Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Le climat a bon dos !

Le climat a bon dos !

Mortelles impasses industrielles

dimanche 16 septembre 2018, par Roger NYMO

« Pour sortir d’une impasse mortelle, il est indispensable de faire demi-tour, le sens de cette vitale demi-révolution est superfétatoire. »

Roger Nymo (1960 - 2XXX)



Quand il s’agit de vendre des armes contre du pétrole, en collaborant à des crimes contre l’humanité, les médias de masse de la république marchande en marche n’ouvrent pas leurs immondes grandes bouches d’égout à propos du climat.



Étonnant non ?

Les contaminations de l’environnement, empoisonnements de la terre, de l’eau et de l’atmosphère, sont nos réelles et durables inquiétudes.

Les périodes de réchauffement climatique global s’accompagnent toujours d’une augmentation de la biodiversité, grâce à la capacité des êtres vivants autotrophes à fixer le carbone du CO2, en relâchant du dioxygène dans l’atmosphère de notre biosphère.

Les PCB, les radionucléides, les plastiques, les métaux lourds, les activités extractivistes, les fibres d’amiantes et de carbone, les pesticides, les OGM, les nanoparticules en tout genre, représentent nos vrais futurs défis.

La mise en place de sociétés mutualisées, autogestionnaires, viables et durables, de sociétés postindustrielles, naturellement circulaires tant au niveau de leurs processus de production qu’au niveau de leurs moyens d’échanges et de répartition (monnaies fondantes ou circulantes, abolition du salariat, cotisations sociales sur tous les revenus), nous oblige à faire un choix vital correspondant à un changement de civilisation.


JPEG - 412 ko
Cliquez sur l’image pour plus d’infos sur nos adversaires.

Vouloir préserver « un confort ou un mode de vie », c’est croire, que le monde de la bagnole, le monde de l’agrochimie, le monde du nucléaire avec ses trains à grande vitesse et ses décideurs, élus ou cooptés, au sein des nuisibles et dangereuses gouvernances militaro-industrielles de pillages-gaspillages généralisés, peuvent coexister avec ce qui vient.

Il n’en est rien.

Des collabos nous imposent le poison glyphosate dans nos assiettes, pour encore cinq années, voire plus, si les gentils moutons insoumis en marche vont, en 2019, utilement aux urnes.

La peur de la prolifération réelle des loups de l’extrême droite européenne devrait vous éviter de trop penser à la disparition de la hiérarchie des normes, à la disparition des services publics, à la disparition de la biodiversité, tout cela dans l’intérêt financier de tous les lobbyistes bruxellois, intérêt optimisé fiscalement par le bon membre de l’union européenne, le Luxembourg.


JPEG - 374.7 ko
Plus d’infos pour colapser le système en cliquant sur l’image ci-dessus.

Ces collabos, qui aiment appeler l’union européenne « Europe » et s’intituler pompeusement « eurodéputés », alors que l’UE n’est heureusement pas l’Europe et qu’un député rédige et propose des projets de lois, ce qui n’est malheureusement pas le cas des « élu-e-s » à l’assemblée des « greffiers-plaqués-or » de l’abominable gouvernance des commissaires-législateurs intergouvernementaux de l’union européenne.

Lorsque cela ne va pas dans le sens de ce qu’ils prétendent électoralement désirer :

Ce n’est pas cette Europe que nous voulons, il nous faut faire une Europe sociale !

Lorsque cela apporte de l’eau aux moulins de leurs carrières politiques :

C’est grâce à notre action.

En réalité, ces collabos sont totalement impuissants, mais malheureusement d’un cynisme à toute épreuve :

...On est dans une impasse, beaucoup de personnes proposent de sortir de l’union européenne, c’est dangereux, c’est la catastrophe assurée. Nous devons poursuivre notre route au sein de l’UE car j’ai foi en l’Europe...

Nous sommes donc face à de dangereuses mouvances confessionnelles de type « Shadok-intégriste » :


JPEG - 195 ko
MOI OU LE CHAOS !

Depuis 2013, plus d’embargo sur les armes en Syrie, merci qui ?

Depuis 2014, face au conflit meurtrier en Ukraine, ils poursuivent leurs collaborations avec une gouvernance qui s’est rangée autocratiquement aux côtés du violent empire américain déclinant, contre la fédération mafieuse de Russie, au mépris évident des intérêts de tous les peuples européens, au mépris de la paix civile, au mépris de la vie.

Quelles que soient leurs chapelles politiques, ces collabos, ou ces collabos putatifs, restent coresponsables des actuels fléaux écologiques, sanitaires et sociaux qui nous frappent.

Participer aux institutions de sociétés militaro-industrielles, intrinsèquement mortifères, c’est soutenir la nuisible croissance de tous les pillages et de tous les gaspillages.

Nos vies valent plus que toutes leurs ignobles subordinations salariales.

