Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Polémiques antinucléaires ! > Jeudis sans chef et sans décapitation

Jeudis sans chef et sans décapitation

Liberté d’expression inconditionnelle

mercredi 29 mars 2017, par Roger NYMO

Tous les jeudis depuis octobre 2015, de 19h00 à 20h00, nous exigeons les libérations de jeunes prisonniers politiques non violents, condamnés à mort pour terrorisme en Arabie Saoudite, et dont les corps décapités doivent ensuite être crucifiés pour être exposés en public, jusqu’à pourrissement de leurs chairs.


JPEG - 204.6 ko
Cliquez sur l’image pour nous rejoindre.

Au niveau météorologique, y a les bons et les mauvais jeudis.

JPEG - 6.5 Mo
Libérez Ali et ses amis - Crédit photographique Roger NYMO - 23 mars 2017

Au niveau de la mobilisation militante il n’y a que des jeudis solidaires, non violents et persévérants.

Des jeudis qui créent des liens, suscitent des débats, des jeudis qui nous libèrent spirituellement de tous les prêts-à-penser médiatiques démobilisateurs et stériles qui nous répètent en boucle :

A quoi bon !

Il en a toujours été ainsi !

Nous sommes impuissant-e-s !

Nous répondons unanimement :

Nos emplois de vaudront jamais leurs vies, ni les nôtres !

Après cette vitale présence hebdomadaire pour sauver Ali et ses amis, de 20h30 à 21h30, nous avons institué, un espace virtuellement réel (et réciproquement) au café-tabac « Le Dejazet ».

Cet espace a pour nom radio RADAR (Radio Anarchiste Diffusée A République) :


JPEG - 91.3 ko
Cliquez sur le logo de l’émission radio active pour nous rejoindre en direct tous les jeudis soirs

Cette initiative est dans la continuité de nos persévérantes présences hebdomadaires pour exiger les libertés immédiates et inconditionnelles de nos jeunes prisonniers politiques Saoudiens.

Il s’agit d’un véritable espace de libre expression inconditionnelle, l’ambiance stochastique et bruyante induit une structure horizontale d’improvisation révolutionnaire et non violente permanente.

Ne jamais se prendre au sérieux pour aborder des sujets sérieux, graves, vitaux, pour s’occuper enfin de ce qui nous regarde vraiment :

Faire le choix conscient de récupérer la parole confisquée par les porte-paroles institutionnels autoproclamés.

Laisser cette parole qui nous porte nous entrainer vers des rivages noosphériques inexplorés, flotter librement comme des embarcations le feraient sur une pensée liquide.

Profiter de l’ubiquité téléphonique pour convoquer des paroles :


JPEG - 3.4 Mo
Cliquez sur l’image pour accéder à plus d’infos

Nous espérons ta relaxe mon frère !

Il est vital de rendre à la parole libre sa libre place, lisons à ce sujet ce que nous écrit Fred sur les réseaux sociaux :

Salut,

Comme vous le savez peut-être, je viens de prendre 4 mois de prison ferme pour avoir filmé des violences policières, car je n’ai absolument rien fait d’autre en vue de mon appel, dont je n’ai pas encore la date, je cherche des gens qui ont assisté à mon arrestation, le 5 juillet 2016, devant l’Assemblée Nationale, leurs témoignages pourraient me servir, si des personnes ont fait des vidéos ou des photos de mon arrestation, cela pourrait m éviter de prendre 4 mois de prison ferme voire plus, en effet, lors de mon procès, cinq témoins affirmaient que je n’avais absolument rien fait de violent ou de répréhensible, ainsi que des vidéos, malheureusement cela n’a pas suffi à convaincre les juges.

Aujourd’hui c’est moi, demain ce sera peut être vous !!!

Frédéric Raguénès, le 29 mars 2017



Les criminels accompagnateurs de l’abominable « sortie du nucléaire » espèrent encore, comme en 2012, nous faire marcher en troupeau vers l’abattoir nucléaire des prochaines déchéances pestilentielles !

Manuel Valls était, lui aussi, pour la sortie du nucléaire en 2012 :


N comme "Nucléaire" par manuelvalls

De quoi mettre en lumière la malheureuse réalité électorale des promesses « antinucléaires » non contractuelles du candidat insoumis Jean-Luc Mélenchon !

Les médias sont tels que Malcom X les décrivait :

JPEG - 2.4 Mo
Cliquez pour nous rejoindre

Pour récolter de l’argent, afin de payer les salaires de leurs permanent-e-s, les entreprises associatives qui s’autoproclament ONG, sont capables de financer des campagnes de publicité sexistes et diffamantes, afin d’occulter la vraie raison pour laquelle 100 000 êtres humains meurent quotidiennement de faim sur Terre :

La spéculation financière sur les denrées alimentaires.



Une Hippie passe un entretien d’embauche par Solidaritesinternational


Vous pouvez maintenant envoyez vos dons aux abominables organisations accompagnatrices du système de culpabilisation systématique de toutes ses victimes, en toute connaissance de cause :

Les maux que génère l’argent ne peuvent jamais être guéris avec de l’argent, car l’argent tue souvent, mais il ne ressuscite jamais !



