Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Référendum d’Initiative Présidentielle

Référendum d’Initiative Présidentielle

Les sanguinaires ligues marchandes rançonnent légalement les peuples

dimanche 23 décembre 2018, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

« …La Hanse défend bec et ongles son monopole par la négociation, le blocus ou encore la guerre… »

(Source : https://www.lemonde.fr/talents-fr/a...)

« Présidentialisme et dégagisme sont les deux mamelles empoisonnées du dangereux populisme ambiant. »

(Source : https://www.facebook.com/notes/roge...)

Des choix sont faits.

Des choix qui mobilisent d’importants investissements.

Des choix convergents et/ou opposés, qui ne tiennent pas compte des attentes naturelles communes à tous les peuples.

Ces choix nous sont imposés constitutionnellement par le vote et par les négociations conformistes entre États-majors civils et/ou militaires, pour la prorogation de notre subordination, qu’elle soient consentie et/ou subie.

Le blocus ou encore la guerre restent les incontournables et ultimes options de toutes les bureaucratiques dictatures commerciales, avec leurs guildes, leurs ligues, leurs partis, leurs chefs.

Le mot d’ordre de cette troisième guerre mondiale et commerciale est :

Choisis ton camp !

Par contre nous n’avons pas notre mot à dire au sujet de la liste des camps proposés aux choix électoraux agréés par les systèmes militaro-industriels en guerre commerciale concurrentielle permanente.

Les peuples paient tous les profits et manques à gagner des ligues commerçantes, qui sponsorisent tous les pantins médiatiques, livrés en pâtures audiovisuelles et électorales aux peuples, qui s’estiment libres ou esclaves de payer tribus à « leurs » chefs élus.


JPEG - 256.7 ko
Plus d’infos sur la marche forcée de la « blitzkrieg asociale » de la République Marchande.

...l’environnement reste au centre de ses préoccupations. Selon les estimations de sa direction, le forage devrait être terminé au plus tard en avril...

(Source : https://la1ere.francetvinfo.fr/guya...)

La politique de crédit d’impôt pour la transition énergétique de la République Marchande française est en parfaite adéquation avec celle de la gouvernance hanséatique de l’Union européenne.

...Le club informel, qui rassemble des hauts fonctionnaires, des diplomates et des ministres des finances baltes, nordiques et irlandais, prône un strict respect des règles de la zone euro...

(Source : https://www.lemonde.fr/economie/art...)

Le dérèglement climatique, ainsi que le respect de la vie et de sa diversité, doivent s’adapter aux plans commerciaux prémédités des promoteurs passés des corsaires et de la traite négrière, ce que de fâcheux esprits contemporains pourraient mettre en parallèle avec l’actuel terrorisme international.

...Emmanuel Macron et François de Rugy, nouveau Ministre de l’Écologie, ont confirmé les objectifs de la Loi de Transition Énergétique : 100% de la production d’énergie sera assuré(e) par les énergies renouvelables.

La fin des factures est proche : chaque logement va en effet produire sa propre électricité !...

(Source : https://programme-photovoltaique.fr...)

Quid de notre agriculture pétro-dépendante et de son ministre macron-compatible ?

...Nous sommes déjà pleinement engagés dans le développement des énergies renouvelables, notamment avec le solaire : production de panneaux photovoltaïques haute performance, centrales au sol, installations décentralisées, stockage, distribution au client final...

(Source : https://www.total.com/fr/expertise-...)

Un plan de développement du solaire thermique pourrait avoir des effets catastrophiques sur la consommation d’énergies non renouvelables, provoquer un effondrement des dividendes versés aux actionnaires des compagnies qui en font commerce et par voie de conséquence, l’effondrement des financements institutionnels par les taxes prélevées sur ces sources d’énergie.

Les ligues commerçantes considèrent les impôts, les taxes et les amendes, comme des tribus qui leurs sont dus, aucune transition ne doit créer de nuisibles manques à gagner. Tous les investissements nécessaires aux peuples doivent êtres considérés comme des handicaps à la liberté d’entreprendre, et, à ce titre, être obligatoirement soumis à payer, sous forme d’intérêts, un tribu, garantie permanente de leur subordination pérenne.

Si les peuples votent mal, le tribu est réévalué par des agences privées de notation, pour que la contrainte de la dette rende leurs existences plus précaires, afin qu’ils comprennent enfin qu’ils sont exclusivement au service de la stabilité monétaire et de leurs maîtres banquiers.

Les politiques, celles et ceux qui font de belles carrières, considèrent tou-te-s, que la fonction révolutionnaire de répartition dévolue à l’impôt, n’a plus aucune raison d’être :

...Emmanuel Macron a recadré son gouvernement lors du conseil des ministres de ce mercredi. Il exclut toute initiative visant à rétablir l’ISF...

(Source : http://www.francesoir.fr/politique-...)

Ils accompagnent servilement les revendications principales des ligues commerçantes en défiscalisant « sine die » les activités qui favorisent le pillage des économies des peuples du sud aux profits exclusifs des économies des peuples du nord et de leurs alliés, les territoires qu’ils sont censés gérer pour l’intérêt général des populations qui leur appartiennent, deviennent des zones de libre circulation carbonée et légale de nuisibles trafics routiers au détriment des investissements indispensables à l’entretien de services publics rançonnés par des nébuleuses financières transnationales toutes puissantes :

...Dans le contexte actuel de grogne social des « gilets jaunes », l’État décale l’entrée en vigueur de cet impôt, initialement prévu à partir de 2020. La ressource devait rapporter 500 millions d’euros par an pour financer des projets d’infrastructures routières et ferroviaires...

(Source : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/...)

Des centaines de millions d’euros en moins, tous les ans, pour les infrastructures ferroviaires, à partir de 2020.

Quel cadeau attend les cheminots en 2019 ? :

...La SNCF prévoit de supprimer 2.086 emplois en 2019, selon le projet de budget présenté mercredi par la direction aux syndicats lors d’une réunion du comité central du groupe public ferroviaire...

(Source : https://www.europe1.fr/economie/la-...)

Quel corniaud viendrait poser la question saugrenue du conflit d’intérêt pattant entre les objectifs de Keolis et les intérêts des usagers et des cheminots des trois entreprises publiques chargées de la gestion d’une activité de service public industriel et commercial, qu’est malheureusement devenue la SNCF ?

Quel bâtard s’interrogerait sur la nuisible convergence d’intérêts entre les choix photovoltaïques du groupe pétrolier TOTAL et le futur gazoduc construit par Chypre, la Grèce, Israël et l’Italie, qui doit acheminer le gaz découvert aux larges des côtes chypriotes et gazaouies à destination de l’Union européenne ?

Quel être violent et stupide croirait encore aux sanguinaires alibis confessionnels et/ou politiques de tous les conflits entre ligues marchandes ?

Quel débile confierait son destin et celui de ses proches à des brigands ?


JPEG - 407.4 ko
Confirmons démocratiquement notre insubordination référendaire du 29 mai 2005 !

En ce qui concerne Monsieur Carlos Ghosn, incarcéré au Japon, depuis le 19 novembre 2018, pour non paiement du tribu aux ligues commerciales locales, je préfère la solution de la confiscation des biens mal acquis, à celle, inacceptable, de la privation de liberté, même très provisoire.

Joyeuses fêtes de fin d’année 2018 à toutes et tous.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : IDLE NO MORE Paris Île-de-France

Répondre à cet article