Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Déclaration de confidentialité > URGENCES ÉTATIQUES

URGENCES ÉTATIQUES

Stabilité Monétaire et Urgences Sociales

dimanche 30 décembre 2018, par merejkowsky pierre, Roger NYMO

« …Si on laisse détruire le parc thermique classique qu’on a, et bien on sera pieds et poings liés dans le nucléaire (…) moi je ne suis pas comme vous, Monsieur Hubert Reeves, mes petits enfants c’est maintenant que je veux qu’ils puissent vivre, c’est pas dans mil ans… »

Bella Belbéok, physicienne - « Silence radio » de Christian Ugolini (2002) - https://youtu.be/STE5Tq3lHXI

« …Il ne s’agit plus là de négocier des conditions de travail, mais d’empêcher que des travailleurs soient exposés à des risques vitaux certains, des travailleurs que l’on veut, en supplément gratuit, rendre légalement corvéables à souhait. La loi El Khomri est donc une législation sociale terroriste, qui met sciemment en danger la vie d’autrui… »

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article238)


JPEG - 147.6 ko
Quand j’entends le mot revolver...

Nos vies présentes sont bureaucratiquement hypothéquées, nos morts différées deviennent les garanties monétaires de notre soumission absolue :

Klaus Regling devient un des maîtres du nouveau Reich européen dont le crédo est : Stabilité, Europe, Croissance ! Des cœurs « SEC » non élus décideront dorénavant officiellement de nos vies…

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article79)

Subordination salariale à la patriotique et sainte croissance militaro-industrielle ainsi qu’à tous les représentants sacrés de ses clergés anthroposophiques, transhumanistes, élus ou cooptés :

…Les tristes prophètes anthroposophes prêchent un dangereux et nuisible transhumanisme, ce nazisme 2.0 prétend que le monde souffre à cause des pauvres, trop nombreux, sales et stupides…

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article357)

Les exclus du monde des dominants de la finance et du monde des dominés du travail verront leurs sous vies accaparées par la survie, ils participeront néanmoins aux mascarades électorales des non choix proposés, démocraties obligent :

…Préférer un franchisé du patronat à une souche pourrie nationaliste, c’est vouloir guérir du cancer constitutionnel partisan de la cinquième République française en faisant une cure à Vichy ?…

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article282)

…Quand un flan accouche d’un macaron, qui nous roule dans la farine ?…

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article286)

…Les « Gilets Jaunes » sont aux élections 2019 de l’union européenne, ce que furent les « Nuits Debout » aux élections présidentielles de 2017…

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article381)

Sommes nous des êtres sans mémoire et sans esprit critique ?

…Ils vous appelleront à la désobéissance et vous proposeront des formations payantes pour désobéir comme il faut, des badges et des teeshirt « NUIT DEBOUT » au sein de leur boutique dématérialisée, pour ensuite rejoindre servilement les rangs électoraux des candidats disciplinés et insoumis…

(Source : http://sanurezo.org/spip.php?article325)

La démarche de dépôt, auprès de l’Institut National de Propriété Industrielle (INPI), de la marque « Les Gilets Jaunes™ », en vue de créer une liste de « patriotes européens », dans le cadre électoral de la gouvernance commerciale de l’Union européenne, n’est-elle pas un aveu du pouvoir absolu des lobbies militaro-industriels transnationaux sur les destins de tous les peuples ?

… Le fondateur des Patriotes, qui affiche son soutien aux Gilets jaunes depuis mi-novembre, a déposé une demande de marque auprès de l’Inpi pour conduire une liste associée au mouvement en mai prochain…

(Source : https://www.lopinion.fr/edition/pol...)

Appeler à l’insubordination non violente active, c’est exiger le respect de notre choix démocratique et référendaire du 29 mai 2005, c’est donc appeler clairement au boycott des élections prétendument européennes du 26 mai 2019.

Boycotter, c’est aussi ne pas se résigner à fermer les yeux sur tous les criminels et dangereux enfumages préélectoraux fascistes :

…Le samedi 19 janvier 2019 aura lieu à 15h à Paris une grande réunion publique sur le thème : « Gilets jaunes ou la révolution qui vient ! »…

(Source : https://www.egaliteetreconciliation...)

Trump, Poutine, et tous leurs alliés ne reculent devant aucune abominables alliances inter-nationalistes contre les peuples.

Une hygiène politique « a-partisane » et cosmopolite peut nous éviter cette mortelle contagion « inter-nationaliste », en ce qui concerne les nauséabondes propagandes, qui vont se répandre sur les peuples européens, jusqu’au printemps prochain, concentrons-nous sur l’état de notre urgence et son cadenas :


JPEG - 217.6 ko
Bloquer c’est débloquer ?

L'état de notre urgence et le cadenas.

