Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > La femme qui résiste

La femme qui résiste

Cela nous concerne TOUS !

dimanche 15 avril 2012, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

" AREVA a envoyé un expert immobilier pour évaluer ma maison dans le but de m’indemniser. L’expert est venu, a juste évalué le jardin, il n’est pas entré dans la maison. Il a demandé le titre de propriété. Sans suite. "

Aline Pauchard


La véritable « femme qui résiste » est vauclusienne !

C’est une femme d’une cinquantaine d’année qui lance un cri d’alarme pour briser l’omerta sur les crimes nucléaires.

Victime dans sa chair et ruinée, cette femme - Mme Pauchard de Bollène - illustre la situation de millions de victimes anonymes de la contamination radioactive dispersée par toutes les installations nucléaires.

Ce que vit cette vauclusienne est emblématique de ce qui nous attend TOUS.

Écoutez son témoignage en ligne sur Internet réalisé grâce aux Réseau Zéro Nucléaire (RZN) avec le soutien de la Coordination Antinucléaire SudEst (CAN84) :

Engageons-nous dans une Blitzkrieg médiatique solidaire pour l’arrêt immédiat, définitif et inconditionnel de toutes les installations nucléaires, en diffusant très largement ce message citoyen !

Voici ce que m’écrit aujourd’hui dimanche 15 avril 2012 Madame Aline Pauchard :

Concernant la santé, nous avons pu constater depuis le temps, que la proximité de la centrale provoque une fatigue chronique, un stress permanent, des problèmes respiratoires etc ...

Nous recevons tous les rejets de la centrale de plein fouet poussés par le mistral.

Dès que nous quittons la région, ces problèmes diminuent.

Je suis suivie par plusieurs médecins et professeurs.

Mon médecin traitant m’a fait part qu’il y avait un taux important et anormal de cancer de la thyroïde et autres, liés à la proximité de la centrale.

Concernant les biens immobiliers, je précise que je suis directement concernée puisqu’un promoteur a cassé le compromis de vente quelques jours après les incidents survenus sur le site nucléaire de AREVA Tricastin (2008). Le compromis avait été signé un an auparavant et s’en est sorti avec une clause suspensive de science fiction.

Depuis, sur la commune de Bollène, l’immobilier à chuté considérablement, au point ou vous ne pouvez vendre votre bien qu’à un prix dérisoire et vous êtes endetté.

Des représentants de AREVA sont venus à mon domicile, ils m’ont fait remplir un dossier en vue d’un dédommagement, ils m’ont précisé qu’il ne fallait pas parler de mes problèmes de santé et de ne pas alerter les médias, ils m’ont dit que j’étais leur priorité, puis ils ont disparus.

Lorsque je leur ai demandé par écrit, d’évoquer un dédommagement, ils ont refusé et m’ont fait part qu’il ne donnait pas suite.

Ils ont fait de même pour la commune de Bollène, des promesses non tenues.

Aline PAUCHARD


JPEG - 492.8 ko
Courrier à Madame Anne Lauvergeon février 2011

JPEG - 572.1 ko
Courrier à Monsieur Agostini AREVA Tricastion août 2011

Pour en savoir plus : www.sanurezo.org/lafemmequiresiste.pdf www.sanurezo.org/communique_lfqr.pdf http://www.facebook.com/pages/La-femme-qui-résiste/278526112233628 www.coordination-antinucleaire-sudest.org

3 Messages de forum

  • La femme qui résiste - pourquoi un micro crédit ? Le 18 avril 2012 à 11:18 , par Pierre DANDOY

    Boinjour, Pourquoi pas envisager de constituer un « micro crédit » pour aider à défendre le cas de cette formidable et belle personne, et toutes les personnes affectées comme elle ?

    Qu’en est-il de la mobilisation sur place ?

    Répondre à ce message

    • Bollène = Mauvais coton Le 18 avril 2012 à 11:53 , par Roger NYMO

      Bonjour Pierre,

      Sur place c’est l’omerta !

      Rares sont les familles qui n’ont pas au minimum un membre qui travaille directement ou indirectement pour AREVA.

      Hier les personnel du site de Tricastin étaient en grève, il craignent un « dégraissage » juste après les présidentielles ce qui augmentera certainement la « sûreté » de nos installations nucléaires !

      Au niveau sanitaire et sociale la situation de la ville de Bollène est catastrophique.

      Les conséquences sanitaires du nucléaire ne doivent pas être balayées sous le tapis des élections.

      VOTONS RÉSISTANCE en amplifiant notre mobilisation médiatique et en faisant tourner au maximum cette vidéo d’interpellation !

      Investissons en masse les médias alternatifs !!!

      Amitié Solidaire & AntiNUcléaire.

      Répondre à ce message

    • La femme qui résiste - pourquoi un micro crédit ? Le 4 décembre 2012 à 17:43 , par Terese

      Sincèrement un grand merci. Je ne pouvais faire autrement que d’écrire un message, même si ce n’est pas dans mes habitudes.

      mutuelle santé 50 ans


      complémentaire santé orthodontie


      assurance santé pour chat complémentaire santé japon complémentaire santé labellisée - fabian mutuelle santé - assurance santé aux usa mutuelle santé 974 mutuelle yorkshire mutuelle santé 06

      Répondre à ce message

Répondre à cet article