Shaoyo Liu, père de famille de 56 ans, abattu à Paris :

... Au lendemain de cette première manifestation, abondamment relayée sur les réseaux sociaux et les TV chinoises, Pékin a officiellement transmis une protestation aux autorités françaises, leur demandant d’assurer « la sécurité et les droits » de ses ressortissants. La porte-parole du ministère des Affaires Étrangères a précisé que la Chine exigeait que Paris « fasse toute la lumière sur cette affaire » ...

(Source : http://www.leparisien.fr/faits-dive...)

La République a été créée sur le concept vital de l’abolition de tous les privilèges, aujourd’hui il existe malheureusement une aristocratie constituée de privilégié-e-s élu-e-s qui pratiquent légalement le népotisme, et méprisent souverainement le peuple souverain français qu’ils président pour leurs clans. Il faut boycotter en masse les prochaines déchéances pestilentielles, et entamer immédiatement une grève générale interprofessionnelle illimitée pour reprendre ce qui nous appartient : notre avenir et celui de nos enfants !

Quand un journaliste pose à Monsieur Jean-Luc Mélenchon une question qui n’est pas à son nez, il exerce un « métier pourri » et se fait insulter, par contre le député qui dirige le groupe de presse pour lequel il travaille est un industriel admirable.

Quand des policiers frappent, tuent ou mutilent des opposant-e-s, ils exercent une violence légitime, nécessaire voire indispensable, et le ministre de l’intérieur n’est aucunement responsable. Méprisant avec les faibles, obséquieux avec les forts, voilà malheureusement les caractéristiques sociopathiques évidentes du candidat Jean-Luc Mélenchon. En ce qui concerne son « programme commun », il n’est qu’un pot-pourri du nuisible prêt-à-penser de l’opposition institutionnelle européiste.



Si Bruno Le Roux et Bernard Cazeneuve font les carrières qu’ils font ou qu’ils ont fait, en toute impunité, c’est grâce à de criminels technocrates comme Jean-Luc Mélenchon et grâce à son nauséabond aréopage de promoteurs des « leaders nationalistes amis » : Correa, Chavez, Castro, Poutine.

Jean-Luc Mélenchon est un antinucléaire, Nicolas Hulot est un écologiste, moi je suis un archevêque et mon ami Eric Pététin c’est évidemment le Pape !

Pourtant je doute que les médias de masse célèbrent le triste anniversaire du 31 mars 2016 ; vous vous rappelez ? La chute d’un des quatre générateurs de vapeur du réacteur n°2 de la centrale de Paluel ! 465 tonnes d’acier radioactif couché ! Un réacteur nucléaire fissuré et définitivement hors service !

Un oubli ?

La discrétion pré-électorale de la célébration du sixième anniversaire de la catastrophe sismique (nucléaire) de Fukushima est à la mesure de la vitale volonté politique de l’arrêt immédiat, définitif et inconditionnel de toutes les installations nucléaires.

Heureusement la libre parole francophone sur ce vital sujet politique, qui sanitairement et socialement nous concerne tou-te-s, semble mieux s’exercer au Canada qu’en France :

... Ce n’est pas une catastrophe nucléaire, c’en est une sans fin. C’est une multitude de catastrophes qui s’accrochent les unes aux autres ...

Cécile Asanuma-Brice

(Source : http://ici.radio-canada.ca/premiere...)

La catastrophe nucléaire perpétuelle « nationale » nous pend au nez, et contrairement à ce que nous racontent les professionnel-le-s de la politique, comme à Tchernobyl et à Fukushima cela sera totalement ingérable.

En ce qui concerne le réacteur expérimental de Halden :

"... comme indiqué dans le communiqué CRIIRAD du 14 mars 2017, les rejets n’ont pas comporté que des isotopes radioactifs de l’iode (187 millions de Becquerels dont 160 millions de Becquerels d’iode 131). Ils comportaient également des gaz rares radioactifs en très grande quantité (8178 milliards de becquerels) et du tritium (550 milliards de becquerels).

La NRPA a indiqué à la CRIIRAD que les rejets de gaz rares et de tritium n’avaient pas été mentionnés dans le communiqué du NRPA du 25 octobre 2016 car ce sont les rejets d’iode qui ont l’impact sanitaire le plus important et aussi afin de ne pas compliquer la communication auprès du grand public par un trop grand nombre de données. La CRIIRAD déplore ce manque de transparence, d’autant que 99,99 % des rejets radioactifs étaient justement composés de gaz rares radioactifs et de tritium ..." :’(

(Source : http://balises.criirad.org/pdf/CP_C...)

Nous contacterons téléphoniquement Aline Pauchard, la présidente du Réseau Zéro Nucléaire (RZN) lors de notre émission RADAR n°10 du 30 mars 2017.

Nous contacterons aussi David Cruz, afin qu’il nous parle des raisons du Boycott-Blocage du Festival Emmaüs-Lescar-Pau. Cette intervention est malheureusement reportée à notre émission n°11, du jeudi 6 avril 2017, pour des raisons familiales et de santé.


JPEG - 160.4 ko
La paix civile attaquée par les forces du désordre !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Voir en ligne : Mille et un jeudis pour sauver la tête de Ali Mohammed Al-Nimr

Répondre à cet article