Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Feuilleton antinucléaire > JE SUIS JUIF DONC JE SUIS ARABE

JE SUIS JUIF DONC JE SUIS ARABE

Chroniques Palestiniennes

dimanche 20 janvier 2019, par merejkowsky pierre

J’avais lu ce texte de Sarah B. Cohen, fin décembre 2018, sur le blog de mon ami Pierre Merejkowsky, j’avais eu l’envie immédiate de le diffuser sur sanurezo.org...

Le samedi 19 janvier 2019, Pierre m’appelle pour me proposer de le publier, m’évitant ainsi de lui en faire la demande.

R.N.

« Chroniques Palestiniennes. »

un récit de Pierre Merejkowsky

Présentation de Sarah B. Cohen :

Chroniques Palestiniennes, ciné-roman de Pierre Merejkowsky, réalisateur de films indépendants, bientôt cinquantenaire, et témoin des violences de la seconde moitié vingtième siècle, est un texte dont le but n’est pas de se montrer sous un jour favorable.

Il :

assume le fait de ne pas être un homme respectable.

Le temps est venu de se débarrasser de ses peurs, d’affronter la réalité, sa réalité d’ « adulte responsable » et de dresser une sorte de bilan qu’il veut lucide, sans masque ni cynisme.

Pierre Merejkowsky l’ affirme :

Je suis juif, donc arabe.

Cette légitimité intérieure déclarée, il évoque Curriel, qui a milité pour la création d’un parti communiste judéo-palestinien, la Palestine où :

...les hommes politiques provoquent des conflits armés et artificiels entre les Juifs et les Palestiniens et entre les habitants des banlieues afin de justifier leurs programmes sécuritaires et fascisants...

Pierre Merejkowsky évoque également le mouvement du 22 mars (1968) créé à la suite de manifestations organisées par le Comité Vietnam national (CVN) ; gestes de violence symbolique contre les crimes de guerre perpétrés tous les jours au Vietnam depuis plusieurs années, des vitrines furent cassées.

Mais, en ces chroniques, nous partons aussi à Bucarest, la Roumanie de Ceausescu ; Vieux Croyants, culte du cheval, chrétienté orthodoxe ; la Garde de Fer d’Antonescu s’allie avec le Parti communiste stalinien pour mettre à la porte les juifs et les tziganes.

Pierre Merejkowsky :

...bien que son statut de réalisateur de films indépendants facilita ses rencontres avec les femmes, n’a pas filmé la misère des jeunes Roumaines qui deviennent les putains des vendeurs de téléphones Orange...

Ceci est affirmé aussi clairement que la description de sa stratégie de communication auprès des producteurs de films indépendants, avec qui il n’entretient aucun rapport affectif, qu’il ne cherche jamais à abuser sur le coût réel de ses films.

Pierre Merejkowsky n’a jamais utilisé les femmes pour écrire ses scénarios et ne veut plus mélanger sa vie professionnelle à sa vie affective car ses rencontres avec les femmes ou plutôt « avec la femme » l’empêchent manifestement d’adopter une attitude professionnelle.

Fort de ce constat, Pierre Merejkowsky construit son ciné-roman autour d’une courte présentation suivie de seize « situations » dialoguées au cours desquelles seize femmes sont évoquées, invoquées durant une conversation où interviennent deux hommes, Lui et Lui (l’autre).

Situation… situationnisme ? Réappropriation du réel, dépassement de l’art, inanité de la culture bourgeoise, marxisme et conscience révolutionnaire, société « spectaculaire-marchande »… seraient-ils au rendez-vous de ce court-métrage ?

Sarah B. Cohen

Merci Sarah, que je ne connais pas...


JPEG - 412.3 ko
Cliquez sur l’image pour accéder au texte « Chroniques Palestiniennes » en format PDF.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : Chroniques Palestiniennes

Répondre à cet article