Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Feuilleton antinucléaire > FESSENHEIM 06h33

FESSENHEIM 06h33

L’anti-conspirationnisme a révolutionné la conspiration

vendredi 17 août 2018, par merejkowsky pierre

Voici un nouvel article de mon ami Pierre Merejkowsky.

A sa lecture, j’ai tout de suite pensé à Isaac Jacob (Pierre Dac) et à Francis Blanche dans leur fameux sketch musical : « Le parti d’en rire. »

Même s’il ne nous restait que ce choix, choisissons de mourir de rire face au conspirationnisme de tous les imbéciles !

R.N.

Ouais ! Toutes ensemble, tous ensemble, ouais !

14 Juillet 06h33 jour de Fête Nationale.

Le réacteur numéro deux ou trois de la centrale nucléaire de Fessenheim explose.

Le grotesque et son esprit de sacrifice succèdent au Progrès.



FESSENHEIM 06h33 - Intention

Le conspirationnisme est partout et il est triste, ennuyeux, car il porte en lui l’impossibilité de l’énergie, quoique tu fasses, tu seras écrasé par des forces qui te dépassent.

La vétusté, la construction sur une zone sismique du réacteur numéro deux de la centrale nucléaire de Fessenheim et sa mise en arrêt récente, pour cause de canicule, constituent autant d’éléments d’une catastrophe nucléaire qui débutera par un départ de feu, comme ils diront.

Qui ils ?

Qui ils ?

Et comment, dans ces conditions, ne pas se laisser séduire par les preuves mouvantes d’un complot complotiste qui donnera sens à un non sens collectif ?

L’intention de « Fessenheim 06h33 » consiste à transformer la conspiration, engendrant une catastrophe nucléaire programmée, en une contre culture, qui par le rire, la farce, deviendra culture populaire.

L’action se déroule entre les deux jours qui encadrent le 14 juillet et son interdiction de lâcher des pétards sur la voie publique. L’incident, puis l’accident et enfin la catastrophe, s’enchaînent dans une unité d’action, avec sa logique, sa bureaucratie, ses multiples esprits de sacrifice, ses zones de regroupement, ses classifications (les survivants malgré eux), ses éditions spéciales.

Les personnages de « Fessenheim 06h33 » :

Un préfet.

Un illuminé en mal de reconnaissance.

Un tankiste égaré.

Une journaliste d’investigation.

Deux femmes éprises d’elles même.

Un étrange trio vivant dans une cave.

Les personnages se trouvent confrontés à une catastrophe dont ils se doivent de trouver le ou les ou la responsable-s, les listes, les noms, ils relient entre eux des faits qui n’existent pas, mais qui justement finissent par créer un effet répétitif, une sensation de déjà-vu, comme si « Fessenheim 06h33 » n’était qu’un vaste bégaiement, qui serait fondé sur une direction pyramidale, le progrès, la centralisation, les directives officielles non écrites, tenant lieu de prescriptions médicales, s’appuyant sur d’immuables tampons administratifs, comme s’il s’agissait de trouver des réponses dans le passé des guerres et des dictatures du XXe siècle.

« Fessenheim 06h33 », en tant que film catastrophe, suggère la non direction d’un monde fondé sur l’identification de complots, un monde qui n’obéit plus qu’à des concepts coupés du quotidien du spectateur-électeur.

Les survivants malgré eux de « Fessenheim 06h33 » sont sociologiquement en marge de l’humanité, ils s’intègrent dans une catégorie, la catégorie des survivants-malgré-eux, qui renvoie aux habituelles catégories distillées par l’administration.

La catastrophe engendre une série de conspirations sacrificielles, censées donner un sens à un non sens, la catastrophe se transforme, dans un ultime éclair, en un flash d’énergie pure, qui transmute son origine stochastique en un futur déterministe, bureaucratique, normé.

Les dernières images de « Fessenheim 06h33 », une cave occupée par un trio amoureux, ultime retournement.

Une nouvelle ère aquatique apparaît et remet en cause l’ensemble des travellings froids et hachurés par la musique grandiloquente des « forces du mal ».

L’anti-conspirationnisme a révolutionné la conspiration.

Pierre Merejkowsky

Voir en ligne : FESSENHEIM - L’INTENTION

Répondre à cet article