Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Polémiques antinucléaires ! > Pouvoir de Mémoire

Pouvoir de Mémoire

Le monde n’est pas à nous !

samedi 4 août 2018, par Roger NYMO

« …Être critique même vis-à-vis des associations. Certaines sont excellentes, d’autres le sont nettement moins (…) une bonne association est une association capable de faire de la publicité à des événements organisés par une autre association : test simple mais efficace… »

Josef Schovanec - « JE SUIS À L’EST ! » - ISBN 978-2-266-24103-B

« …Les seuls qui gardent une digne cohérence vis à vis de l’abomination nucléaire institutionnelle imposée, ce sont celles et ceux qui relaient de manière persévérante le vital message du physicien Roger Belbéoch : Sortir du nucléaire, c’est possible avant la catastrophe. APRÈS IL N’Y A PLUS QU’Á SUBIR… »

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article233)

Je dédie cet article à la mémoire de Madame Solange Fernex, de messieurs Théodore Monod, Lucien Kiang et Georges Krassovsky ; ainsi qu’à mes ami-e-s Albine Caillié, Joëlle Vérain, Léna Belloy, Marie Vaillant, Aline Pauchard, Lucie Laporte-Berne, Denis Caillié, Gérald Leprieur, Jean-Luc Vialard, Vincent Granouillac, Fabrice David, Christian Roy, Eric Petetin, Pierre Merejkowsky et Jean-Michel Jacquemin Raffestin, qui ont, toutes et tous, fait du jeûne de Taverny un évènement symbolique et historique des luttes antinucléaires.

Oublier.



L’oubli est la seule issue pour tous les violents menteurs.


JPEG - 60.3 ko
Le monde n’est pas plus à nous qu’aux ornithorynques !

Faire table rase du passé, voilà l’insulte permanente à notre intelligence.


JPEG - 385.8 ko
Les membres fondateurs du Réseau Zéro Nucléaire, le 12 août 2011, à Cahors.

N’oublions jamais, que celles et ceux qui nous insultent, osent aussi prétendre faire notre éducation populaire.

Ils sont comme tous les pseudos anarchistes qui radotent :

Ni oubli, ni pardon !

Sans Dieu, ni maître, qu’est leur pardon ?

...Si l’effort est trop grand pour la faiblesse humaine
De pardonner les maux qui nous viennent d’autrui,
Épargne-toi du moins le tourment de la haine,
À défaut de pardon, laisse venir l’oubli...

Alfred de Musset, Nuit d’octobre, 1837

C’est Léthé de notre urgence ?

...Le secteur du nucléaire civil - troisième filière industrielle du pays - doit quant à lui disposer des moyens financiers et humains à la hauteur des enjeux, tant au plan national qu’international.

Ce secteur, qui constitue un atout doit être conforté pour relever les défis d’une énergie décarbonée et accessible à tous, EDF doit procéder à d’importants investissements. A l’instar d’autres pays européens, le grand carénage doit permettre la rénovation, le remplacement de matériels, l’intégration de mesures post-Fukushima afin d’assurer le prolongement de la durée de vie des centrales en toute sécurité...

(Source : http://www.pcf.fr/85191)

Oublier ?


JPEG - 52.7 ko
Pensée globale, victoire locale !

Tous les collaborateurs de l’inique cinquième République française ont le devoir d’entretenir l’oubli des victoires populaires non violentes passées.


JPEG - 62.5 ko
Sociétés nucléaires, sociétés suicidaires !

C’est un devoir institutionnel et privé, indispensable à la poursuite de la suicidaire marche en avant des profits financiers, cette nuisible logique commerciale et ses guerres concurrentielles permanentes à l’origine de tous les criminels pillages et gaspillages.

Les complicités intéressées des états-majors politiques et syndicaux, pour une gestion pérenne du nuisible esclavage salarial, doivent entretenir ce vital oubli des masses, cet oubli indispensable au bien être illusoire des peuples nantis, dans l’ignorance des véritables enjeux.

Les 300 armes thermonucléaires françaises sont des facteurs de paix, qui ne seront les objets d’aucune économie budgétaire, le nucléaire est l’indispensable puissance militaro-industrielle d’un État-nation qui représente moins de 1% de la population humaine terrestre.



Oublions les signataires de la création de BURE !

Cette criminelle insoumission mémorielle permet de fustiger tous les empêcheurs de militer en rond, tous les dénonciateurs des boutiquiers de l’opposition institutionnelle, agréée par le violent système mercantile mondialisé.

Le bonheur des pacifistes, c’est l’oubli de leurs commerces ?

Les non violents sincères deviennent, malgré eux, les électrons libres de la mémoire vive de nos vitales luttes, les mémoires mortes institutionnelles et privées subissent ces remontées mémorielles nauséabondes, comme autant d’inacceptables violences, comme autant d’impertinents manques de respect.

Oublier ou réécrire le passé ?

Savent-ils ce qu’ils font ?


JPEG - 412.9 ko
La statue est abîmée et sans mémoire !

D’où vient cette statue, pourquoi n’est-elle pas documentée par une plaque commémorative ?


JPEG - 171.5 ko
8 août 2013, le maire de Taverny plante un ginkgo biloba.

Où est passé notre ginkgo biloba ?

En 2002, Madame Solange Fernex nous a parlé des croisières organisées par des laboratoires pharmaceutiques, auxquelles étaient invités des députés européens, quinze jours de croisière, tous frais payés, pour deux heures de conférence lobbyiste. Quand viendrait le moment de voter...

Nous sommes majoritaires, nous sommes des démocrates, nous sommes le seul vrai pouvoir, nous sommes les fondations d’un futur débarrassé des mensonges de tous les nuisibles empoisonneurs publics et privés, grâce à la mémoire retrouvée de toutes nos erreurs passées.


JPEG - 255.4 ko
Marchons ensemble pour le respect de toute vie.

Marcher c’est bien, à la seule condition que ce ne soit pas sur de criminelles voies pavées de nuisibles développements durables et de dangereuses et irrévocables délégations constitutionnelles, mais antidémocratiques.


JPEG - 374.7 ko
Gardez votre pouvoir présent pour exiger le respect de vos choix démocratiques passés !

Celles et ceux qui font carrières en effaçant les traces et/ou qui y substituent des traces préfabriquées sont responsables et coupables.

Qu’ils nous pardonnent notre pouvoir de mémoire et sa libre expression.

Leur présomptueux écueil sera d’avoir oublié ce que nous sommes.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : Jeûne de commémoration et d’interpellation de Taverny

Répondre à cet article