Je ne sais pas, ou pour être plus précis dans mes explications, je ne sais plus pourquoi, la version numéro 34, du film l’état de notre urgence, réalisée par Moi-Merejkowsky, produit par Pier Emanuel Petit et interprétée par la comédienne m’ayant interdit de divulguer son nom et par Moi-Merejkowsky, est accolée à un cadenas, qui indique que ce film uploadé sur la chaine « Moi-Merejkowsky-Pierre-YouTube™ » n’est visible que par Moi-Merejkowsky-Propriétaire, avec mot de passe secret et identifiant-public YouTube™ comme clefs, dont j’assume la responsabilité, le paiement des droits, du droit à l’image, du droit Beaumarchais-Robespierre, et l’acceptation, sans lecture préalable, ni à postériori, du contrat YouTube™, n’ayant en effet aucun moyen de négocier avec l’algorithme tous les articles du contrat en ligne.

Écartons d’emblée un acte de censure de la chaîne YouTube™, qui selon certains, que je ne nommerais pas, serait le représentant du pouvoir occulte des complotistes Protocoles des Sages de Sion, que je trouve, pour ma part, très déprimants.

Disons, pour en finir avec le sujet de la censure, que je pense que si YouTube™ était « français », les complotistes, identitaires désespérés, aigris et frustrés, fermeraient leurs gueules.

Qu’ils viennent me chercher, Moi-Merejkowsky, le seul responsable de la non visibilité publique de l’état de notre urgence, version 36, réalisée par Moi-Merejkowsky.

Moi-Merejkowky, je n’ai jamais dit à qui que ce soit de mettre des bombes à ma place, contrairement aux théoriciens devenus profs de fac, à Paris, c’est mon honnêteté intrinsèque qui me pousse à reconnaître que j’ai oublié la raison de cette non visibilité.

Impossible, en cette période de fête de Noël antisémite, puisque les Églises ont transformé la certitude d’un espace temps différent, en argent sonnant et trébuchant, en faisant croire que la faute en revenait exclusivement aux juifs, qui n’ont pas intégré les comités centraux des Églises, donc il m’est impossible de me souvenir de la raison, de la cause des causes profondes de cette impossibilité de visionnage de l’état de notre urgence version 39 bis.

C’est d’autant plus troublant, que je me suis toujours opposé à la notion d’auteur, donc de droit d’auteur, destinée, sous prétexte de République-Robespierre-Beaumarchais, à défendre l’exception culturelle, alors que les sociétés soi-disant d’auteurs affirment que seul 97 (quatre vingt dix sept) pour cent de leurs sociétaires reçoivent moins de trente euros par mois, et, comme les intermittents du spectacle CGT, ils se servent des adhérents en quête de reconnaissance paternelle ou maternelle, pour défendre leurs seuls intérêts diffusés par les directeurs des programmes de télévision, qui agissent en fonction d’un intérêt, celui du compromis majoritaire, condition indispensable de l’audience rémunératrice.

Pas d’affaire sur les Affaires.

Phrase étrange, je le reconnais bien volontiers, mais, il me semble qu’un texte, s’il ne veut pas être un objet identifiable, et donc de consommation, puisque singulier, au sens de jetable, doit comporter sa part d’ombre, qui obscurcira la clarté du spot, de la renommée, de la victoire, de la conquête, de la force, du virilisme, de la bonne conscience et de la prescription médicale.

Plusieurs hypothèses expliquent cependant l’apparition de ce cadenas devant la vignette l’état de notre urgence, mise en ligne sur la chaine « Moi-Merejkowsky-Pierre-YouTube™ ».

A la suite de ma cinquante neuvième séance de thérapie, initiée par une psychologue Lacanienne, que je ne paye pas, car cette psychologue est rémunérée par l’association de l’hôpital, hôpital, qui sans doute ignore tout de ma présence, depuis cinq ans ; le hochement de tête poli, que j’adresse, un jeudi sur deux, à la préposée, assise derrière le bureau de l’accueil, n’est communiqué à aucune instance dirigeante de l’hôpital, j’ai constaté que cette cinquante neuvième séance avait été une catastrophe. J’ai eu la certitude que l’expression « elle ne m’aime pas », même si elle permettait, dans un premier temps, de cadrer une relation sexuelle dans une normalité apaisante, puisque s’inscrivant dans la répétition d’un quotidien, avait eu pour conséquence de m’enfermer dans une frustration, dans la peur de la répétition incontournable du même et identique échec, ce concept « elle ne m’aime pas », « elle ne m’a jamais aimé EN FAIT », ne me convenait plus, j’étais persuadé que cette hantise de l’échec répétitif, était en soi un échec et qu’il était désormais préférable que je maintienne ma position, tant que je ne recevrais pas un mot écrit me stipulant de rendre des clefs, de ne plus jamais téléphoner, quelle que soit l’heure, je considérerais qu’elle m’aimait, le départ, décrété par soi même, est échec, je ne suis jamais parti des groupes expérimentaux cinéastes, des groupes militants, des collectifs informels ou formels, j’avais en effet la certitude que mon départ laissait le champ libre à l’association Loi de 1901 et à son encadrement systémique des minorités par le vote majoritaire, avec son règlement intérieur de copropriétaires, avec ses objectifs, calqués sur ceux de la société, qui empêchent, de ce fait, l’émergence d’une AUTRE (en majuscule) question.