Résister, c’est avant tout refuser, de manière non violente, toutes formes de collaborations.

L’émotion est plus forte que la compréhension de la langue, les guerriers de l’arc-en-ciel éteignent les incendies avec leurs larmes :



Voici ce qu’écrit notre ami Eric Petetin, sur son mur facebook, le 14 septembre 2018, à 08h49 :

LE BÉARN AU CŒUR DE L’AFFRONTEMENT ENTRE LEUR MONDE ET LE NOTRE...

Comme cela s’est déjà produit à plusieurs reprises au cours de la longue histoire humaine (voie romaine, chemin de St Jacques, voie ferrée transpyrénéenne, Axe E7 / tunnel du Somport ), le Béarn, de par les hasards de la géographie, se retrouve aujourd’hui encore et plus que jamais, au cœur de la terrible guerre que nous impose leur « Nouvel Ordre Mondial » dans ses mécanismes économico-technologiques, destructeurs de La Vie .

Le terrible et banal accident du camion chargé de chlore en haute concentration, qui a exterminé la biodiversité du gave d’Aspe sur plusieurs kilomètres à la fin du mois d’août, nous rappelle que leur SyStème aime la mort et la destruction...

Dans le nord du Béarn, d’abominables camions-vibrateurs sillonnent la campagne à la recherche de nouveaux gisements d’hydrocarbures en bafouant la loi Hulot, grâce à un infâme amendement exonérant l’ensemble de la région et autorisant Total et Bouygues à poursuivre leurs recherches jusqu’à novembre 2019 !!!

Sur ces 2 fronts de lutte beaucoup de « citoyens et citoyennes de la Terre en colère » se sont déjà mobilisés et ont mené plusieurs actions de résistance passive et active, en général avec succès !

Hélas, au vu des énormes dangers que représente ce SyStème Diabolique qui vise « La solution finale » , nous ne sommes en réalité qu’une poignée devant leurs machines de mort et nous avons grand besoin de renfort !!!

A bientôt sur le front, celui du sud ou celui du nord où est prévue la création d’une nouvelle ZAD...

No Pasaran !!! ZAD Partout !!! Oh Pachamama !!!

(Source : https://www.facebook.com/eric.petetin)

Ce n’est pas le Pérou le Béarn ?

Pour la deuxième fois, nous avons été dépossédés de nos terres par la compagnie Antamina. Ces messieurs utilisent la police nationale du Pérou pour pouvoir mener à bien leurs plans. Nous exigeons la fin immédiates des violences et des menaces, nous demandons justice.

Sur la vidéo ci-dessous, on peut voir des policiers dans la zone de « Tucto », San Marcos, dans la province de Huari, département de Ancash. Honte aux autorités qui défendent les intérêts d’entreprises, qui détruisent les biens des humbles, dont leur survie dépend, pour les chasser des territoires qu’ils convoitent.

Ils profitent de l’absence de titre de propriété pour justifier ces ignobles pratiques mafieuses.



(Source : https://www.facebook.com/norbertgil...)

On le voit bien, lutter pour le climat, c’est lutter contre un système mondialisé de transnationales, qui imposent leurs gens au sein de toutes les institutions publics et privées, pour êtres sûres, que rien, ni personne, ne viendra nuire à leurs intérêts boursiers.

Ne votez plus pour des individus impuissants qui se présentent comme des décideurs, qui traitent les territoires auxquels vous appartenez comme des ressources qu’ils peuvent donner ou vendre, de la même manière qu’ils considèrent que vous êtes des ressources humaines à disposition du plus offrant.



Des individus qui s’offusquent de la reconstitution « légale » de mortels trusts, plus nuisiblement puissants qu’IG Farben, des individus qui font mine d’ignorer l’origine des autoroutes et les origines des choix politiques de tous les groupes de l’industrie automobile européenne et américaine, des individus qui ne dénoncent pas le traité Euratom, tout en se présentant comme des antinucléaires.

Le climat a bon dos, moi pas.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

P.S. : Ci-dessous ce que j’écrivais le 8 décembre 2017.

...Sur 325 passagers de première classe 203 seront sauvés, soit 62,46 % d’entre eux.

Sur 564 passagers de seconde classe 118 seront sauvés, soit 20,92 % d’entre eux.

Sur 1134 passagers de troisième classe 178 seront sauvés, soit 15,69 % d’entre eux.

Aucun enfant de première et de seconde classe n’a péri, 52 enfants de troisième classe sont morts.

Voici la malheureuse réalité sociale du terrible naufrage du paquebot Titanic, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, dans l’Atlantique Nord au large de Terre-Neuve.

N’ayez pas peur, le bateau coule comme prévu, tout à fait normalement...

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article313)

Voir en ligne : IDLE NO MORE Paris Île-de-France

Répondre à cet article