Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Même pas peur !

Même pas peur !

Bons Peuples versus Mauvais États

mardi 11 septembre 2018, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

« …Il arrive, lors de circonstances exceptionnelles, que des hommes se rassemblent, fassent pression, influencent le déroulement naturel de l’histoire et provoquent un changement radical des structures. Hors de ces épisodes de « révolution », les institutions restent le plus souvent conformes à la volonté d’un groupe dominant dont l’objectif est de préserver son pouvoir. C’est le plus souvent à partir et autour de ce groupe dominant que le droit s’est élaboré, la justice s’étant progressivement mise en place pour faire appliquer les lois écrites par ceux qui dominent. Le droit n’est plus alors que l’un des moyens de préserver les structures du passé… »

Albert Jacquard (1925 - 2013) « Un monde sans prison ? » ISBN 2.02.012233.2

Comme tous les 11 septembre, ce sont 100 000 personnes qui vont mourir de faim, à cause de la spéculation mondialisée sur les produits alimentaires de base.

11 septembre 2006, adieu Madame Solange Fernex.


JPEG - 358.5 ko
Cliquez pour découvrir votre pouvoir !

Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour conserver ou accroître leurs privilèges républicains et/ou leurs dividendes boursiers ?

… Tôt ce lundi matin, près de 500 gendarmes ont attaqué au gaz lacrymogène la ZAD du Moulin. Citoyens, élu-e-s, zadistes étaient là, pour témoigner du refus du projet d’autoroute de la firme Vinci…

(Source : https://reporterre.net/Les-gendarme...)

Des préfets non élus, choisis par le prince-président, décident que nous devons accepter de sacrifier le respect de nos cadres de vie, aux intérêts particuliers de l’entreprise Vinci, que cela nous plaise ou non.

Hier matin, j’étais en préfecture de police de Paris pour signer, comme convenu, deux déclarations de manifestations.

La première déclaration concernait nos rassemblements hebdomadaires, tous les jeudis, de 19h00 à 20h00, pour exiger les libérations de trois jeunes prisonniers politiques saoudiens :


JPEG - 226.1 ko
Cliquez sur l’image pour nous rejoindre.

En effet, ces jeunes prisonniers politiques sont dans le couloir de la mort d’une prison de Riyad.

Ils ne sont plus que trois, depuis la décapitation et la crucifixion en public du jeune prisonniers politiques Amjad al-Moaybid, le 11 juillet 2017, par la « justice » des amis et alliés du prince-président de la cinquième République française Emmanuel Macron, de sa cour de criminelles crapules et des bouffons de son opposition agréée.

En octobre 2018, cela fera exactement trois années, que tous les jeudis, sans aucune exception, nous exigeons le respect de la liberté d’expression de la jeunesse d’une pétromonarchie, dont malheureusement, les crimes contre l’humanité ne représentent qu’une fraction des crimes contre la biosphère terrestre, liés à leur nuisible exploitation de ressources non renouvelables et « climaticides ».

Cette déclaration ne pose pas de problème de signature, aucun média de masse ne prendra le risque d’un crime de lèse majesté républicaine, par contre notre marche du 15 septembre, prévue depuis le mois de juin 2018, ne pourra pas être signée, contrairement à ce qui m’avait été annoncé la semaine dernière.

Le parcours République-Nation poserait problème à la journée « européenne » du patrimoine !

J’insiste auprès de la fonctionnaire de police, pour finalement obtenir un nouveau rendez-vous, le jeudi 13 septembre au matin, soit deux jours avant l’événement, sans aucune garantie de signature !

Notre marche dérangerait-elle ?

Il est vrai, qu’appeler à marcher les familles de victimes d’empoisonneurs publics et privés, qui bénéficient d’une impunité institutionnelle multidécennale, est beaucoup moins consensuel, voire glamour, que la propagande réchauffiste qui consiste à interpeller respectueusement les élu-e-s et les institutions, pour qu’ils daignent enfin s’occuper de nos vitaux intérêts sanitaires et sociaux, s’il vous plait et sans vouloir vous déranger.


Cliquez sur l'image pour plus d'infos.


Renouveler leurs lucratifs mandats de greffiers bureaucratiques au sein de la gouvernance de l’union européenne est apparemment conforme à la volonté de groupes dominants, dont l’objectif commun est de préserver ou d’acquérir des privilèges.

Des commissaires non élus, cooptés par les gouvernements membres, décident que nous allons manger, que cela nous plaise ou non, un poison cancérogène durant encore cinq années !


JPEG - 36.3 ko
Fabián Amaranto Tomasi, victime du glyphosate.

Fabián Amaranto Tomasi est mort d’une polyneuropathie toxique sévère le vendredi 10 août 2018.

Il a souffert cruellement, durant plusieurs années, des effets des produits agro-chimiques qu’il pulvérisait, dont notamment du glyphosate :



… Padeció en carne propia los efectos de los agrotóxicos, luego de desempeñarse como fumigador durante años…

(Source : https://ahora.com.ar/murio-fabian-t...)

Je range la seule déclaration signée dans ma poche, un SMS arrive sur mon portable, c’est notre ami Pétof :

10h52, le lundi 10 septembre 2018, sur la commune de Fichous-Ruymayou :

Nous ne sommes que six, c’est désespérant, mais on est présent-e-s ainsi que les keufs. Les camions n’ont pas bougé, on attend. Les employés « Investac » viennent de dégonfler les pneus de nos deux véhicules.

Combien de millions de victimes humaines sont à mettre au funeste crédit de toutes les activités nucléaires ?

Combien de milliards d’êtres vivants souffrent et meurent de l’amiante, des PCB, des pesticides, des poisons que dispersent toutes les activités industrielles ?

Les cétacés concentrent les polluants océaniques et notamment les radionucléides, la catastrophe de Fukushima semble malheureusement être leur crépuscule. Les réacteurs nucléaires et leurs nuisibles thuriféraires ne sont malheureusement pas des espèces en voie d’extinction.

La chaîne alimentaire n’a malheureusement jamais promu aucun de ses représentants en tant que ministre de la transition écologique et solidaire.

Les institutions se moquent de nous, comme elles se moquent du respect du patrimoine biologique terrestre.


JPEG - 255.4 ko
Rejoignez-nous !

Notre vital, familial et non violent rendez-vous du 15 septembre 2018 est maintenu.

Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.

Guillaume de Nassau, prince d’Orange (1533 - 1584)

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

P.S. : Ne jamais oublier.


Liberté pour tous les prisonniers politiques.


Voir en ligne : World March For Life - Paris

Répondre à cet article