Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > COST KILLER

COST KILLER

Sans scrupule, ni remord, mais avec stock option et SCI

dimanche 10 février 2019, par Roger NYMO

« Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite. »

La Société Civile Insubordonnée (SCI) française, profite, à l’œil, de la générosité de l’État-nation français, qui dépense sans compter l’argent public pour préserver la paix civile.

Les emplois de celles et ceux qui fabriquent et utilisent les grenades GLI, les bâtons télescopiques de défense, les lanceurs de balles de défense, ainsi que les consommables afférents, sont en jeu.

Les profits des entreprises citoyennes de l’armement sont indispensables au maintien des investissements vitaux, qui garantissent la pérennité de l’excellence de nos matériels de défense, civils ou militaires.

Les conflits, endogènes et exogènes, sont donc indispensables au complexe militaro-industriel mondialisé.

La baisse des coûts est liée à l’augmentation des coups.

R.N.



Le terrorisme est investissement, la bombe humaine est une opportunité à saisir.


JPEG - 388.1 ko
« Je ne suis pas Charlie. Je ne suis pas coquelicot. Je ne suis pas gilet jaune. Je ne suis pas un nationaliste en colère. » (Cliquez sur l’image pour en savoir plus.)

« Saint Médor™ est un saint, né à Chicago au tout début du vingtième siècle. Il croit en un Être Suprême™, qui apporte gloire et fortune à celles et ceux qui l’adorent. Il a farouchement combattu la prohibition, au nom de la Sainte Croissance Économique™, et, il a su garder les mafias locales dans le strict respect de leurs chefs et dans la foi en la Sainte Église Catholique, Apostolique et Romaine™. On dit que son œcuménisme économique mondialisé le rendit très proche de la famille Kennedy et de la famille Saoud. Inlassable voyageur, il est devenu le saint patron des industriels de l’automobile, bien avant que l’Institut pour les œuvres de religion™ envisage sa canonisation. On a perdu sa trace, lors d’un voyage en Asie, au début du vingt et unième siècle. »

(https://www.monde-diplomatique.fr/1...)

De dangereux extrémistes, qui représentent une menace permanente pour le progrès continu de nos sociétés technophiles vers un monde plus sûr, osent encore exiger le respect de nos personnes sacrées :



Ces extrémistes ne sont même pas députés, comme le sont les nationalistes français insoumis François Ruffin et Eric Coquerel.

Ils devraient donc fermer leurs petites bouches ?

Doivent-ils accepter la « 5G » transnationale, comme en d’autres temps fut imposée la filière nucléaire et ses mortelles conséquences sanitaires et sociales par des personnes non élues à des peuples KO debout ?

Heureusement, une minorité éclairé du corps électoral français, au printemps 2017, a choisi d’élire un nouveau chef des armées, qui fera, si l’occasion se présente, courageusement rempart, avec sa propre personne, à tous les extrémistes, fussent-ils idéologiques ou confessionnels.



Cet homme providentiel, ce sauveur de l’impériale aristocratie républicaine, ce nouveau Churchill, ce De Gaulle en herbe, est l’actuel président de la cinquième République française, Monsieur Emmanuel Macron.

Il ne faut rien voir d’essentiel, voire de vital, dans la sortie du nucléaire en un quart de siècle, sans cesse reportée, dans la promesse d’une fermeture des deux vieux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim dès le lendemain des élections présidentielles de 2012, en cas de victoire de Monsieur François Hollande, il ne faut rien voir d’essentiel dans le report de cette fermeture à la fin du mandat de l’adversaire du monde de la finance, il ne faut rien voir d’essentiel dans le choix de conditionner la fermeture de deux vieux réacteurs nucléaires de même technologie que ceux de Fukushima, à la mise en service de l’EPR de Flamanville, qui fera prochainement de nos vies, ce qu’il a déjà fait de nos bourses.

Qui sont ces gens qui osent faire la fine bouche devant leurs assiettes de glyphosate ?

Quand vont-ils cesser de se plaindre perpétuellement d’un peu de fibre d’amiante dans l’air ?

Ne sont-ils pas fiers des arsenaux thermonucléaires français ?

Quel fils de bâtard pourrait oser demander où se trouvent les abris censés le protéger, lui et sa famille, d’une éventuelle agression biologique, chimique, voire nucléaire ?

Qui refuse de choisir entre Guaido et Maduro ?


JPEG - 88.5 ko
I want your money back !

Qui oserait prétendre que Iskander Makhmudov est un des prête-nom du mafieux le plus riche du monde ?

Macron fait la totale à Poutine, ou Poutine « intéresse » TOTAL ?

Heureusement, le traité Euratom, ce n’est ni l’Union européenne, ni la zone euro :

Aux urnes citoyens européens !



Les « Médiapartistes » sont les criminels propagandistes du dangereux mythe nationaliste et belliciste des bons chefs :

...L’écologie politique doit s’éloigner définitivement de toutes les structures associatives hiérarchiques de type entrepreneurial qui prétendent fallacieusement protéger la nature.

Les salariés militant-e-s, de par leurs liens contractuels de subordination au sein des organigrammes de ces organisations non gouvernementales, sont totalement antinomiques avec l’horizontalité nécessaire et indispensable à l’efficace expression libre de tous les pouvoirs naturels, dont nous exigeons le respect le plus absolu.

L’instrumentalisation électorale de nos forces et de nos propositions est totalement inacceptable !…

(Source : https://sanurezo.org/spip.php?article286)

Tout va très bien, la situation est sous contrôle.

Amitiés fraternelles, Solidaires & AntiNUcléaires.

Pierre Roullier, alias Roger Nymo

Voir en ligne : Insubordination Non Violente Active

2 Messages de forum

  • COST KILLER Le 12 février à 14:44 , par dlandelle

    Benalla prestataire n’est peut-être qu’une « cover story » pour une fourniture par la Russie de barbouzes terroristes comme on en voit chaque Samedi en France. Je parle des gens casqués, masqués, armés, sans uniforme ni matricule qui se défoulent sur le peuple français avec la bénédiction des forces de l’ordre. Ces personnes qui parfois semblent ne pas parler notre langue, ou qui du moins restent muettes aux questions des journalistes courageux. Ils ont vendu la France mais sans ses habitants, je ne vois pas d’autre deal possible derrière cette réalité.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article