Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Oubliettes Psychiatriques Républicaines

Oubliettes Psychiatriques Républicaines

I want my Pétof back !

mercredi 10 octobre 2018, par Roger NYMO

« …Le droit à l’information (…) est lié aux concepts de participation et de transparence dans la mesure où il vise à favoriser la participation du public aux décisions politiques, et donc au concept de démocratie participative. En matière d’accès aux archives, il vise à faciliter le travail des chercheurs (historiens, sociologues, journalistes, etc.) dans une optique de transparence démocratique… »

(Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit...)

Goulag psychiatrique obligatoire pour tous les hérétiques à la Sainte Croissance ?

Le dissident écologiste Eric Petetin, alias Pétof, alias l’Indien, alias l’Aspache est porté disparu !

Depuis plus d’une semaine, je suis sans nouvelle de mon frère de cœur, je sais qu’il a participé à des actions militantes contre la nuisible prospection pétrolière dans le Béarn, ainsi que contre le monde de la bagnole, fussent-elles thermiques ou électriques.

Interpellé lors d’une de ces actions militantes, placé en garde à vue, il a ensuite été interné d’office en psychiatrie, à Pau.

Depuis, nous sommes sans aucune nouvelle de ce sympathique militant historique, aucune information n’a filtré, pas même dans la presse locale.

En fin de matinée du mercredi 10 octobre 2018, au nom du droit à l’information, en tant que journaliste bénévole à Radio RADAR, j’ai appelé la chargée de communication du Centre Hospitalier des Pyrénées, Madame Cécile Sfali, afin de savoir où Eric était interné et comment entrer en contact avec lui.

Voici sa réponse :

« Je n’ai pas le droit de vous confirmer ou non son internement, ni de vous dire où il est interné, cela relève du secret médical. »

Eric n’a jamais été armé, il n’agresse physiquement personne, c’est un militant écologiste et non violent, mais il est néanmoins privé autoritairement de ses libertés fondamentales, cela est totalement inacceptable.



Nous avons le devoir d’exiger l’élargissement immédiat du militant et lanceur d’alerte Eric Petetin, ce devoir est d’autant plus impérieux , qu’une criminelle crapule, Monsieur Alexandre Benalla, circule librement et ne fait l’objet d’aucune expertise psychiatrique.

...La présidente de la fédération nationale ovine a alerté le ministre de l’Agriculture Stéphane Travers sur « la souffrance et la détresse des éleveurs de brebis ». Le ministre a répondu qu’il rencontrerait le ministre de la Transition écologique François de Rugy, sur le sujet de l’ours, la semaine prochaine en compagnie des représentants des éleveurs ovins...

(Source : https://www.ladepeche.fr/article/20...)

Les criminels et illégaux projets de ceux qui refusent de partager les territoires avec des plantigrades, récemment réintroduit en Béarn, ne font l’objet d’aucune censure médiatique locale.

Qu’est-ce qu’un territoire où seule la parole armée a voix au chapitre ? :

Une dictature.

Souvenons-nous :



Au nom du droit à l’intégrité physique, au nom du droit à l’information, nous devons connaître le lieu d’internement du militant Eric Petetin, ainsi que les conditions de son internement.


JPEG - 317.5 ko
Cliquez sur l’ours du Somport pour avoir plus d’infos sur l’Aspache Pétof

Nous devons savoir si cette bureaucratique séquestration médicale n’offre pas les conditions idéales pour exercer un chantage politique sur un militant historique, emblématique du vital refus de l’axe routier européen n°7 et opposant farouche aux polluantes activités pétrolières.

Le principe féodal des oubliettes semble être au goût des violents et antidémocratiques républicains en marche.

Faut-il exiger une expertise psychiatrique du dangereux parasite Élyséen ?



Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

P.S. : Quand le respect bureaucratique et commercial de la loi prime sur le juste et gracieux respect de tous les êtres vivants.



Message du vendredi 12 octobre 2018 :

Interpellé pour un « one-man-barrage-filtrant-improvisé », l’anticonformiste dissident écologiste Eric Petetin a dansé sur une Porsche récalcitrante avec un panneau sur lequel était écrit :

Pétrole = Mort de l’humanité !

Appelez le 05 59 80 95 87, à partir de 16h00 et demandez à lui parler.

Interné en psychiatrie, au Centre Hospitalier des Pyrénées, on a fait à notre ami Pétof la promesse qu’il serait libre, le 21 octobre 2018.

L’Aspache est convoqué, à Paris, par la justice, le 24 octobre prochain, au sujet d’une publication humoristique qu’il a relayé sur les réseaux sociaux, il aimerait entrer en contact avec maître Adrien Mamère, dont il a malheureusement perdu les coordonnées.

Il espère, à l’occasion de son futur séjour judiciaire parisien, participer en direct, dans le cadre de notre hommage parisien à Rémi Fraisse, à notre émission RADAR n° 63.



Voir en ligne : Solidarité avec toutes les victimes de l’inique état d’urgence

2 Messages de forum

Répondre à cet article