Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Déclaration de confidentialité > Le plutonium, ça tue, ça pollue et ça rend con !

Le plutonium, ça tue, ça pollue et ça rend con !

Atomique rime avec politique, guerre rime avec…

dimanche 5 août 2018, par Roger NYMO

« Toutes les activités nucléaires anthropiques sont antinomiques avec le respect de la biosphère. »

Roger Nymo

Une arme nucléaire ne doit plus être définie en tant qu’arme explosive par réactions en chaîne nucléaires, réactions de fission et/ou de fusion, mais en tant qu’arme susceptible d’irradier et de contaminer l’environnement.

Cette définition n’est malheureusement pas un détournement sémantique de celle adoptée par l’ONU et ses agences.

Cette définition tient uniquement compte de la véritable nature des nuisances durables, qui sont les mortelles signatures bio-physico-chimiques spécifiques de ces abominables armements.

Grâce à cette définition élargie des armes nucléaires, la mise en œuvre par l’OTAN de munitions « nucléaires » à pointes flèches, en alliage de titane et d’uranium appauvri, pourrait être requalifiée en crime imprescriptible contre la nature :


JPEG - 43.5 ko
Horreur nucléaire.
Cette petite fille est née dans la matinée du 25 juillet 2013 à Falloujah, en Irak, c’est un cas d’Icthyosis. Son frère né fin 2004 et est décédé à l’âge de 13 jours avec la même terrible affection. La famille n’a aucun autre antécédent familial. Les malformations congénitales en Irak sont probablement causées par l’utilisation d’armes à pointes flèches en alliage de titane et d’uranium appauvri. Il s’agit d’une mutation mortifère du gène ABCA12.

Depuis avril 2009, les militaires de métier de l’État-nation français sont subordonnés aux ordres de militaires des USA, au sein du commandement intégré de l’OTAN, pourtant cette fédération d’États ne reconnait pas la juridiction de la Cour pénale internationale :

...En France, elle affronte une part importante de l’hydre internationale qui gangrène ce qui reste de notre République depuis la funeste création en 1945 du Commissariat à l’Énergie Atomique (et aux énergies alternatives), passage initiatique pour accéder aux infernaux pouvoirs militaires et industriels nucléaires.

L’ajout humoristique des énergies alternatives derrière l’acronyme CEA, en lieu et place des indispensables énergies renouvelables pérennes et respectueuses de l’environnement, est l’œuvre noosphèrique de la précédente équipe de comiques mise en place en France par le lobby nucléaire mortifère pour « gérer », dans une illusion de démocratie à base de délégations conditionnelles de pouvoirs, les doléances légitimes des turbulents autochtones.

Depuis nos oligarques et ceux qui les forment savent que leurs pouvoirs de nuisance sont totalement dépendants de l’atome et de ses maîtres français CEA et AREVA !

Mais en réalité c’est l’abomination nucléaire qui mène l’ensemble de notre planète !

Cette abomination tentaculaire est devenue la seule véritable faiseuse de rois et de reines des temps dits « modernes ».

Ces temps trouvent leurs origines au cœur du deuxième conflit mondial.

C’est à cette terrible période que seront imposées sur terre les impitoyables doctrines Onusiennes concernant l’acceptabilité des frappes aériennes massives de populations civiles (technique initiée à petite échelle à Guernica par le pouvoir nazi et immortalisée par le grand Picasso).

Une reproduction de ce tableau a été cachée en 2003 à l’ONU à la demande des diplomates américains par une toile bleue lors du vote de la résolution concernant la seconde guerre d’IRAK qui restera définitivement et juridiquement une invasion pure et simple (sport favori de monsieur Adolf Hitler).

Les inhumaines frappes aériennes massives américaines sur les populations civiles Irakiennes seraient-elles à l’origine de cette « étrange » allergie artistique ? (fin des stocks de bombes à fragmentation de la guerre du Vietnam sur les habitants des villes Irakiennes lors de la première guerre d’Irak !), ou est-ce la conception et l’emploi par les USA de la bombe MOAB, la GBU-43/B, bombe thermobarique de 9,5 tonnes guidée par GPS et par un gyroscope aux effets similaires, hors radioactivité, à une petite arme nucléaire ?...

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article80)

Missiles Tomahawks américains et bombes anti-bunker BLU américaines dispersent allégrement des particules d’uranium appauvri !

Quid des munitions du fameux hélicoptère Tigre, fierté des industriels de l’union européenne, prix Nobel de la paix 2012 ?

Les populations du Sahara et du Pacifique apprécieront que l’on puisse considérer les armes atomiques comme des armes politiques sans aucun intérêt stratégique, même si des armes qui dispersent des poisons nucléaires, dont ils connaissent malheureusement les durables et mortelles morsures, ne sont « techniquement » pas considérées comme telles par l’ONU et ses collaborateurs.

Nous négligerons les tirs sous-critiques (tirs froids) et la possibilité technique de réaliser des armes thermonucléaires avec des amorces de fission contenant peu ou pas de radionucléides.

Secret politique ou secret défense ?

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : Jeûne de commémoration et d’interpellation de Taverny

Répondre à cet article