Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Feuilleton antinucléaire > CRIMINELLES COMPLICITÉS INSTITUTIONNELLES

CRIMINELLES COMPLICITÉS INSTITUTIONNELLES

Insurrection Non Violente des Consciences, Sabotages Non Violents généralisés

lundi 28 mai 2018, par Roger NYMO

« …Battez-vous les uns les autres, sinon vous n’aurez plus le droit de manifester… »

La nauséabonde petite Crotte au petit Cron en marche (26 mai 2018 sur Braves Fachos en Marche)

« …Je suis solidaire de tous les opposants aux systèmes institutionnels, complices intéressés des pires assassins tyranniques que la terre abrite… »

R.N. (1960 - 2XXX)


JPEG - 404.6 ko
Cliquez sur l’image ci-dessus pour écouter l’appel à la guerre civile du Ministre de l’Intérieur du fascisme en marche.

Ce dangereux mess maker gouvernemental n’a malheureusement strictement rien à envier à ses prédécesseurs.

Grâce à ces sanguinaires sociopathes, les gardiens de la paix se sont métamorphosés, en six décennies, en forces du profitable désordre institutionnel et privé.

Il y a une différence de nature fondamentale entre la dégradation d’une vitrine d’agence bancaire et la décapitation, puis la crucifixion du corps, d’un jeune opposant non violent à un régime féodal, bon client et actionnaire d’entreprises d’armement nationales, publiques ou privées.

Les contribuables français devront-ils, comme tous les deux ans, être complices actifs, grâce à leurs contributions fiscales obligatoires, et complices passifs, grâce à l’omerta médiatique, du plus grand salon de vente de matériels de blitzkrieg antisociale : EUROSATORY ?

...Eurosatory renforce ses mesures de sécurité. Toutes les personnes assistant au salon doivent se préenregistrer en ligne avec une adresse email unique, télécharger une photo et une copie scannée de pièce d’identité personnelle et la présenter sur le site. L’édition 2018 confirmera le succès du salon et sa place de leader mondial des salons du domaine aéroterrestre et terrestre...

(Source : https://operationnels.com/2018/04/2...)

Devons-nous nous résigner à l’arbitraire du respect des standards de la communauté impériale imposée par les gouvernances de l’Union européenne ?


JPEG - 374.7 ko
Cliquez et boycottez la dictature ploutocratique de l’union européenne.

Devons-nous nous résigner à ce que nos rues deviennent les showrooms médiatiques de tous les dangereux marchands de sécurité, devons-nous accepter d’être transformés en cobayes et victimes de gaz de combat, de grenades de désencerclement et de LBD 40 ?

J’exige la démission immédiate de l’actuel ministre de l’intérieur pour ses inacceptables et violents propos provocateurs et antirépublicains !

Voici comment est traitée la jeunesse des territoires auxquels nous appartenons :

…De nombreux gardés à vue témoignent d’une insalubrité extrême des locaux, ainsi que d’un traitement très violent de la part des policiers. Pour L. qui n’a pas pu manger ni boire pendant les 24 dernières heures de sa garde à vue, ces derniers se sont livrés à une guerre psychologique, leur faisant croire à plusieurs reprises une sortie imminente s’ils donnaient leurs empreintes génétiques, pour finalement leur annoncer un prolongement supplémentaire de 24 heures. Les officiers de police se sont adonnés à une violence « anti-gauchiste », leur faisant remarquer que les « black blocks font moins les malins quand ils sont tous seuls », et les menaçant régulièrement de les « lever en l’air », autrement dit de les frapper. Cela a d’ailleurs fini par être le cas pour un militant qui s’est violemment fait gifler en attendant son transfert…

(Source : http://www.revolutionpermanente.fr/...)

Après l’impunité des crimes institutionnels, voici la normalisation du non respect des droits.

Doit-on continuer à accepter passivement d’être humilié-e-s par des voyous assermentés au service d’une dictature constitutionnelle non représentative ?


JPEG - 477.4 ko
Les Quartiers en cortège de tête ! Crédit photographique Roger Nymo

Rémi Fraisse, Adama Traoré, Lamine Dieng, Liu Shaoyo, Gaye Camara...

Dois-je égrainer cette triste litanie des victimes « criminalisées » d’un système qui tue et salit, sans aucun repentir ?

C’est en solidarité avec toutes ces trop nombreuses victimes, toutes ces vies volées impunément, que je me sens solidaire de celles et ceux qui trouvent dans la nuisible violence un moyen de conjurer leurs désespoirs profonds et sincères.

Je suis solidaire de celles et ceux qui refusent de se taire, de celles et ceux qui refusent d’obéir aux injonctions d’autorités non élues, désignées par un exécutif non représentatif.

Je suis solidaire des « Black Blocs », même si je refuse de vainement dégrader les symboles de ce criminel système, contre lequel ils luttent courageusement, par contre si l’intégrité physique d’une personne est en jeu, ma solidarité atteint sa condition limite.

Je suis solidaire de Jean-Marc Rouillan, condamné à 8 mois de privation de liberté, pour avoir exprimé une opinion que je ne partage pas.


JPEG - 440.2 ko
Voltuan et Roger Nymo, le 26 mai 2018, crédit photographique Fatima Amalou

Je suis solidaire de mon frère de cœur, Eric Petetin, lorsqu’il refuse que l’on puisse, sans son consentement, injecter dans son organisme une substance psychoactive :

SOS les frères et sœurs ! Je suis menacé d’une ré-hospitalisation immédiate puisque le 25 mai au soir 2 infirmiers-ambulanciers et un infirmier plutôt musclé, ont sonné chez ma copine Jojo qui était censé m’héberger !!! Ils avaient ordre de me ramener à Cadillac parce que le matin même je n’étais pas venu à Eysines me faire faire ma piqure mensuelle d’Abilify !!! Que les autorités aient réagi avec une telle rapidité prouve au moins qu’elles ont très envie de me voir retourner à la case « Enfer Psychiatrique », ce qui est pour le moins inquiétant...

(Source : https://www.facebook.com/eric.petet...)

Pétof a besoin de repos, il n’a pas encore récupéré physiquement de son intervention chirurgicale passée, cette nouvelle traque sanitaire et sociale ne va pas lui permettre de reprendre une partie du poids qu’il a malheureusement perdu.

L’Aspache ne s’oppose pas à un suivi médical régulier, dans le cadre d’une obligation de soin, mais il veut conserver la maîtrise de son intégrité physique et psychique, des domaines inviolables pour tous les régimes démocratiques.

Sinon, c’est le goulag biochimique qui nous est toutes et tous promis !

Si les autorités veulent lui prescrire une enveloppe de 30 grammes de cannabis par mois, je pense qu’elles auront l’agrément de l’intéressé.

Personnellement, je ne fume pas, je ne bois pas d’alcool et je ne mange pas de viande, mais je suis contre toutes les prohibitions, qui sont toujours les mères possessives de tous les nuisibles et occultes trafics.

Quand donc, en cette vitale matière, prendrons nous exemple sur la législation portugaise ?

Je rêve de paix, est-ce grave docteur ?

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : Solidarité avec toutes les victimes de l’inique état d’urgence.

Répondre à cet article