Laquelle ?

Je ne sais pas.

Mais en tout cas, d’une autre question.

Donc, convaincu que le « elle ne m’aime pas », ne me convenait plus, j’ai dû remplacer cette programmation interne de mon conscient subconscient, par une autre perception, celle de l’argent, afin de matérialiser le lien, la relation, et dans le cas présent, le film l’état de notre urgence version 547 ter.

D’où, l’idée du cadenas, afin d’annoncer que le film l’état de notre urgence de Moi-Merejkowsky, produit Pier Emanuel Petit, était cadenassé, afin de créer un effet d’appel qui aurait incité les internautes à acheter à prix libre le DVD, que j’aurais mis en vente pendant une projection publique, qui aurait réuni dans le même programme, suivant la demande de visibilité du militant du Parti des Travailleurs (ex OCI), la vidéo de Mélenchon parlant de la femme qui a dirigé sa TéléYouTube™, non cadenassée, et ma vidéo, l’état de notre urgence, cadenassée, parlant, comme Mélenchon, de femmes, de révolutions, et de caisses non enregistrées, ce qui aurait eu pour effet de présenter un réel travail de comédien en « work progress » qui aurait pu attirer l’attention.

Mais cette hypothèse se heurte à la réalité.

Un prof de fac, issu de l’ancienne Vincennes, installé dans les locaux de la fac de Saint-Denis, qui a recyclé dans un programme pédago-communiste l’expérience autogestionnaire de la fac de Vincennes, m’a fait remarquer que les ordinateurs les plus récents n’ont plus de lecteur DVD, et, qu’il est donc impossible d’espérer vendre des DVD ; or, je savais très bien, inconsciemment, que le DVD était « has-been », alors, la question reste entière, par quel processus mental me suis-je tout de même dit que j’allais vendre des DVD du film l’état de notre urgence, produit par Pier Emanuel Petit, sans compter que je ne vois pas l’intérêt de vendre quelques DVD et de me fâcher ensuite avec les partenaires de ce film, qui n’ont pas été payés, d’où des embrouilles futures à n’en plus finir, mais, d’un autre côté, comment dématérialiser cette création collective tout en donnant un cadre à ce groupe de création ?

Que faire ?

Dans le cas hypothétique où je vendrais pour 30 000 000 d’euros de DVD, à prix libre, sur le marché de produits biologiques, directement du producteur aux consommateurs, je devrais déclarer cette somme à la CAF-RSA, et, peut-être serais-je contraint fiscalement de créer une société de production, avec ou sans responsabilité limitée ?

Le problème demeure, je crois savoir qu’il est interdit de rémunérer, à postériori, des personnes figurants sur un générique, c’est pour cette raison , enfin ce n’est pas la seule raison, que mes films auto-produits n’ont pas de génériques, d’ailleurs , je n’arrive jamais à filmer un générique, ou c’est trop gros, et ça ne tient pas dans le cadre, ou c’est trop petit, et c’est totalement illisible.

Ces hypothèses de psychologue Lacanienne non payée et de ventes de DVD ne sont pas les seules qui expliqueraient la mise sous cadenas de l’état de notre urgence de Moi-Merejkowsky, produit par Pier Emanuel Petit.

Pierre Merejkowky - dimanche 30 décembre 2018

L’état de notre urgence sous cadenas : https://youtu.be/-SrzKTtSdaw

L’état de notre urgence acte collectif cinématographique désintéressé : https://www.youtube.com/watch?v=Hwy...


JPEG - 362 ko
Tous les violents gnafrons sont dangereux et laids.

Celui ou celle qui touchera un seul cheveu des dangereux psychopathes Emmanuel Macron et François Ruffin aura affaire à moi.



Il me reste juste à espérer que ceux ou celles qui voudraient passer un savon à mon ami Pierre Merejkowky seront aussi rares que ses cheveux.


JPEG - 351.9 ko
Exigeons le respect du choix populaire, sans aucune ambiguïté, du Référendum d’Initiative Présidentielle, du 29 mai 2005.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

P.S. : Puissent les frontières calendaires artificielles disparaître définitivement dans les cycles naturels de nos astres proches, que la musique des sphères vous accompagne vers le prochain solstice d’été...



Voir en ligne : « L’état de notre urgence »

Répondre à cet article