !

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

P.S. : A Pau, notre amie Muriel a besoin de soutien, elle n’a plus de téléphone et plus d’argent liquide, elle doit voir le Juge d’Application des Peines, elle risque de la prison ferme pour ne pas avoir subi en silence le fait d’être jetée violemment et injustement au sol (coccyx fêlé), Pétof hospitalisé s’inquiète de la situation de Muriel, il nous appelle à l’aider car il est dans l’impossibilité physique de le faire lui-même.

Voir en ligne : Tchernobyl : 32 ans de mensonges institutionnels et privés

Répondre à cet article