Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Après Fukushima

Après Fukushima

Arrêt immédiat du nucléaire

jeudi 8 mars 2012, par Roger NYMO

Graines que je sème,

Germez, défiez le poids

De la réalité !

extrait du recueil de haïkus du cercle Seegan « Après Fukushima » (éditions Golias)

JPEG - 131.9 ko
Véronique Gallais

Le mercredi 7 mars 2011 Véronique Gallais, co-fondatrice de l’association Action Consommation, en charge du dossier Irradiation des aliments, membre du conseil scientifique d’Attac France, animait la conférence et point de presse :

Après Fukushima : quoi faire du nucléaire ?

La SCOP Andines nous recevait dans ses agréables locaux de la rue de la Poterie à Saint Denis (93).

Les intervenants étaient :

Seegan Mabesoone (par liaison informatique), poète de haïku, romancier, essayiste et comparatiste français, résidant au Japon depuis 19 ans, coauteur et coordinateur de « Après Fukushima » (Éditions Golias)

Jean-Luc Pasquinet, objecteur de croissance, membre du comité Stop Nogent et de la coordination stop-nucléaire pour l’arrêt immédiat du nucléaire, coauteur de « Nucléaire arrêt immédiat » (Éditions Golias)

Eric Jousse, cofondateur du site de publication collaborative Netoyens.info

JPEG - 112.4 ko
Eric Jousse

JPEG - 123.1 ko
Après Fukushima
Recueil de haïkus du cercle Seegan

Éditions Golias / ISBN n° 978-235472-147-3 / www.golias.fr

« Pour notre groupe de poètes, ce recueil s’est présenté comme une nécessité, dès le printemps 2011. Voici 19 ans que j’habite au Japon, 8 ans que j’anime le cercle de poètes “Seegan kukaï”. Nous nous réunissons à Nagano et à Nagareyama (entre 200 et 250 km de la centrale de Fukushima Daiichi). Or, Nagareyama (banlieue nord de Tokyo), bien qu’assez éloignée, fait partie des “points chauds de radioactivité”, avec des niveaux comparables à Fukushima-city. Par exemple, la radioactivité au sol, dans le jardin japonais où nous nous réunissons, est de 2,6 microsieverts/heure – 20 fois la limite internationale. Il devient impossible d’écrire des haïkus sur les fleurs, sur les arbres, sur la pluie “comme si de rien était”, car tout autour nous est durablement empoisonné. Nous avons pris le parti d’essayer d’intégrer cette réalité lourde mais invisible dans notre écriture. Bien que les radionucléides artificiels soient la chose la plus inhumaine et la plus opposée qui soit à l’esthétique du haïku. Les droits d’auteur de ce recueil seront reversés intégralement, sous forme de riz non-contaminé, à l’Association pour la protection de la vie et de l’environnement face à l’accident nucléaire (président : M. Takao ODOME, à Minami Soma – 20 km de la centrale de Fukushima Daiichi, cf. ). »

Pour acheter le recueil en ligne

ou

PDF - 221.7 ko
Bon de commande

JPEG - 155.9 ko
Nucléaire arrêt immédiat
Pourquoi, comment ? le scénario qui refuse la catastrophe

Éditions Golias / ISBN/EAN 9782354721480 / www.golias.fr

« Mais si le nucéaire est si dangereux pourquoi alors attendre 25 ans pour l’arrêter ? C’est tout de suite qu’il faut le faire !

Nicolas Sarkozy à Changé (Mayenne) le 20 octobre 2011 »

Pour acheter le livre


JPEG - 155.7 ko
Laurent Mabesoone en direct de Nagano

Cliquez sur l’image ci-dessus pour entendre des extraits montés de la conférence, point de presse.

Merci à Véronique Gallais pour avoir organisé cette conférence, point de presse :

Après Fukushima : quoi faire du nucléaire ?

Merci aussi à tous les participants, « malheureusement » aucun journaliste professionnel des médias de masse du pays le plus nucléarisé au monde n’a jugé bon d’être présent ...

... Étonnant ! Non ? ...


Les japonais subissent la plus terrible catastrophe humaine de tous les temps et restent exemplaires dans la cohérence de leurs initiatives populaires de résistance spontanée au criminel catéchisme des révisionnistes nucléaires de l’ONU.

Inclinons-nous humblement devant le peuple japonais, sa pudique souffrance, son courage ordinaire, devant les dizaines de milliers de victimes imputables au tsunami meurtrier du 11 mars 2011, devant la liste à peine entamée des victimes de l’abomination nucléaire qui hypothèque durablement un pan entier du Japon.

Populations exilées sur place, spoliées de ses racines, interdites à perpétuité aux bonheurs simples, figées au seuil d’un printemps mortifère.

Pourtant en moins d’une année 52 réacteurs nucléaires sur 54 sont arrêtés au Japon.

Le peuple japonais économise l’énergie électrique (30%) tout en maintenant une constante pression vigilante et citoyenne sur ses élus pour éviter tout criminel redémarrage de réacteur nucléaire.

JPEG - 182.3 ko
Les artistes s’engagent !


En avril prochain zéro kilowatt au Japon en provenance d’une installation nucléaire !

L’arrêt rapide du nucléaire né de la volonté politique populaire a prouvé sa viabilité dans un des pays les plus industrialisés au monde.

Les arguments de nos nucléocrates nationaux sont soufflés par les terrifiantes explosions des réacteurs nucléaires de Fukushima ! Adieu les bougies minables des discours populistes de notre nain élyséen.

Malheureusement au niveau international ce sont toujours les funestes institutions onusiennes qui imposent au monde la domination criminelle par la terreur nucléaire (dissuasion ?) et le culte pervers de la croissance (impérialisme ?) de quelques nations prédatrices.

L’ Agence s’efforce de hâter et d’accroître la contribution de l’énergie atomique à la paix, la santé et la prospérité dans le monde entier.

Qui peut encore croire que l’AIEA va apporter au peuple iranien l’espoir d’une paix durable ?

Qui peut prétendre sans honte que l’AIEA a contribué à la prospérité et à la santé des populations japonaises et biélorusses ?

Ils nous faut nous hâter vers l’arrêt immédiat, définitif et inconditionnel de toutes les installations nucléaires seule base pérenne pour l’augmentation du bonheur intérieur brut de tous les peuples et l’avènement d’une Paix Équitable Planétaire.


Les 10 et 11 mars prochains soyons nombreux à manifester notre soutien au peuple japonais et à exiger le salutaire arrêt immédiat de toutes les installations nucléaires.

JPEG - 128.8 ko
Retrouvons nous samedi 10 mars 2012, à 15h00 devant l’ambassade du Japon 7 Avenue Hoche 75008 Paris
JPEG - 197.6 ko
Retrouvons nous samedi 10 mars 2012, à 10h30 Place du Marché Cahors (venir avec un ruban jaune)
JPEG - 83.3 ko
Retrouvons nous dimanche 11 mars 2012, à 14h30 Gare du Nord Paris
JPEG - 198.8 ko
Retrouvons nous dimanche 11 mars 2012, à 15h00 Place de l’Hôtel de Ville 75196 Paris (venir avec un ruban jaune)

1 Message

  • Après Fukushima Le 12 septembre 2014 à 10:57 , par Miesha44

    Votre site mérite incontestablement d’être placé en marque-page, sans oublier que cela reste difficile habituellement de détecter des sites ergonomiques.

    mutuelles inter assistance mutuelle entreprise obligatoire loi fillon son les vous pliez meilleure mutuelle ceux mutuelle du var comparatif mutuelle santé retraite

    Répondre à ce message

Répondre à cet article